Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 09:31
Partager cet article
Repost0
25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 08:15
Partager cet article
Repost0
25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 07:40

Rachel Keke a le niveau scolaire d’une CM2.

Ce n’est pas parce qu’elle est femme de chambre, ou issue de la diversité, que nous avons le droit d’être sceptique quant à l’entrée de Rachel Keke (LFI) au Palais Bourbon… Le regard libre d’Elisabeth Lévy


Un chœur énamouré a salué l’élection de l’Insoumise Rachel Keke dans le Val-de-Marne, qu’elle-même qualifie d’historique. Elle a le mérite d’avoir battu l’ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu qui, des hidjabeuses au burqini, a soutenu toutes les mauvaises causes. De plus, il y a deux ans, Rachel Keke était élogieuse sur Marine Le Pen, ce qui témoigne d’une certaine indépendance d’esprit car cela n’est pas forcément bien vu dans le combat syndical…

Je n’ai aucun problème avec sa profession. Qu’il y ait de la diversité sociale à l’Assemblée nationale est parfait. Rachel Keke, par expérience militante et professionnelle, est sensible au sort des plus humbles. Lisette Pollet, élue à Montélimar, est également femme de ménage. Mais, elle est sous étiquette RN. Donc, elle n’existe pas dans les médias…

Ce qui peut être reproché à Rachel Keke…

Faut-il le préciser, je me fiche éperdument de la ... Il faut payer pour avoir la suite ...

Partager cet article
Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 10:42

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 23:32

Un professeur d'université, Alexandre Lenski (Jean-Louis Trintignant), est arrêté par la police soviétique parce qu'il est chrétien. Son interrogatoire porte d'abord sur des accusations de prosélytisme, dont il se défend habilement. Petit à petit, la pression monte et les soutiens sur lesquels il aurait pu s'appuyer lui font défaut l'un après l'autre… Un scénario de Jean-Claude Carrière inspiré d’une histoire réelle d’un ukrainien interné dans un asile parce qu’il croyait en Dieu, pour une vraie rareté de la filmographie de Jacques Deray. Huis-clos étonnant, à l’intrigue spirituelle et religieuse, Credo est resté inédit depuis sa diffusion à la télévision en 1983.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 16:06

Fête de la musique

paradis humour

« Cette cochonnerie s’exporte : la France de Jack Lang envoie aux quatre coins du monde son choléra mélomane. La musique est devenue une maladie, depuis qu’on l’impose comme le signe par excellence de la grande Réconciliation planétaire de la fin du siècle.

Lang, auquel un excès bovaryque de mauvaises lectures romanesques a sans doute fait croire que le monde enchanté de la Culture existait, est d’ailleurs l’un des hommes qui a le plus fait, depuis longtemps, depuis très longtemps, pour rendre haïssables des choses qui, au départ, avaient tout pour être aimées ou supportées (la photo, le livre, Rimbaud, les musées, etc.) à condition qu’on ne les transforme pas en objets de célébration, donc en instruments de persécution.

C’était une fête de la non-musique, à l’extrême rigueur, qu’il fallait instaurer. Un jour sans le moindre son ! Une heure sans tambours ni trompettes ! Dans un univers que le bruit de la musique a englouti, c’était la seule chose qui aurait eu un peu d’allure. »

Philippe Muray, in « Désaccord parfait ».

https://www.instagram.com/tesson_dessinateur/

www.dessinateurdepresse.com

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 16:00

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 15:26

« Atteinte à la laïcité » : Polémique autour d’un concert à Lourdes avec des élèves de CM2

Sur Radio Classique, la chronique radio et écrite de David Abiker ce 21 juin …

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 16:45

Lettre de la rédaction

In memoriam Greg Groebner

De l’origine des Etrusques, F. CROMBETTE

Datation du Saint Suaire de Turin par les rayons X, P. DE RIEDMATTEN

Le signe de Jonas, J. TARNEAUD

L’héritage oublié des scolastiques (1) , S. RENAULT

Le Père Lamy, G. CALLET

De Leone Nemorosae Vallis

Napoléon et l’Église, D. MICHALOPOULOS

Courrier des Lecteurs…

Illustration de couverture : F. Crombette – Atlas, planche 10 : les divers types de chaînes arquées. Les cirques lunaires.

Et aussi sur Facebook ...

Partager cet article
Repost0
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 10:38

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 10:01
Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 09:02
Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 07:50

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 07:34

 

AU SOMMAIRE de Lectures Françaises 781 :  

Entretien - Bagarre pour une armée, par le colonel Chateau-Jobert. Entretien avec Mickaël Savigny (propos recueillis par la rédaction)   
Politique française 
- La France en reprend pour cinq ans. au moins (par Olivier Destouches) 
- Macron « maqué » avec McKinsey : l'envers du décor de « la Firme » (par Louis Gravêthe)   
Actualité - L'Ukraine dans la matrice mondialiste (par Pierre Hillard) 
Économie 
- Comment améliorer la santé des Français tout en réduisant le déficit du budget (par Pascal Renardet) 
Le mondialisme en marche 
- Enjeux de la « souveraineté numérique » (par Philippe Lauria) 
Histoire religieuse - Il y a cinquante ans mourait Claire Ferchaud (par Claude Mouton-Raimbault)   
Le dossier du mois 
- Mars-juillet 1962 : l'agonie de l'Algérie française. Appelé à servir l'Algérie française (par Jacques Boisard) 
Actualité religieuse - La Ciase et la disparition du droit de l'Église (par Paul-André Maur)   
LECTURE ET TRADITION  
Entretien - Faire resplendir le vrai par le beau. Entretien avec Quentin Moreau, éditeur

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 20:29

Dans notre société de l’immédiateté, a-t-on déjà oublié les révélations des Pandora Papers datant de l’automne 2021 ? il est vrai que le scandale n’a pas eu le retentissement qu’il mérite, crise sanitaire oblige, mais il est tout de même bien là. Il ne s’agit pas de dire que l’Ukraine mérite d’être envahie par la Russie parce qu’elle est un pays corrompu (surtout que la Russie n’est pas en reste dans les révélations) mais plutôt de calmer les ardeurs de ceux qui ressentent le besoin vital de vivre dans un monde manichéen, en créant des narratifs toujours plus simplistes de crise en crise, et qui pourraient avoir pour conséquence de brûler les étapes d’une accession à l’UE. 

La suite...

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 20:09

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 18:04

Rivarol privé d’aides à la presse

C’est un exemple de plus du couvercle qui pèse de plus en plus sur la liberté d’expression. L’hebdomadaire Rivarol – dont chacun peut penser tout à fait ce qu’il veut, y compris beaucoup de mal – est privé d’aides à la presse.

Une tribune dans Le Monde le 7 mars 2022.

C’est une pétition signée d’historiens, de personnalités diverses que nous évoquerons plus loin qui a entraîné cette mesure. Une trentaine de personnes considéraient que cette « propagande salit le travail des historiens ». La pétition remarque pourtant que la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) réunie en 2018 avait accordé son imprimatur au journal et renouvelé les avantages qui résultent du numéro d’immatriculation : TVA à taux réduit (2,1% au lieu de 20%), tarifs postaux préférentiels et accès aux aides à la presse.

Tout journal qui appartient à la catégorie des publications d’information politique et générale (IPG) et qui couvre en principe tout le champ de l’actualité y a droit. La pétition, qui demandait l’annulation de l’immatriculation du journal en tant qu’IPG, ajoute « pour autant que ces informations tendent à éclairer le jugement des citoyens ». Mais qui sera l’arbitre des élégances pour déterminer les « bonnes informations » qui vont « éclairer le jugement des citoyens » ? Les signataires de la pétition ?

Source OJIM 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 17:12

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 07:59
Partager cet article
Repost0
6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 07:44

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 19:29

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 10:39

Quand arriva le jour de la Pentecôte, les disciples étaient tous réunis dans un même lieu ;
et tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis.
Et ils virent paraître des langues séparées, comme de feu ; et il s'en posa une sur chacun d'eux.
Et tous furent remplis d'Esprit-Saint, et ils se mirent à parler en d'autres langues, selon ce que l'Esprit leur donnait de proférer.
Or il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs, hommes pieux de toutes les nations qui sont sous le ciel.
Ce bruit s'étant produit, la foule s'assembla et fut bouleversée, parce que chacun les entendait parler en sa propre langue.
Ils étaient stupéfaits et s'étonnaient, disant : " Tous ces gens qui parlent, ne sont-ils pas des Galiléens ?
Comment donc les entendons-nous chacun dans notre propre langue maternelle ?
Parthes, Mèdes, Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, du Pont et de l'Asie,
de la Phrygie et de la Pamphylie, de l'Égypte et des contrées de la Lybie Cyrénaïque, Romains résidant ici,
tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons dire dans nos langues les merveilles de Dieu. "

Livre des Actes des Apôtres 2,1-11.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2022 3 01 /06 /juin /2022 10:08

 

 

Le président de la République est souvent présenté comme un pur opportuniste, exprimant la quintessence du vide. À rebours de cette thèse, l’universitaire Frédéric Rouvillois estime qu’Emmanuel Macron porte une véritable doctrine, dans la droite ligne du comte de Saint-Simon, mêlant un socialisme à fois égalitaire et élitaire à une idéologie du mouvement qui vise à liquider les anciennes permanences. Il a également donné à voir un personnage volontiers messianique, faisant penser, toutes proportions gardées, au Maître de la terre décrit par R.H. Benson dans son fameux roman. Madeleine Dory nous rappelle les principales caractéristiques de cette œuvre au parfum eschatologique. La dimension autoritaire du personnage n’est pas à négliger non plus. Marie Dumoulin montre comment cinq années de macronisme ont fait reculer les libertés publiques. Enfin, la parole est donnée à cinq personnalités pour dresser un bilan synthétique du quinquennat.

VERS LA LIQUIDATION

Héritier de Saint-Simon, Emmanuel Macron entend liquider les permanences de l’ancien monde pour faire entrer la France dans un monde radicalement nouveau. Élu pour cinq années supplémentaires, ce personnage hors-norme mérite que l’on se penche sérieusement sur lui.

Emmanuel Macron a été réélu président de la République le dimanche 24 avril 2022, avec un score de 58 % des suffrages exprimés. Cette large victoire ne doit pas cacher une réalité plus nuancée : il a recueilli les suffrages de seulement 38,5 % des inscrits. Emmanuel Macron n’ouvre donc pas son second mandat conforté par un plébiscite populaire, mais dans une situation de statu quo : les fractures françaises sont toujours là, et il est aujourd’hui celui qui a su en tirer le meilleur parti. Pendant cinq ans, qu’il s’agisse de la révolte des Gilets jaunes ou de la pandémie de COVID, il n’a pas cherché à réduire ni apaiser ces fractures mais, au contraire, à cliver, à diviser, pour s’assurer l’allégeance d’un socle minoritaire suffisamment solide pour gouverner et être réélu.

Tirant les leçons de cette élection, le journaliste de L’Opinion Jean-Dominique Merchet souligne cependant la fragilité de ce socle minoritaire :

Nous assistons à la naissance d’une sorte de parti unique de gouvernement derrière Emmanuel Macron. […] Cela signifie qu’il n’y a désormais plus d’alternance possible au sein du système politique traditionnel. Très affaiblis, les partis de gouvernement et les catégories sociales qui les soutiennent n’ont plus d’autre choix que de fusionner derrière un chef. Ce parti unique de gouvernement est soutenu par ce que différents auteurs nomment le bloc central, élitaire ou bourgeois. Ce bloc sociologique n’est pas majoritaire dans la société, mais il gouverne seul. C’est le parti de l’ordre. Aucun autre bloc n’est majoritaire. […] Sa seule ligne possible : moi ou le chaos. Cela peut marcher un temps…

L’antienne « moi ou le chaos » suffira-t-elle à assurer sa victoire aux législatives ? Habituellement, les législatives qui suivent la présidentielle sont un vote de confirmation. Cependant, cette hypothèse est plus fragile aujourd’hui qu’il y a cinq ans et l’Assemblée nationale pourrait ne pas dégager de majorité. Une telle hypothèse présenterait l’avantage de redonner au Parlement un rôle décisif, ouvrant la possibilité d’un certain contre-pouvoir face au syndrome de toute-puissance autoritaire qui caractérise Emmanuel Macron. Ce ne serait certainement pas inutile, notamment quand on considère combien les libertés publiques ont été malmenées pendant cinq ans, comme le démontre Marie Dumoulin dans ce numéro de Permanences (lire pages 27 à 32).

Éradiquer toute forme d’héritage

Mais si monsieur Macron obtient une majorité absolue, il n’aura aucun frein. Où cela nous conduira-t-il ? Dans ce numéro de Permanences, nous avons cherché à cerner davantage le personnage : est-il seulement un opportuniste doué pour les calculs politiques ou a-t-il une véritable substance qui éclaire le chemin sur lequel il entend mener la France ? Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé Frédéric Rouvillois (lire pages 9 à 22), professeur agrégé de droit public et spécialiste de l’histoire des représentations politiques. Auteur d’un essai intitulé Liquidation – Emmanuel Macron et le saint-simonisme[1], l’universitaire situe clairement le président français dans la filiation de Saint-Simon :

Sur toutes les grandes questions politiques, il y a une parenté avec la tradition saint-simonienne, autrement dit avec cette utopie du mouvement, avec ce socialisme industrialiste et élitaire qui apparaît avec son inventeur, le comte de Saint-Simon, au tout début du XIXe siècle. […] Cette pensée utopiste et socialiste s’apparente avec ce que développe aujourd’hui notre jeune président philosophe.[…] Emmanuel Macron n’est pas seulement un opportuniste et un pragmatique : il a réfléchi au politique, il a une cohérence idéologique qui lui permet d’expliquer où il veut conduire la France.

Pour Frédéric Rouvillois, nous retrouvons chez Emmanuel Macron « l’idée du saint-simonisme qui combine un égalitarisme radical et une méritocratie républicaine très poussée. Pour que chacun possède selon son mérite, il faut s’attaquer à la notion d’héritage ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron serait mû par une volonté – en plus de diluer la France dans l’utopie européenne – de liquider, à terme, tous les héritages, non seulement matériels mais encore culturels, sociaux, anthropologiques, historiques, pour nous faire entrer dans un monde radicalement nouveau. Frédéric Rouvillois explique le sens de cette liquidation : « En choisissant le terme “liquidation”, j’ai voulu exprimer les deux sens du terme : fluidifier toute chose et, pour y parvenir, liquider le monde d’avant, supprimer les barrières et les repères qui construisaient l’humain et la société. Il faut en quelque sorte liquéfier pour liquider. »

Frédéric Rouvillois évoque également le côté séducteur et mystérieux, voire mystique, d’Emmanuel Macron, un peu comme « une sorte de faux messie ». Et il aborde les craintes que le personnage engendre dans une partie de l’opinion, avec cette idée que sa réélection pourrait mener à une sorte de cauchemar dystopique. Frédéric Rouvillois se réfère à cet égard au fameux personnage du roman de Benson, Le Maître de la terre, même si son propos n’est certainement pas de comparer le Président à l’Antéchrist ! Pour en savoir davantage, nous avons demandé à Madeleine Dory de nous présenter cette œuvre (lire pages 23 à 26), qui anticipe de manière saisissante les temps modernes et éclaire la dimension eschatologique de l’histoire concrète des hommes. Voici qui nous aidera peut-être à comprendre le parfum d’apocalypse qui se diffuse dans l’air du temps, à ce moment de l’histoire qui apparaît comme un possible point de bascule.

Guillaume DE PRÉMARE


[1] Le Cerf, sept. 2020, 304 pages, 20 €

 

Commander le N°589 de mai 2022

Partager cet article
Repost0
26 mai 2022 4 26 /05 /mai /2022 07:25
Partager cet article
Repost0
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 09:08

A la surprise générale, l'Ukraine a remporté l'Eurovision.

une simple adresse dans "newsletter" et vous serez informé des prochains articles.

Partager cet article
Repost0