Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 11:29
 
Un article de 2011

 

L'apologie de la crémation

Le jour de la Toussaint est sans doute le jour le moins bien choisi, mais l'amalgame paradoxal entre Toussaint et mort se renforce d'année en année. Le Parisien a choisi de ponctuer cette erreur en proposant aujourd'hui un dossier sur la crémation (ici ,ici et ).

On ne choisit pas l'actualité. Voici donc la position de l'Eglise sur cette pratique :

"L’Eglise recommande vivement que soit conservée la pieuse coutume d’ensevelir les corps des défunts; cependant, elle n’interdit pas l’incinération, à moins que celle-ci n’ait été choisie pour des raisons contraires à la doctrine chrétienne" (Code de Droit Canonique, c. 1176 §3).
"Les corps des défunts doivent être traités avec respect et charité dans la foi et l’espérance de la résurrection. L’ensevelissement des morts est une œuvre de miséricorde corporelle; elle honore les enfants de Dieu, temples de l’Esprit Saint" [Catéchisme de l’Eglise catholique, no. 2300].
"L’Eglise permet l’incinération si celle-ci ne manifeste pas une mise en cause de la foi dans la résurrection des corps" [Catéchisme de l’Eglise catholique, no. 2301 §2].

Un très bon article est à découvrir ici où il est explicite que l’incinération s'est développée en Europe sous la pression des sociétés maçonniques et qu'actuellement la première raison du choix de l'incinération est d’ordre philosophique (à l’origine, athéisme et anticléricalisme déclarés).

Source

En prime, un épisode de COLUMBO, En grande pompe - Tu retourneras en poussière ...

Partager cet article
Repost0

commentaires