Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 09:27

par Antonio Ammassari

 

Résumé : À partir de l'antique Psautier de Pierre, en usage avant la réforme grégorienne, l'auteur a pu reconstituer l'ordre de lecture quotidienne des psaumes à l'époque du Christ. On constate d'étonnantes coïncidences entre tel événement de l’Évangile et tel versets du psaume du jour, apportant une confirmation de la date du 25 mars pour l'Annonciation, et du 25 décembre pour la Nativité. Outre l'harmonie préétablie entre l'Ecriture sainte et Jésus-Christ, cet article tend à montrer l'étroite continuité de la prière collective depuis celle du Temple jusqu'à celle de l'Eglise.

*****

A l'occasion d'une recherche sur le Psautier latin anonyme traduit de l'hébreu et conservé dans le Codex Latin Cassines 557, en définitive reconnu comme étant le "Psautier de Pierre", nous avions considéré les antiennes "ad communionem", tirées des Psaumes 1-26 en succession continue, comme l'élément le plus ancien du Missel1 . Les antiennes commencent au Mercredi des Cendres (1er jour de Carême) et se poursuivent jusqu'à la Semaine sainte, si l'on considère comme étant jours liturgiques dans la semaine le mercredi (psaumes 1,5,10,15), le vendredi (Ps 2,6,11,26), le samedi (Ps 2,7,22,26), le lundi (Ps 8,13,18,23), et le mardi (Ps 4,9,14,19,24). Comme le jeudi, avant le pape Grégoire II, était considéré comme un jour a-liturgique, on devait donc admettre l'antiquité de l'ordre de succession des antiennes, et le faire remonter à saint Grégoire le Grand. Au reste l'introduction de l'Antiphonaire renvoyait à des documents et des avertissements antérieurs : " Le chef de chœur Grégoire, digne du nom et des mérites où il a conduit le genre au plus haut sommet, s'est élevé à l'honneur, en renouvelant les monuments des premiers Pères, quand il composa ce petit livre sur l'art musical de l'Ecole des Chants". 

La suite...

Partager cet article
Repost0

commentaires