Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 10:24

Faisons donc un sort à ce "du coup" qui agace tant de monde. Le dernier à m’avoir suppliée de lutter contre l’invasion de "du coup" est Joseph, sur Twitter, il y a quelques jours. Enfin, non, pas le dernier, car dans la foulée, j’ai reçu un courriel d’Anne, furax, qui m’envoie même un article affirmant que cette locution est si omniprésente dans la bouche des jeunes Français que, au Québec, on s’est mis à se moquer d’eux en les appelant "les du-coup" ! Et auparavant j’avais reçu les messages excédés de Dominique, de Daniel, de combien d’autres ?

C’est vrai, on entend de plus en plus cette locution, surtout chez les jeunes, mais pas seulement… En fait, il y a "du coup" et "du coup", et selon moi il ne faut pas jeter le bébé "du coup" avec l’eau du bain. Il y a un "du coup" licite, si un brin familier : celui qui a le sens de "en conséquence de quoi". "Stéphane avait besoin de vacances, du coup Agnès l’a remplacé." Et je dois avouer que je suis moi-même coupable d’une trop large utilisation de ce "du coup"-là… L’Académie française préférerait d’ailleurs que l’on dise "de ce fait". 

Reste que celui qui est le plus envahissant, c’est le "du coup" des moins de 30 ans, disons, qui ne veut même pas dire "de ce fait" ou "par conséquent".

La chronique RTL complète en vidéo...

 

Résultat de recherche d'images pour "Faut-il tordre le cou à "du coup" ?"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires