Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 06:32

 

Déjà trop d'euthanasies en France encouragées par la réduction des dépenses de santé

 Nicole Delepine, responsable de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'hôpital universitaire Raymond, publie un dossier dans Economie matin sur le sujet : "L'euthanasie, ou la réduction radicale des dépenses de santé". Dénonçant déjà trop d'euthanasies en France, elle décrypte le glissement de notre pays vers l'euthanasie, et explique pourquoi il ne faut pas la légaliser, ce projet étant poussé par des raisons plutôt économiques que compassionnelles.

Tout d'abord elle rappelle que l'euthanasie, bien qu'illégale, est déjà pratiquée en France : "3,1% des décès font suite à un acte visant délibérément à abréger la vie, par un arrêt du traitement ou une intensification de la sédation. Dans 0,8% des décès, des médicaments ont été administrés afin de donner la mort (dont 0,2% seulement à la demande du patient)". Bien qu'illégale, l'euthanasie est pratiquée, selon l'Institut national d'études démographiques (Ined), "dans un nombre significatif de cas sans la demande du patient [...] et concerne particulièrement les malades souffrant de cancer". Ces trop nombreuses "morts précipitées" interpellent Nicole Delepine. Elle en explique les raisons : "le gouvernement et en miroir les soignants voire les familles ont pris l'habitude de décider de ce qui est bon pour le malade. Dans les réunions hospitalières  [...]on a l'habitude d'entendre au nom de la toute puissance collégiale :"cette vie ne vaut pas la peine d'être vécue" ou "pourquoi réanimer cette enfant handicapée?". Elle dénonce l'utilisation des souffrances des familles pour les amener à prendre la décision de fin de vie de leur proche qui en réalité a été choisie par les médecins eux-mêmes. Il s'agit, pour elle, d'une véritable mise en condition pour légaliser l'euthanasie.

La suite de cet article de 2013.

Nicole delépine, le site officiel Pédiatre et oncologue, Nicole Delepine anime un blog "pour une médecine humaine".

Partager cet article
Repost0

commentaires