Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:23

 

toujours de 2006

Journée de la Femme : trois mythes statistiques

Nous avons parlé des omissions dans l'offensive médiatique autour de cette journée  : les historiques du Planning familial qui jettent un voile pudique surson histoire agitée; ou les historiques de la journée elle-même qui oublient que la date du 8 mars est d'origine soviétique. Et il y a les statistiques péremptoires, assénées aujourd'hui à longueur d'article ou d'émission. Traitons-en trois :

- "Une femme sur trois sera victime d'un viol ou d'une tentative de viol au cours de sa vie" en France pour ce communiqué des féministes homosexuelles "les Panthères roses". Le chiffre pour les Etats-Unis est d'une femme sur huit (National Crime Survey 2002). Or les Etats-Unis connaissent chaque année 1 viol déclaré pour 3000 habitant, pour 1 pour 6000 environ en France. On peut donc estimer qu'en France une femme sur 15 environ sera victime d'un viol ou d'une tentative de viol au cours de sa vie. Chiffre qui paraît déjà choquant - mais pas assez apparemment pour les féministes.

Le même communiqué affirme qu'il y a "28 % d’écart salarial entre un homme et une femme pour un même poste". Non - mais au moins, ici, le chiffre est tiré d'une étude sérieuse : celle-ci. Seulement nos militantes homos l'ont mal lu : 28% est la différence horaire brut - pour un même poste, le chiffre est de 12%.

- Christine Ockrent se répand dans la presse, diffusant cette calomnie anti-mariage : "C'est tout de même incroyable que de penser que dans nos pays comme ailleurs, le premier facteur de risque pour une femme, c'est d'être mariée". C'est tellement incroyable que c'est faux : cette étude (aux Etats-Unis, mais certainement applicable à la France) montre qu'une mère mariée a deux fois moins de chances d'être victime de violences qu'une mère non mariée.

Henri Védas

Posté le 8 mars 2006 par Le Salon Beige 

Partager cet article
Repost0

commentaires