Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 14:21

Ils arrivent un peu tard, mais bon. Pour mieux voir l'oeuvre, cliquez dessus.

adoration des bergers

La noblesse et l’éclat mat et chaleureux du bois qui reçoit ici le travail du sculpteur entre pour une part importante dans le charme qui se dégage de cette nativité. Il lui confère une sorte de douce sensualité humaine qui trouve naturellement sa place dans le thème de l’Incarnation du Fils de Dieu. Mais ce qui séduit davantage encore le regard et le retient immédiatement, c’est l’admirable composition de ce petit chef d’œuvre. Quatre plans successifs sont aménagés dans le regroupement des personnages de cette Nativité ; tous les regards convergent vers l’Enfant qui se détache au tout premier plan ; même l’âne et le bœuf, finement ciselés au quatrième plan, semblent tenter d’apercevoir celui qu’ils sont là pour protéger de leur chaleur animale.

De chaque côté de ces représentants du règne animal, les bergers : des pauvres, des démunis, des sans grade, ceux que notre époque prend pour des râtés ! Ils seront néanmoins les premiers à reconnaître dans un nouveau-né marginal l’incarnation du tout-puissant roi des Cieux. Devant la somptuosité du Mystère, le berger de gauche, chapeau sur le cœur, offre le sourire ébloui de la contemplation béatifique ; son compagnon, à droite, au regard plus appuyé et plus humain, soulève son chapeau en signe de déférence et de remerciement pour le cadeau qu’il donne l’impression de recevoir personnellement.

La suite...

Partager cet article
Repost0

commentaires