Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 23:00


C’est la course… À Londres, aux J.O., sur les routes du Tour de France, dans les stades de l’Euro Football. Elle court, elle court, la vie. Et si nous profitions des vacances pour faire une pause, prier plus longuement et nous arrêter en Dieu ? Souffler et retrouver son Souffle... avec l’Esprit.

Zoom
© Bruno Ehrs_GETTY

Dans une grande ville, par une nuit d’été. Un homme d’une cinquantaine d’années gare sa voiture pour acheter des cigarettes, et murmure à l’oreille de sa femme : « Je reviens tout de suite, chérie ». Il sort du bar lorsqu’une bande de jeunes le prend en chasse. Dans cette société-là, les jeunes ne supportent plus les vieux (on l’est à partir de quarante ans) ; alors, le soir tombé, ils les traquent et les tabassent. L’homme passe la nuit à fuir, à courir. En vain. À l’aube, la meute le cerne, le frappe, l’achève. Mais cette nuit a duré, en fait, le temps d’une vie : c’est très court, surtout vers la fin. Le chef de bande, croisant son reflet dans une vitrine, constate avec effroi qu’il est devenu vieux à son tour. Et des jeunes se lancent à ses trousses…

Quel rapport entre cette lecture de vacances – une nouvelle choc (voire choquante) de Dino Buzatti, tirée de « Le K » (Livre de Poche) – et la grande fête des J.O. qui bat son plein ? L’accélération contemporaine. L’enchaînement des instants d’un temps qu’on ne maîtrise pas et qui semble filer plus vite qu’un sprint d’Usain Bolt (cf. notre dernier supplément). Cette précipitation distille une angoisse qu’on ne soigne que par la multiplication des divertissements qui, elle-même, nous épuise.
Car même dans le sport, c’est la course. Normal, direz-vous, puisque la course, c’est du sport. Mais nous n’avons plus le temps de souffler tant les compétitions s’enchaînent à un rythme endiablé. Souvenez-vous : on a dribblé de Roland Garros à Wimbledon, l’Euro de football a fait la passe au Top 14 qu’on a plaqué pour le Tour de France qui a pédalé à toute allure jusqu’aux actuels J.O. qui multiplient les épreuves… C’est exaltant mais éreintant. Si ce rythme était imposé par le nouvel entraîneur de l’équipe de foot « nationale », les Bleus n’auraient même pas l’occasion de cracher sur leur maillot : ils cracheraient leurs poumons.

Les vacances offrent comme une mi-temps qui permet de s’interroger sur l’ami temps : ce don de Dieu qu’il nous offre pour le rencontrer, et que nous ne prenons plus le temps de recevoir. Peut-on vraiment souffler sans retrouver son Souffle ? (Lire à ce propos notre série d’été sur les dons de l’Esprit saint). Vous êtes nombreux à profiter de l’été pour recharger vos « batteries », lors de sessions, retraites, ou en pratiquant tout simplement la liturgie des Heures. Celle-ci offre de s’arrêter en Dieu, et de retrouver en sa Présence, dans ce Cœur qui bat au rythme de l’Éternel, le sens d’un temps redevenu dense.
Devoir de vacances « Cet été, vous essayez de pratiquer la liturgie des Heures pendant une semaine – seul, en couple, ou en famille. Et vous racontez. » Je ramasse les copies à la rentrée. En prenant mon temps.

Luc Adrian, Famille Chrétienne, 04/08/2012, Numéro 1803

Partager cet article
Repost0

commentaires