Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 21:33


Campagne de publicité pour la TWINGO , campagne de banalisation de la capote,  de l'homosexualité chez les ados, du travestissement,  etc... Jugez par vous-mêmes :

Pour promouvoir sa dernière Twingo, le constructeur automobile Renault diffuse actuellement une serie de quatre spot tv bien décallés. Dans une campagne orchestrée par le bureau espagnol de l’agence Publicis, nous decouvrons une Twingo si géniale qu’elle ferait presque rajeunir !

« Bien dans son époque, bien dans sa Twingo », c’est la base line de cette nouvelle campagne deRenault. Elle met en scène des moments épiques capturés au coeur des familles dans la petite voiture. Nous retrouvons ainsi une mamie qui découvre les préservatifs à la fraise de sa petite fille, et qui le range dans son soutien-gorge, étonnée que cette dernière aime desormais ce fruit. Cocasse également, ce jeune adulte qui demande à son drag queen de père de la faire rentrer en boîte de nuit…

      ... C'est ICI

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 16:37

 

De l'ami Chafouin

L’iPad, nouveau veau d’or

Le prêtre Steve Jobs et son Saint-Graal.

Dans le nouvel âge païen, où la technologie représente le Graal absolu, l’iPad fait figure d’objet sacré entre tous. Le relatif échec de sa sortie commerciale en Europe est plutôt rassurant, mais la folie médiatique et geekique qui a suivi l’arrivée de ce qui n’est qu’un objet est proprement sidérante… 

Des commentaires hallucinants. Une véritable révolution numérique, l’outil qui va sauver la presse écrite, l’objet dont vous ne saurez plus vous passer, et j’en passe. Quand on parle des produits high-tech, on perd souvent le sens commun, mais en ce qui concerne l’iPad, la fameuse tablette tactile d’Apple, on atteint carrément des sommets de délire. Le roi Arthur recréerait sa Table ronde, il n’aurait pas à chercher bien loin : sa quête se bornerait à une recherche surGoogle maps pour trouver la localisation de l’Apple Store le plus proche. Ce serait vite réglé.

Il est bien sûr acceptable et naturel que les médias s’emparent des nouveautés technologiques qui bouleversent nos vies. Et de manière générale, qu’elles évoquent les produits qu’ils conseiller d’acquérir. Mais a-t-on déjà vu une couverture aussi importante pour ce qui n’est que la sortie commerciale d’un objet ? la suite...

Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 16:27

selon Wikipedia...

Histoire

Les premières traces de célébration en l'honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa (ou Cybèle), la Grande Mère des dieux et notamment de Zeus. Ce culte était célébré aux Ides de Mars dans toute l'Asie mineure. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia.

Au xve siècle, les Anglais fêtaient le Mothering Sunday, d'abord au début du carême puis le quatrième dimanche du printemps. En1908, les États-Unis développent la Fête des mères moderne telle qu'on la fête de nos jours, en instaurant le Mother's Day, en souvenir de la mère de l'institutrice Anna Jarvis. Le Royaume-Uni adopte à son tour cette fête en 1914, puis l'Allemagne l'officialise en1923. D'autres pays suivent comme la Belgique, le Danemark, la Finlande, l'Italie, la Turquie ou l'Australie.

En France

En 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des Mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale. En 1920, est élaborée une fête des Mères de familles nombreuses puis le gouvernement officialise une journée des Mères en 1929.

En 1941, le régime de Vichy inscrit la fête des Mères au calendrier, dans le cadre de la politique nataliste.

Après-guerre, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères » », organisée par le ministre chargé de la Santé avec le concours de l'UNAF (article 1). Elle en fixe la date au dernier dimanche de mai (sauf si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, auquel cas elle est repoussée au premier dimanche de juin) (article 2), et prévoit l'inscription des crédits nécessaires sur le budget du ministère (article 3). Ces dispositions ont été intégrées au Code de l'action sociale et des familles lors de sa création en 1956, et l'organisation de la fête a été assignée au ministre chargé de la Famille à partir de 2004.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 09:19

 

L'importance de la lecture à haute voix

De Jeanne Smits dans Présent :

"Gérard Depardieu a donné le coup d’envoi, mercredi soir, aux côtés de Frédéric Mitterrand, à l’opération « Passe-Livres SNCF ».Quelque 10 000 livres ont été mis à la disposition des voyageurs à la gare Montparnasse : ils pourront en prendre librement pour les lire dans le train, à charge pour eux de les laisser sur leur fauteuil à la disposition d’un prochain voyageur. Passons sur le choix des livres, le côté gadget de l’opération, et l’identité du ministre de la Culture. L’important est dans ce qu’a dit Depardieu.

Il a expliqué comment, étant enfant, son hyperémotivité avait empêché dans un premier temps tout apprentissage de la lecture et lui avait fermé les portes de l‘école. Air connu. Combien de petits Français souffrent dès la maternelle parce qu’on ne leur apprend pas à lire ? Combien sont prisonniers, comme il le fut, de leur « cerveau droit », de leurs émotions, de leur incapacité à accéder à l’analyse ?

« C’est un instituteur algérien qui vivait à Issy-les-Moulineaux qui m’a débloqué en m’apprenant à lire à haute voix. Je lui dois tout. Sans la lecture, j’aurais mal tourné », a avoué le comédien.

Eh oui, c’est la clef. Depardieu a trouvé un instituteur qui aura été son « prochain », comme le Samaritain, venant au secours de son intelligence blessée. Lui apprenant à lire à haute voix, ce qu’on ne fait plus, ou mal dans les classes élémentaires françaises. Pour Elisabeth Nuyts, le drame de la lecture apprise globalement et, très vite, silencieusement, explique la montée de l’illettrisme et de la « dyslexie », et le blocage de tant de jeunes prisonniers de leurs émotions parce qu’ils ne s’entendent même pas penser."

Michel Janva   Lien permanent 
Partager cet article
Repost0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 09:13

 

Profanation

85 croix saccagées au cimetière militaire franco-allemand de Guebwiller

Une partie des croix saccagées sur des tombes de soldats allemands au cimetière militaire de Guebwiller. Photos Jean-François Frey

Les croix de 85 tombes abritant 165 soldats allemands ont été vandalisées dans la nuit de jeudi à vendredi, au cimetière militaire franco-allemand de Guebwiller. Le mobile de cet acte, qui a soulevé l’indignation générale, reste flou.


A ce propos ...

La cathophobie en chiffres

Trouvé dans le bulletin de Radio Courtoisie  :

"Dans la réponse à une question écrite du député UMP Louis Guédon au gouvernement parue mi-avril au Journal Officiel, on peut lire les chiffres suivants au sujet des actes de vandalisme durant l’année 2008 : Atteintes aux sites israélites : 6 ; atteintes aux sites musulmans : 13 ; atteintes aux sites chrétiens : 266."

par Le salon beige 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 12:08


"Pour comprendre l’homme et ses besoins, pour le connaître dans ce qu’il a d’essentiel, il ne faut pas opposer l’une à l’autre l’évidence de vos vérités. Oui, vous avez raison. Vous avez tous raison. La logique démontre tout. Il a raison celui-là qui rejette les malheurs du monde sur les bossus. Si nous déclarons la guerre aux bossus, nous apprendrons vite à nous exalter. Nous vengerons les crimes des bossus. Et certes les bossus commettent aussi des crimes.

Il faut, pour essayer de dégager cet essentiel, oublier un instant les divisions, qui, une fois admises, entraînent tout un Coran de vérités inébranlables et le fanatisme qui en découle. On peut ranger les hommes en hommes de droite et en hommes de gauche, en bossus et en non bossus, en fascistes et en démocrates, et ces distinctions sont inattaquables. Mais la vérité, vous le savez, c’est ce qui simplifie le monde et non ce qui créé le chaos. La vérité, c’est le langage qui dégage l’universel. (…) 

La vérité, ce n’est point ce qui se démontre, c’est ce qui simplifie.

A quoi bon discuter les idéologies ? Si toutes se démontrent, toutes aussi s’opposent, et de telles discussions font désespérer du salut de l’homme. Alors que l’homme, partout, autour de nous, expose les mêmes besoins".

 

Antoine de Saint-Exupéry,  « Terre des hommes »


 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 11:15

 

Des écrivains français traversent la Russie à bord du Transsibérien

Transsiberien en plein desert


Dix-sept écrivains français se mettront en route vendredi prochain pour parcourir en deux semaines la ligne ferroviaire reliant Moscou à Vladivostok, connue dans le monde entier sous le nom de Transsibérien, ont annoncé à RIA Novosti les organisateurs de ce voyage qui s'achèvera le 14 juin.

Cette traversée constituera un événement majeur de l'Année croisée Russie-France. Le "train littéraire" portera le nom du poète français Blaise Cendrars, auteur de "La Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France". Ecrit en 1913, ce poème évoque son voyage imaginaire sur la mythique ligne ferroviaire.

Sur le même sujet
Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 09:07

 

Vient de paraître "Le crépuscule d'une idole. L'affabulation freudienne" du philosophe Michel Onfray. Plusieurs ouvrages critiques de Freud et de sa psychanalyse sont - enfin - parus depuis quelques années. 

Mais sont-ils allés au fond des choses ? ...

Retour sur un livre paru en 1964, "Freud et la tradition mystique juive" de David Bakan...

 

Freud et la tradition mystique juiveDavid Bakan a entrepris de nous révéler certains conflits intimes de Freud liés à sa condition de juif libéral et incroyant, inconsciemment attaché à la foi de ses ancêtres, mais ayant trouvé, probablement à son insu, dans la tradition mystique juive, à la fois un encouragement à secouer le joug de la Loi mosaïque et l'inspiration de certaines de ses découvertes.

Pour être jugé correctement, le développement de la psychanalyse doit donc être étudié dans le cadre de l'histoire du judaïsme et particulièrement celle de la pensée mystique juive.  (présentation du livre)

Extraits ...

-  Comme nous pouvons nous y attendre, le Diable a aussi son rôle à jouer dans l'oeuvre de Freud. Le Diable est une image extrêmement complexe; c'est une figure légendaire du christianisme qui peut satisfaire les tendances sabbataïques à l'apostasie. Quand Satan apparaît, dans la légende juive, c'est presque toujours pour induire le juif en tentation d'apostasie. Le Diable s'oppose aux traits mosaïques que le christianisme a fait siens. Freud fit un jour cette remarque à ses collègues: "Savez-vous que je suis le Démon? Toute ma vie, j'ai joué le rôle du Démon afin que les autres puissent construire, avec les matériaux que j'amènerai, la plus belle des cathédrales." ( p.151 )

-  Dans cette partie de notre travail, nous essaierons de montrer comment et dans quel sens, l'ouvrage capital de Freud, la Science des Rêves, était associé avec l'idée d'un Pacte satanique. Il n'est absolument pas douteux que cet ouvrage de Freud représente la plus profonde pénétration dans le mode de pensée psychanalytique.

Sous le titre du livre, on peut lire l'épigraphe suivant: Fléctere si nequeo superos, Acheronta movebo (" Si les dieux ne se laissent pas fléchir, je remuerai tout l'enfer").

Cette citation est tirée de l'Enéide de Virgile, et le passage où elle figure est encore plus éloquent :

« Eh bien! si ma puissance n'est pas assez grande, je n'hésiterais pas, j'en suis certain, à demander une aide où je puisse la trouver. Si les dieux ne se laissent pas fléchir je remuerai tout l'enfer." (p.170)

-  Si Moïse était le sur-moi le Diable était nécessairement l'allié de Freud dans son combat contre Moïse (...) Cette introduction de l'idée du Diable dans cet exposé complète : Le grand drame qui se jouait dans l'esprit de Freud lorsqu'il était en train d'enfanter la psychanalyse, un drame dans lequel s'associaient la fatalité de la tradition grecque et la lutte morale de la tradition juive. p. 172 )

-  Le 4 décembre 1896, il (Freud) écrit à Fliess: " Je ne te révélerai d'abord de mes travaux que des épigraphes préliminaires ", il cite alors le " Flectere..." et les deux autres citations qui sont: Ils dépassent toutes les bornes, je crains un effondrement, Dieu ne présente pas ses comptes à la fin de chaque semaine." ( ... )

Le 3 janvier, il écrit, en veine de confidence : " Quand je me sens ainsi rassuré, je suis prêt à défier tous les diables de l'enfer..." et, plus loin, dans la même lettre: " le chapitre sur la "Sexualité" sera précédé de la phrase suivante: " A partir du ciel, à travers le monde, jusqu'à l'enfer" - si toutefois cette citation est exacte." (p.180)

 -  Il écrit d'abord au sujet de Fliess, puis de lui-même: "Lorsque ton ouvrage paraîtra, nul d'entre nous ne sera capable de porter sur son exactitude un jugement qui reste réservé à la postérité, comme chaque fois qu'il s'agit d'une grande découverte; mais la beauté de la conception, l'originalité des idées, la simplicité des raisonnements et la conviction de l'auteur, créeront une impression qui sera un premier dédommagement de toute la lutte pénible menée contre le démon...Aucun critique n'est mieux que moi capable de saisir clairement la disproportion qui existe entre les problèmes et la solution que je leur donne et, pour ma juste punition, aucune des régions psychiques inexplorées où, le premier parmi les mortels, j'ai pénétré, ne portera mon nom ou ne se soumettra à mes lois. Quand, au cours de la lutte, je me suis vu menacé de perdre le souffle, j'ai prié l'ange de renoncer, ce qu'il a fait depuis. Mais je n'ai pas eu le dessus et, depuis, je vais cahin-caha.-(...) ".

[*Cf.Le Faust de Goethe, sur le diable boiteux; et aussi la claudication de Jacob après sa lutté avec l'ange (...)) ( p.184 )

-  Environ deux mois plus tard, il montre qu'il veut se défendre. Il imagine une plaque de marbre sur la maison où : " le Secret des Rêves fut révélé au Dr Sigmund Freud ", et il dit: L'opinion des gens sur le livre des rêves commence à me laisser complètement froid, mais je déplore son destin. Les gouttes n'ont visiblement pas réussi à amollir les pierres...". C’est alors que Freud nous fournit une des images les plus claires de la période qu'il traverse: Tout est flottant, vague, un enfer intellectuel, des couches superposées, et dans ce tréfonds ténébreux se distingue la silhouette de Lucifer-Amor." ( p.185 ).

 

Tout un programme .

Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 22:32
Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:43

" Si nous voulons aider avec zèle notre prochain, nous ne devons réserver pour nous-même ni lieu, ni heure, ni saison." St Philippe de Néri.


Notre saint est né en 1515 à Florence de deux parents illustres par la naissance, François de Néri et Lucrèce Soldi. Il perdit sa mère alors qu'il était encore bien jeune mais en trouva une seconde dans la personne de la deuxième épouse que son père prit à la suite de la douloureuse disparition de Lucrèce.

Dès l'âge de 5 ans, on ne l'appelait plus que le bon petit Philippe tant il était non seulement obéissant mais encore généreux et agréable à tous, s'approchant avec innocence et coeur de certains pieux religieux de la ville dont il voulait imiter les exemples.
Bientôt François de Néri l'envoya chez un parent, Romulus, pour apprendre le négoce et compléter son éducation. Cet homme bon fut tellement charmé par Philippe qu'il résolut d'en faire son héritier. 

la suite

Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 12:07

 

Le lundi de Pentecôte est maintenant chômé par quatre salariés sur cinq, selon les derniers chiffres de l'IFOP. Chaque année, ce pourcentage augmente, et pour une fois, le temps travaille dans le bon camp. Ce combat, gagné avec des moyens sans rapport avec "ceux d'en face", nous ramène à une réalité déplaisante : l'état de notre pays est le reflet de la réalité de notre engagement. Au risque de me répéter, nous DEVONS nous engager. Dans n'importe quoi, pourvu que cela soit dans le bon sens, ce ne sont pas les associations, groupes, mairies, mouvements qui manquent, mais nous engager, même si nous avons tous d'excellentes raisons, professionnelles, morales, ou familiales de nous défiler. Interrogeons-nous : sommes-nous si sûrs de ne pouvoir rien faire ? Et pensons-nous sans rire que si nous nous mettons à faire quelque chose, il ne nous faudra faire aucun sacrifice pour y aboutir ?


lu sur un site chrétien d'entraide professionnelle

Partager cet article
Repost0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 11:27
Partager cet article
Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 15:08
Partager cet article
Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 09:33

     Pourquoi le Collectif Les Amis d’Eléonore ?

Le 21 mars 2010 avait lieu à Paris la Journée Internationale de la Trisomie 21. De nombreux parents étaient présents, ainsi que des chercheurs qui travaillent sans relâche pour trouver un traitement pour nos enfants. Mais ils manquent de moyens. Pourtant, la recherche avance et nous redonne confiance pour que la vie de nos enfants s’améliore.

En cette année 2010, le gouvernement révisera les lois de bioéthique. À cette occasion, nous demandons que les personnes atteintes de trisomie 21 fassent l’objet de toute son attention.

Nous demandons au gouvernement :

  • de financer la recherche médicale pour traiter les patients atteints d’une trisomie 21 et améliorer leur vie quotidienne.
  • de refuser la stigmatisation de la maladie par l’élargissement du DPI à la trisomie 21.

Nos enfants ont droit au bonheur !

Le Collectif Les Amis d’Eléonore invite tous les parents d’enfants atteints d’une trisomie 21, tous leurs proches, et tous ceux qui veulent  soutenir l’Appel du 25 mars à les rejoindre pour que leurs voix soient entendues.

Il suffit de s'inscrire à la rubrique "soutien" du site.

http://www.lesamisdeleonore.com/

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:03


Les fresques du grand peintre Giotto en 40 images... 

Entrer

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:58

Découvrir Saint Jean Espérance

 


Alexis, Virgile et Patrick sont toxicomanes. Pour se sevrer de la drogue, ils ont accepté
de passer quatorze mois dans un monastère, sous la vigilance de moines >>Découvrir

Emission de Direct 8 sur veille-education.org
Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 15:54

 

Petrus Angel inaugure aujourd'hui une nouvelle catégorie : Initiatives.

Les raisons de se lamenter sont nombreuses. Les raisons d'espérer aussi.

Initiatives se fera régulièrement le relais

d'actions positives, porteuses d'espérance.

Plutôt que de fulminer contre les ténèbres, mieux vaut allumer une petite lanterne. 


Qu'on se le dise !

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 16:02


« Aimer son pays, est-ce aimer d'un amour impur ? » par Thibaut Dary, délégué général d'ICHTUS

Si "l'identité nationale" a été largement évoquée ces derniers mois, bien des questions restent en suspens. Et si l'Évangile et l'Église avaient un éclairage à y apporter, voire même des réponses ? Sous cette lumière, ICHTUS propose de poursuivre la réflexion.

Une grande conférence à l'espace Georges Bernanos (4 rue du Havre, Paris 9e), le jeudi 20 mai à 20h30.

Pour en savoir plus : http://www.ichtus.fr/breve.php3?id_breve=84

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 14:03

JPEG - 24.7 ko

de qui ?

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 09:49

 

L'Evangile de la Vie, si belle, si précieuse et si utile

EvVoici plusieurs voyages du Pape dont nous relayons les discours en quasi-direct grâce à l'œuvre si belle et si réactive du père Hubert Lelièvre, l'Evangile de la Vie, dont le site est en lien dans notre colonne de gauche.

Cette famille missionnaire mérite d'être connue et  davantage soutenue et propose en outre un colloque particulièrement relevé ces 15 et 16 mai prochain dans ces murs à Bollène sur le thème "La vie est la lumière des hommes". Les renseignements sont accessibles ici

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 17:36


170e anniversaire de la naissance de Petr Ilitch Tchaïkovski





 

Recherche avancéeOutils linguistiques
Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 11:22
Liberté sexuelle : les femmes sont-elles vraiment plus heureuses ?

Déclaration de Joëlle Brunerie-Kauffmann, Gynécologue, présentée comme une militante pour le droit à l'avortement :

"Quand vous avez débuté, à la fin des années 1960, quelle sexualité avaient les femmes ?

Elle était secrète, niée. En raison du poids de l'Église, mais aussi de l'absence d'informations. Beaucoup de femmes arrivaient complètement sottes à leur nuit de noce, sans savoir à quoi ressemblait le sexe d'un homme. Certaines avaient des amants, vivaient dans la peur de la grossesse. À cette époque, les avortements étaient interdits. Les femmes devaient se débrouiller seules. À l'hôpital, nous n'avions pas le droit de les aider. Vous pensez bien que, dans ces conditions, la notion de plaisir n'existait pour ainsi dire pas. Il y avait beaucoup plus de femmes frigides qu'aujourd'hui, à cause d'un avortement ou parce qu'elles avaient eu tellement mal lors de leur premier rapport qu'elles avaient peur.

Quel a été l'élément déclencheur : l'arrivée de la pilule ?

Pas seulement. Selon moi, les femmes ont gagné leur liberté sexuelle grâce au travail. À partir du moment où elles ont gagné un salaire, elles sont devenues moins dépendantes de leurs maris."

Déclaration idéologique niant la réalité des situations. Cette pseudo-liberté connaît moult revers, qui sont de véritables tabous (bien que des journalistes tentent de crever l'abcès) :

  • divorces en hausse avec les effets désastreux sur la famille, les enfantset la société
  • pauvreté :explosion des familles monoparentales, qui sont les premières touchées par la pauvreté (67% des enfants de 6 à 17 ans accueillis par le Secours catholique vivent dans une famille monoparentale)
  • la contraception est inefficacedangereuse et mène à l'avortement
  • l'avortement crée un traumatisme (ici)
  • ...

Michel Janva   ICI 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 11:19

 

De Kerviel à la Grèce : le problème de l'argent virtuel

De Jean Rouxel dans Les 4 Vérités :

"Cette semaine doit sortir un livre de Jérôme Kerviel, le fameux trader qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société générale. [...] Kerviel affirme que jamais il n’aurait pu faire ce qu’il a fait sans le soutien passif et implicite de ses supérieurs et des instances de contrôle de la banque. Il donne un exemple impressionnant pour justifier ses dires. Selon lui, au cours des trois ans qu’il a passés comme trader à la Société générale, ses objectifs de gain ont augmenté de 1700 % (oui, mille sept cent !). Pourtant, ils ne commençaient pas spécialement bas : son premier objectif annuel était de 3 millions d’euros ! Il arrive un moment où les chiffres deviennent purement virtuels, de simples jeux d’écritures… Mieux encore, au cours de sa dernière année d’exercice, Kerviel a, de son propre aveu, effectué 358 milliards (!) d’opérations fictives. Et il demande : comment tant d’opérations auraient-elles pu passer inaperçues ? Nous l’avions dit abondamment lorsque l’affaire a éclaté, le problème n’est pas Kerviel. Le problème, c’est cet argent virtuel… qui pourtant n’est pas un simple jeu, puisqu’il pèse de tout le poids de ses zéros sur l’économie réelle. Ne serait-ce que parce qu’il conduit les investisseurs à délaisser des valeurs industrielles solides, mais ne rapportant « que » 5 ou 10 % par an !

Par un curieux hasard du calendrier, ce retour de Jérôme Kerviel sur la scène médiatique est exactement concomitant d’une nouvelle étape de la crise des finances publiques grecques. Bien qu’il s’agisse d’un côté de capitaux privés et de l’autre de finances publiques, le mécanisme est le même. Il s’agit d’argent virtuel. Dans l’affaire grecque, les États européens s’engagent – moyennant des coupes drastiques dans l’État-providence grec (qui, pourtant, n’est certainement pas plus ventripotent que le nôtre) – à prêter des sommes colossales (qui se chiffrent en dizaines de milliards d’euros) dont ils n’ont pas le premier sou. Tout est absurde : le FMI, financé par des États en faillite, s’associe avec ces mêmes États pour augmenter la dette publique d’un État qui meurt précisément de sa dette publique. C’est bien une opération aussi fictive que les celles de Kerviel…"

Lien permanent 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 10:52

 

dessin de 1997 / 98

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 10:16

 

L'Énigme du Suaire - La contre-enquête

Religion. En réponse à la fameuse datation au carbone 14, Ian Wilson, grand spécialiste du Suaire, tente de démontrer que le Linceul n’est pas l’œuvre d’un faussaire. Convaincant.

Zoom

L'Énigme du Suaire - La contre-enquête Religion. En réponse à la fameuse datation au carbone 14, Ian Wilson, grand spécialiste du Suaire, tente de démontrer que le Linceul n’est pas l’œuvre d’un faussaire. Convaincant. Mots clés Saint Suaire Vrai ou faux ? La datation au carbone 14 de 1988 semblait avoir clos le débat en affirmant que le Suaire était un faux fabriqué par un faussaire entre 1260 et 1390. Mais Ian Wilson, journaliste et spécialiste international du Linceul, tente dans un ouvrage très complet (1) de prouver le contraire. Argument le plus convaincant avancé par l’auteur, le fait que le fameux tissu, une fois pris en photo, révèle en négatif l’image d’un visage d’homme supplicié en trois dimensions. L’auteur interroge ainsi : « Pourquoi un artiste intégrerait une information en trois dimensions [alors que] nul ne devait disposer du moyen de voir cette propriété de l’image au moins six cent cinquante ans après l’avoir faite ? ». Depuis, cette image énigmatique a fait le tour du monde et trouble par sa puissance d’évocation. Preuve du sérieux de l’ouvrage, l’auteur ne fait pas pour autant l’impasse sur la datation au carbone 14. Après avoir réexpliqué toutes les circonstances de cette annonce qui jeta le discrédit dans le monde entier sur le Linceul, il en donne l'analyse. Reprenant des arguments déjà avancés, Ian Wilson conclut que la datation au carbone serait fausse, car réalisée à partir de morceaux de tissu contaminés par diverses manipulations passées et surtout par un incendie en 1532. Un peu gros, diront certains… Mais l’auteur – avant de révéler sa « grande découverte » – avance d’autres éléments importants, déjà connus des plus curieux, plaidant également en faveur de la véracité du Suaire. Tout d’abord, les très grandes similitudes entre le récit des évangélistes et le calvaire de l’homme de ce linge que les scientifiques arrivent à décrypter. À ce propos, l’auteur révèle un détail étonnant : le fait que l’homme du Suaire ait eu le côté droit transpercé. Côté… opposé à celui du cœur. Un argument de plus selon Ian Wilson : « Si le Suaire est un faux, le faussaire doit avoir ajouté à sa maîtrise de la photographie et de la science médicale une connaissance hors pair de l’archéologie », explique-t-il. Le fait de viser le côté droit faisait en effet partie de la formation des légionnaires romains. Une cible logique contre un ennemi la plupart du temps droitier. Autre argument choc : les pollens. L’étude au microscope du linge a permis de trouver dans ce drap des grains de pollen qui ne pourraient être originaires que des régions désertiques de Palestine ! Enfin, dernier élément – la vraie « révélation » de ce livre – l’existence, selon la tradition, dès les premiers siècles de l’ère chrétienne, d’une « Image d’Edesse » (nom d’une ville en Turquie) semblable en beaucoup de points au Suaire. Une image dont l’auteur a retrouvé la trace. « Nous avons retrouvé une mosaïque (datée entre le VIe et le VIIe siècle) de votre “Image d’Edesse” », commence le livre, rapportant l’interpellation d’un archéologue turc lors d’un de ses nombreux voyages d’études. Une information capitale ? Oui. Car, si cette mosaïque représente bien cette « Image d’Edesse  » et si cette dernière et le Suaire ne font qu’un, la relique de Turin ne pourrait définitivement plus dater du Moyen Âge… Et donc être un faux.

Un ouvrage quasi exhaustif, mais ardu.

LU ICI

Partager cet article
Repost0