Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 18:21

 

Saint Jacques et saint Philippe. Bréviaire à l'usage de Besançon. XVe.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 11:08

 

Un Savetier chantait du matin jusqu'au soir :
C'était merveilles de le voir,
Merveilles de l'ouïr ; il faisait des passages,
Plus content qu'aucun des sept sages.
Son voisin au contraire, étant tout cousu d'or,
Chantait peu, dormait moins encor.
C'était un homme de finance.
Si sur le point du jour parfois il sommeillait,
Le Savetier alors en chantant l'éveillait,
Et le Financier se plaignait,
Que les soins de la Providence
N'eussent pas au marché fait vendre le dormir,
Comme le manger et le boire.
En son hôtel il fait venir
Le chanteur, et lui dit : Or çà, sire Grégoire,
Que gagnez-vous par an ? - Par an ? Ma foi, Monsieur,
Dit avec un ton de rieur,
Le gaillard Savetier, ce n'est point ma manière
De compter de la sorte ; et je n'entasse guère
Un jour sur l'autre : il suffit qu'à la fin
J'attrape le bout de l'année :
Chaque jour amène son pain.
- Eh bien que gagnez-vous, dites-moi, par journée ?
- Tantôt plus, tantôt moins : le mal est que toujours ;
(Et sans cela nos gains seraient assez honnêtes,)
Le mal est que dans l'an s'entremêlent des jours
Qu'il faut chommer ; on nous ruine en Fêtes.
L'une fait tort à l'autre ; et Monsieur le Curé
De quelque nouveau Saint charge toujours son prône.
Le Financier riant de sa naïveté
Lui dit : Je vous veux mettre aujourd'hui sur le trône.
Prenez ces cent écus : gardez-les avec soin,
Pour vous en servir au besoin.
Le Savetier crut voir tout l'argent que la terre
Avait depuis plus de cent ans
Produit pour l'usage des gens.
Il retourne chez lui : dans sa cave il enserre
L'argent et sa joie à la fois.
Plus de chant ; il perdit la voix
Du moment qu'il gagna ce qui cause nos peines.
Le sommeil quitta son logis,
Il eut pour hôtes les soucis,
Les soupçons, les alarmes vaines.
Tout le jour il avait l'oeil au guet ; Et la nuit,
Si quelque chat faisait du bruit,
Le chat prenait l'argent : A la fin le pauvre homme
S'en courut chez celui qu'il ne réveillait plus !
Rendez-moi, lui dit-il, mes chansons et mon somme,
Et reprenez vos cent écus.

Jean De La Fontaine 

avec des notes explicatives ici :  http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/savfinan.htm

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 22:20

 

Comité de Direction

- Bon, les gars, on déconne, on déconne, mais on s'éloigne des vrais problèmes. Qui veut un calva ? J'ai du 80 ans d'âge que je fais venir directement de la ferme. Une rareté.

- Qui a pris les cigares ? Jean-Eudes, faites pas le rat, renvoyez les havanes par ici.
- Messieurs ! Quand vous aurez fini de vous torcher, on en reviendra au sujet du jour.  Où est Roger ?
- Aux toilettes, monsieur le président, il a du mal à digérer la purée de céleri.
- Bon, puisque notre directeur financier est malade, je vais moi-même rentrer dans le sujet. Peuf... Peuf... (il allume un cigare). Messieurs, comme je le disais, l'heure est grave. Merci pour le calva, Pierre-Henri. Les calculs faits par ma stagiaire cette nuit montrent que nous avons perdu entre 5 et 9 milliards par la faute de ces gros ploucs d'amerloques.
- Font chier, ces yankees. On ne peut plus faire confiance à personne !
- Silence, Charles-Edouard ! Il est trop tard pour nous lancer dans une analyse de risques approfondie. La question du jour est : qui va porter le chapeau ?
Silence général. Tout le monde se regarde bizarrement.
- Non, ne vous inquiétez pas, on n'en est pas encore à foutre des cadres dirigeants à la porte. Le plan social, on le fera sur les guichetiers, faut pas que déconner. Non, mais sérieusement, faut trouver un clampin à faire dégager rapido. De préférence, un qu'aucun d'entre nous ne connaît, histoire de dire qu'on n'était pas au courant.
- Oui, monsieur le président, mais qui ?
- Je sais pas moi, je suis pas là pour tout faire, non plus. Y a personne que vous voulez virer ? Un trou de balle, un minus, mais avec une bonne gueule de psychopathe, qu'on pourrait montrer à la télé en disant "tout est de sa faute" ?
- Oui, comme les anciens hébreux chargeaient un bouc de leurs péchés avant de l'envoyer dans le désert...
- Charles-Hubert, vous nous les pétez menu avec vos histoires de cureton. C'est pas parce que vous avez passé 15 ans chez les jèzes qu'il faut la ramener à chaque codir. La dernière fois, c'était Saint-Paul à Damas pour illustrer le moment où Bernanke a compris qu'il était dans la merde, et la prochaine fois, vous nous faites quoi ? Sodome et Gomorrhe ? Le Déluge ? Allez, on y va, on me donne un nom.
- Mais, président, on ne les connaît pas, les noms des collaborateurs. On leur parle à peine, et encore, seulement pour les engueuler.
- Bon, OK, je vois, c'est encore moi qui vais tout faire. Pierre-Matthieu, passez-moi votre portable. Le trombi de la boîte, il est où ?
- Ici, monsieur le président.
- Putain, ces tronches de tarés qu'ils ont ! Eh, aux RH, vous avez jamais pensé à donner des consignes, genre "éviter d'embaucher des demeurés" ? Bon, on va pas s'en sortir, je clique au hasard... Tiens, celui-là, Bernard Hurningh, vos en dites quoi ?
- Il est conseiller clientèle à Dôle, monsieur, personne ne croira jamais qu'on a perdu 5 milliards à cause de lui.
- Même en magouillant avec la Suisse ?
- C'est plus ce que c'était, monsieur, la Suisse. Le secret bancaire n'est même plus garanti, ils seraient foutus de nous prouver qu'on raconte des craques.
- Mouais, va falloir taper dans le lourd. Celui-là, Marc Brice, à votre avis ?
- Directeur financier d'une sous-filiale spécialisée dans le prêt agricole, monsieur. C'est la bourse qui craque, pas le marché du purin.
- Faites le malin, Jean-Edouard, foutez-vous de ma gueule. Bon, celui-là, il a une vraie tronche de vainqueur. C'est mon dernier mot, vous vous sortez les doigts du cul et vous me le mouillez à mort. Jean-Gui, en tant qu'ancien membre du cabinet de l'Elysée sous Mitterrand, les barbouzeries, ça vous connaît, non ?
- Oui, on peut magouiller un peu le système informatique, histoire de faire croire qu'il nous a truandés. Faites voir le nom ?
- Kerviel, Jérôme Kerviel. Encore un de ces petits merdeux qui croient qu'ils vont devenir riches parce qu'ils passent des ordres de bourse toute la journée sur leur écran. On dirait des hamsters sous acides, ces branleurs. Allez, celui-là paiera pour les autres.
- Mais, monsieur, 5 milliards sur le dos de ce trou de balle, personne n'y croira jamais !
- Je vous signale, mon petit Charles-Edouard, 80% des français se sont déplacés il y a un peu plus de six mois pour départager une dinde hystérique, et un velléitaire complexé par sa taille, alors vous savez, le sens critique de ces glandus... Bon, on y va. Plan média, bidonnage informatique, communiqué de presse, plan social en backup, je veux tout ça sur mon bureau demain matin. Et vous me supprimerez le coupon de cette année, ça fera les pieds à ces connards d'actionnaires. Quelqu'un reveut du champ', on va se saouler la gueule pour fêter ça...

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 23:59

 

paru sur deflandres , le blog de la "guerre des mots" 


(JPEG)

Vient de paraître...
Editorial    Il a dit la vérité...
Evénement   Régionales 2010 : et après ?
Actualité

-  Et si nous réapprenions à vivre ensemble ?

-  Contraception : la fuite en avant

Parlons clerc   Nous sommes citoyens des cieux
Economie   Après la crise : Réinventer la croissance
Dossier : Mots pour maux

-  Assez d’actes ... des paroles

-  Le Français, clair et précis

-  La méthode globale... source de tous les maux à l’école ?

-  Pour un réveil de la langue française

-  Du vocabulaire à la subversion

-  Bioéthique et sémantique

-  La guerre des mots

-  Magistère : La langue, vecteur d’inculturation

Culture

La naissance de Vénus par Botticelli

Turner et ses peintres

Lire : J’étais Franc-maçon

Lire : Aux sources de l’Europe, les temps modernes

Chroniques

Clair et net : Marions-nous !

Plus bête la vie !

La grâce de savoir dire « merde »

Dernières nouvelles des scribes

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 00:02


L'acharnement suspect contre l'Eglise

Une fois n'est pas coutume, un article posé sur le traitement médiatique des affaires de pédophilie dans l'Eglise :

"L’acharnement dont fait l’objet l’Eglise catholique, suite aux révélations d’abus pédophiles qui se multiplient en cascade, a quelque chose de suspect. Comme si on voulait aller bien au-delà de l’objet du scandale, et viser l’institution elle-même, et son chef, Benoît XVI.

Le fait est que toutes sortes de groupes et de mouvements ont intérêt à en rajouter. On trouve des gens animés par un vieux fond d’anticléricalisme désuet, des intégristes de l’athéisme toujours aussi agressifs, et des médias qui se complaisent dans le registre destructeur, convaincus que toute autorité est par essence malfaisante. C’est comme si l’on voulait jeter le discrédit non pas sur quelques individus dévoyés, mais sur l’institution toute entière, et ceux qui la servent. Tous pédophiles?

Il faut tout de même remettre l’église au milieu du village, si on ose cette expression. Dans la société, le 99,9 % des pédophiles ne sont pas des prêtres, mais des citoyens lambda d’apparence respectable, honnêtes travailleurs, voire bons pères de famille qui, dans la plupart des cas, abusent d’enfants qui leur sont apparentés. On le sait, la majorité des abus sexuels sur des enfants se produit dans le cadre familial. Ainsi, il y a infiniment plus de “tontons abuseurs” que l’Eglise catholique n’a connu de prêtres dans toute son histoire. Donc, méfions-nous de l’effet médiatique grossissant, qui stigmatise la pointe de l’iceberg et ignore tout le reste. Il n’en reste pas moins, faut-il le dire, que les abus commis par un détenteur d’autorité, qui plus est morale, sont d’une gravité particulière, puisque la victime est en état de sujétion ou de dépendance, et croit pouvoir faire confiance.

Curieusement, si les médias “mettent le paquet” pour recueillir – ou susciter – les témoignages et les dénonciations de prêtres pédophiles, ils s’intéressent beaucoup moins aux abus qui sont commis dans d’autres institutions religieuses, comme les écoles coraniques ou les monastères bouddhistes. Etonnant, non?Chaque année, dans ces institutions, des milliers de gamins, venant souvent de milieux très pauvres, sont “pris en charge” par des adultes qui ne sont pas tous de purs esprits. Or curieusement, on ne parle jamais de cela. Sans doute l’enquête journalistique est-elle trop difficile, mais plus vraisemblablement, il est probable que le scandale ne prendrait pas.

Il faut dire que la pédophile n’a pas toujours été regardée comme une abomination. Au XXe siècle (même sur la fin !), nombre d’écrivains, de photographes, de chanteurs et d’artistes divers se sont construit une notoriété certaine dans ce registre, avec des œuvres qui aujourd’hui suscitent le dégoût. Pendant longtemps, l’homme le plus riche d’Allemagne, Friedrich Alfred Krupp, a pu abuser un nombre incalculable de jeunes Italiens à Capri, à l’Hôtel Quisisana, au vu et au su de tout le monde, puisque des photos de ces orgies circulaient.

Lire la suite "L'acharnement suspect contre l'Eglise"

Lahire
Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 23:52

AFP 

26/04/2010 | Mise à jour : 15:21 Réactions (37)

Un groupe d'explorateurs évangéliques chinois et turcs ont annoncé aujourd'hui qu'ils pensaient avoir découvert l'arche de Noé sur un sommet de quelque 4000 mètres du mont Ararat en Turquie. Ils affirment avoir retrouvé des restes en bois de la structure de l'arche dont la datation au carbone quatorze remonterait à 4.800 ans, époque présumée où l'arche aurait navigué.

"Nous ne sommes pas sûrs à 100% qu'il s'agit de l'arche mais nous le sommes à 99,9%", a déclaré Yeung Wing-cheung, réalisateur chinois de films documentaires à Hong Kong et l'un des quinze membres de l'équipe baptisée Noah's Ark Ministries International. La structure de l'arche comporte plusieurs compartiments, certains dotés de poutrelles en bois, qui devaient abriter des animaux, a-t-il ajouté.

L'équipe a exclu que l'emplacement de la découverte ait été habité puisqu'on n'a jamais trouvé, dans la région, de traces de présence humaine au-delà de 3.500 mètres d'altitude. Les responsables turcs locaux vont demander au gouvernement de demander à l'UNESCO d'accorder à la région le statut de "patrimoine mondial" afin que le site soit protégé pendant toute la durée des fouilles, a indiqué Yeung.

Selon la Bible, Dieu aurait déclenché le déluge pour laver la terre de sa corruption et demandé à Noé de construire une arche et d'y placer un spécimen de chacune des espèces vivantes. Toujours selon la Bible, lorsque les eaux de l'inondation provoquée par le déluge se sont retirées, l'arche s'est posée à sec sur l'une des hauteurs d'une chaîne montagneuse que certains chercheurs pensent être le mont Ararat.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 19:48


« Toute vocation est un appel – vocatus – et tout appel veut être transmis. Ceux que j'appelle ne sont évidemment pas nombreux. Ils ne changeront rien aux affaires de ce monde. Mais c'est pour eux, c'est pour eux que je suis né. » 

Georges Bernanos   Georges Bernanos, Les grands cimetières sous la lune, 1948

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 22:24

 

[Saint-Georges-à-cheval.jpg]

 

Détail de Saint Georges à cheval, Ecole de Novgorod, XIVe siècle
© Saint-Pétersbourg, Musée national Russe
mais au Louvre jusqu'au 24 mai !
VOYEZ !!!

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 21:48

 

Rapprochement de Rome et de Moscou : la liturgie comme point de ralliement ?

  • famillechretienne.fr
  • 15/02/2010
  • Par Maylis Guillier et Samuel Pruvot
  • 8 commentaires

Le dégel entre Rome et Moscou est manifeste, au point que la rencontre entre le patriarche de toutes les Russies et Benoît XVI serait pour bientôt. Sur ce sujet, voici un extrait d’un échange organisé par Famille Chrétienne entre deux acteurs de l’œcuménisme : le Père Hyacinthe Destivelle, dominicain, 39 ans, est directeur du Centre d’études et de la revue Istina, et membre du Comité mixte de dialogue théologique catholique-orthodoxe en France. Le Père Alexandre Siniakov, 29 ans, est recteur du séminaire orthodoxe d’Épinay et responsable des relations avec les Églises et la société pour le patriarcat de Moscou en France.

ZoomLe Père Hyacinthe Destivelle (à gauche) et le Père Alexandre Siniakov (à droite).
© M.NASCIMENTO - REA

Peut-on bâtir un avenir commun en magnifiant une tradition liturgique qui appartient à un lointain passé ?

Père Hyacinthe Destivelle : « Ce que les orthodoxes ont vu de Vatican II, c’est d’abord certaines dérives de ses applications. Mais le canon numéro II de saint Hyppolite, réintroduit par le concile, est bien plus ancien que la prière eucharistique de saint Jean Chrysostome (liturgie orthodoxe) ! Ce serait dommage que les orthodoxes voient la démarche de Benoît XVI comme un retour à la période préconciliaire et qu’ils ne perçoivent pas l’immense apport de Vatican II. »
 
Père Alexandre Siniakov : « L’attention de Benoît XVI pour la liturgie a été positivement perçue. Les orthodoxes y voient un gage pour restaurer l’unité sur la base de l’héritage commun – liturgique et patristique – du premier millénaire. Non pas quelque chose d’immobile qu’on se transmettrait aveuglément d’une génération à l’autre, mais une méthode. Un esprit, plus que des formes. »
 
Lisez ici l’intégralité de cet échange.

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 21:39


Journée d’amitié franco-russe, le samedi 24 avril 2010, de 9H00 à 19H00

  • Philippe Champion : « Le voyage de Pierre le Grand à Paris. »
  • Tatiana Baliazina-Dupin : « L’Icône de la Mère de Dieu, dite de Vladimir ».
  • Andrei Korliakof : « Le grande exode russe : tous les chemins mènent en France ».
  • Père Christophe Levalois : « L’immigration russe dans ses relations avec la France ».
  • Marc Marchadier : « Penseurs russes et l’intellectuels catholiques entre les deux guerres ».
  • Maurice Gendre : « Politique de la Russie actuelle »
  • Père Hycinthe Destivelle : « Résurrection de l’Eglise russe ».
Buffet sur place (cuisine russe)

au Centre Saint Paul, 
12 rue Saint Joseph, 75002, Paris
Pour tout renseignements : 01 40 26
41 78
Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 12:40

 

      Chers Zoiseaux, comédie explosive de Jean Anouilh





 






 



Un milieu d'intellectuels bourgeois en contradiction avec leurs soi-disant convictions...

Dans le cadre des Célébrations Nationales du centenaire de la naissance de Jean Anouilh, "Petites Pièces Montées Entre Amis" présente "Chers Zoiseaux" :

Explosif, grinçant et quasi-surréaliste, ce vaudeville moderne dépeint avec férocité un milieu d’intellectuels bourgeois en contradiction avec leurs soi-disant convictions, pour une drôlerie radicale. Dans une grande maison défraîchie, ce microcosme s’affronte autour du chef de famille, qui écrit des romans policiers pour nourrir son monde. Mais les belles valeurs sociales qu’ils affichent, font vite place à l’égoïsme chronique quand l’argent vient à manquer et que la maisonnée est subitement prise en otage…

Les mar 27, mer 28, jeu 29, ven 30 avril & mar 4, merc 5, jeudi 6 et vend 7 mai 2010, à 21h00, 

Théâtre Le Passage vers les étoiles
17, Cité Joly - Paris 11e / M° Père Lachaise (ligne 2/3)/Rue St Maur (ligne 3)

Tarifs : Prévente 12 € / sur place 16 € / 10 € en groupe (10 personnes)
Réservation en ligne sur notre site:  
www.ppmea.org

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 22:48

GPS

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:24

      


en tapant "21 avril" sur Google ...

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:23

 

Spiritus Dei : Soutenir les prêtres

LpsdPas besoin de discours, pas besoin de mots compliqués, mais  seulement besoin de deux clics :

Et en attendant de recevoir votre CD ou si vous avez raté leur concert ce week-end, lisez leur présentation sur le site de l'année du sacerdoce, parcourez la page Facebook ou accordez-vous quelques clics vers ces vidéos pour patienter : iciiciici...

Quelles belles retrouvailles!

Addendum : les autres concerts, le 7 mai au Sacré Coeur de Marseille † le 11 mai à l'église de la Madeleine à Paris † le 17 juin à l'église Saint Sulpice † le 18 juin à Rouen

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 05:34


Apprendre à voir - Samedi 8 mai 2010 : L’architecture, témoin de la construction de la France

 

Troisième étape du cycle annuel "Apprendre à voir", autour de l’architecture : "La construction de la France, sociabilité et art politique".

De 14 à 18h00 dans nos locaux, 40€ la séance (30€ pour étudiants et chômeurs).

Inscription obligatoire. Pour tout renseignement,

contacter Nicole Buron : nicole.buron@ichtus.fr ou 01.47.63.97.81.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:28

 

 
Un témoignage magnifique en Bande Dessinée
 
Sergei Kourdakov connaît une enfance difficile et grandit dans les sinistres orphelinats de l’Union soviétique poststalinienne. Par son charisme et son intelligence, il s’élève vite dans l’échelle sociale communiste et accepte la mission de « confiance » du KGB : traquer et persécuter les religiosniki. Le regard de Natacha va pourtant le bouleverser au point de le faire fuir son pays et son confort. Recueilli au Canada, il n’aura de cesse de témoigner de sa conversion jusqu’à sa mort « accidentelle », à l’âge de 22 ans. Pardonne-moi Natacha est un récit qui est devenu un classique, traduit dans une dizaine de langues, bien sûr interdit dans les pays de l'Est, il y fut longtemps diffusé clandestinement. Les Éditions du Triomphe le proposent maintenant en BD. À découvrir sans tarder.
 
Pardonne-moi%20Natacha
 
Pardonne%20moi%20Natacha
Pardonne moi Natacha
Sergei Kourdakov

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:38

Holodomor ? Vous avez déjà entendu ce mot ? 

 

28 min 
Un document vidéo produit par Radio Québec en 1983...
Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:18


Ouvrir le voile sur l’Holodomor : le génocide stalinien du peuple ukrainien

Les cinq millions de morts
de la grande famine des années 1932 – 1933

3 séances de projection du film « Holodomor, hommage aux victimes » (30 mn), 
diffusé le 28 février sur France 2 

Jeudi 22 Avril

 à  l'Espace Bernanos à Paris

      4 rue du Havre - Paris 9e

M° Havre Caumartin ou St-Lazare

15h
en présence de Didier Rance, Diacre, historien,
auteur de « Un siècle de témoins : les martyrs du XXème siècle »
et « Catholiques d’Ukraine, des Catacombes à la lumière »

18h30
avec Thomas Wallut,
Producteur de l’émission « Chrétiens Orientaux » de France 2

Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 09:22


A l’occasion du 16e anniversaire de la mort de Jean Ousset, fondateur de la Cité Catholique, dont ICHTUS poursuit aujourd’hui le travail, rejoignez-nous dans le souvenir et la gratitude, pour une messe-anniversaire :


Jean Ousset (PNG)

 mardi 20 avril à 18h30, à la paroisse Saint Ferdinand des Ternes (27 rue d’Armaillé, Paris 17e). Les prêtres amis souhaitant concélébrer pourront se présenter à l’avance à la sacristie paroissiale.

Un apéritif amical suivra, dans les locaux d’ICHTUS (49 rue des Renaudes, Paris 17e), à partir de 19h15.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 10:58


 

par Verlaine

« St Benoît-Joseph Labre,
la seule gloire française
du XVIII
ème siècle,
mais quelle gloire ! »
 

Verlaine (1844 - 1896)
 


SAINT BENOIT-JOSEPH LABRE 

Comme l'Eglise est bonne, en ce siècle de haine
D'orgueil et d'avarice et de tous les péchés,
D'exalter aujourd'hui le caché des cachés
Le doux entre les doux à l'Ignorance humaine.
Et le mortifié sans pair que la Foi mène
Saignant de pénitence et blanc d'extase, chez
Les peuples et les saints qui, tous sens détachés,
Fit de la Pauvreté son épouse et sa reine,
Comme un autre Alexis, comme un autre François
Et fut le Pauvre affreux, angélique, à la fois
Pratiquant la douceur, l'horreur de l'Evangile !
Et pour ainsi montrer au monde qu'il a tort
Et que les pieds crus d'or et d'argent sont d'argile
Comme l'Eglise est bonne et que Jésus est fort !


Paul Verlaine - "Souvenirs"
(Poème dédié à St Benoît-Joseph,
pour sa Canonisation le 8 décembre 1881)

http://www.fraterstbenoitlabre.com/index.htm

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 15:53

      

 Saint Benoît-Joseph Labre 

 

Pèlerin, mendiant
(1748-1783)

        Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes, diocèse d'Arras, et fut l'aîné d'une famille de quinze enfants. Âgé de douze ans, il fut reçu chez son oncle paternel, curé d'Érin, pour faire ses études en vue du sacerdoce. 

        Après la mort de son oncle, Benoît-Joseph passa chez son oncle maternel, vicaire de Conteville, où il ne fit que grandir dans la mortification et la prière. Son attrait était toujours vers le Saint-Sacrement devant lequel il s'abîmait des heures entières en contemplation. 

         Il y avait longtemps que Benoît-Joseph aspirait à une vie plus parfaite : "Être prêtre est bien beau, disait-il ; mais j'ai peur de me perdre en sauvant les autres." 

         Il finit par vaincre les résistances de ses parents et entre chez les Chartreux, espérant y trouver sa voie définitive. Il se trompait, car la Providence permet qu'il soit bientôt renvoyé par ses supérieurs, comme n'ayant pas la vocation de cet Ordre. La pensée de la Trappe, qu'il avait eue d'abord, lui revient ; on ne l'y accepte pas. 

         Ballotté de nouveau entre la Chartreuse et la Trappe, il est forcé de s'adresser enfin à Sept-Fonts, où ses scrupules, ses peines d'esprit et une maladie sérieuse donnent bientôt lieu à son renvoi. 

         Toute sa réponse à tant d'épreuves était : "Que la Volonté de Dieu soit faite !" C'est alors que Dieu lui inspire cette vocation de pèlerin-mendiant qui devait le mener droit, par les chemins les plus ardus de la pénitence, à une éminente sainteté. 

lu sur http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 08:08


 

IpcL'Institut de philosophie comparée fête ses 40 ans et organise sa traditionnelle soirée spectacle. Celle-ci se divise en deux représentations, les 16 et 17 avril au soir(une soirée dansante serait organisée après la représentation du 17 avril).

C'est une bonne occasion de découvrir cet institut qui dispense un enseignement d'excellence et contribue à la formation intellectuelle de nombreux jeunes chrétiens.

L'invité d'honneur est le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon et primat des Gaules, également ancien étudiant de cette institution. Ce prince de l'Eglise s'est illustré en soutenant l'édition 2010 de la marche pour la vie. On note également que le doyen de l'Ipc, Michel Boyancé, fait partie des "intellectuels" signataires de l'appel à la vérité pour le pape.

Toutes les informations sont disponibles ici.

lu sur http://e-deo.typepad.fr/

Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 10:52

 

KATYN, le film d’Andrej Wajda ,

censuré (de fait) en France, est disponible en DVD.

Achetez le, offrez le , prêtez-le, passez le en ciné-club, …

La bande-annonce

Katyn

 

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 10:50

 

La Pologne sous la protection des Cieux

Jour de prière de tous dans la communion des Saints pour la Pologne :

  • Aujourd'hui, dimanche de la Sainte Miséricorde instauré par le vénérable Pape polonais Jean-Paul II selon le désir de Sainte Faustine, polonaise née près de Lodz et par lui canonisée.
  • Jean-Paul II est mort un samedi après les vêpres qui ouvraient la fête de la Sainte Miséricorde.
  • Nous fêtons aujourd'hui Saint Stanislas, évêque de Cracovie et martyr et Patron de la Pologne.

"J’aime la Pologne d’un amour particulier, et si elle m’est fidèle, je l’élèverai en puissance et en sainteté. C’est d’elle que sortira l’étincelle qui préparera le monde à mon ultime venue".

 

Lahire  11 avril 2010  | Commentaires (6)

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 17:12

 

table-ronde le samedi 10 avril :  Cliquez

 Exposition “Archipel des Solovki”

   

Du 30 mars au 30 avril
à Rueil - Malmaison,



Exposition des photos réalisées par le hiéromoine Stéfan, supérieur du prieuré de Solovski à Arkhangelsk.

L’exposition présente une soixantaine de photographies originales en couleurs et en noir et blanc. Ces vues constituent un témoignage unique de la vie monastique exprimée

« de l’intérieur », dans l’atmosphère de la vie ascétique et liturgique quotidienne des moines des Solovki, et de celle des pèlerinages et processions.
Le complexe monastique des Solovki se trouve dans l’Archipel du même nom, sur
la Mer Blanche, dans le Grand Nord russe, non loin du Cercle polaire Arctique. Fondé au XVe siècle, le monastère prit un essor spirituel et économique de grande ampleur dès le XVIe siècle. A la révolution russe les Bolcheviques fermèrent dans le sang le monastère, qui servit de 1923 à 1939 de camp de travail forcé et de modèle pour le nouveau système concentrationnaire du Goulag, et aussi des camps nazis. Y périrent environ vingt mille personnes, peut-être beaucoup plus. La vie monastique repris il y a juste vingt ans, en 1990.

L’exposition est l’occasion d’une table-ronde le samedi 10 avril réunissant des personnalités des monde orthodoxe, artistique et intellectuel, autour du moine Stefan, qui se déplacera spécialement pour l’occasion : l’Archiprêtre Nicolas Ozoline, Mr Nicolas Miletitch, le prof. Kobtzeff, le photographe italien Saverio Maestrali, le Prince Mourisi (Président de  l’Association Européenne de Saint Vladimir).

Cyril Semenoff-Tian-Chansky, commissaire de l’exposition
Larissa Powichrowski, relations publiques

 

Médiathèque Jacques Baumel
15-21 boulevard Foch
92500 Rueil-Malmaison
Tél.: 06.86.00.79.92

Tous renseignements : ( Cliquez )

Partager cet article
Repost0