Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 19:06

Catherine-Élizabeth, laïque consacrée, a été mystérieusement appelée, au début des années 1970, à une communion de plus en plus profonde avec les chrétiens persécutés des pays d'Europe de l'Est.
Définitivement handicapée suite à un accident, elle a peu à peu découvert le lien entre son épreuve et la mission particulière qui lui était confiée. Celle-ci prit notamment la forme de missions clandestines dans ces pays-prisons. Le récit que l'auteur en donne est stupéfiant. À tous ceux qui souffrent, Catherine-Élizabeth apporte un témoignage bouleversant. En 1989, elle a vu tomber le Rideau de fer.
Mais c'est en même temps un tout autre rideau de fer qui s'abattait : comme l'a dit le petit martyr Marcel Van, " Dieu m'a confié une mission, celle de changer la souffrance en bonheur ".
Partager cet article
Repost0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 12:15
Quoi de neuf ? Molière !

Du 16 Juin 2008 au 31 Mars 2009, le Théâtre du Nord-Ouest propose l'intégrale de l'œuvre théâtrale de Molière

Nous avons ouvert le Théâtre du Nord-Ouest en juin 1997 avec une dizaine de pièces de notre cher Molière. A l'époque, nous ne pensions pas qu'il était possible d'accomplir la folie que nous réalisons chaque année : jouer l'intégrale d'un auteur. Folie que nous avons initiée en 1999 avec Racine, vous vous en souvenez sans doute. Après 10 intégrales - Shakespeare l'an passé ! -, Molière apparaissait comme un auteur sacrifié. Un comble. Nous réparons cette injustice et vous proposons cette fois les 34 pièces de Molière.

Comme à notre habitude, nous vous proposons de nombreuses lectures autour de son œuvre : à la fois des pièces antiques qui l'ont inspiré -Plaute bien sûr- mais aussi des pièces que lui-même a inspiré.

" Bienvenu dans la maison de Molière ! "
http://theatredunordouest.com/

 
                                                             un article de Petrus Angel ici : Tout Molière
Partager cet article
Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 13:00
Partager cet article
Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 00:29


"Que les sages du monde se glorifient, les uns de la connaissances des astres, et les autres des éléments; ceux-là de l'histoire ancienne et moderne et ceux-ci de la politique; qu'ils se vantent, tant qu'il leur plaira, de leurs inutiles curiosités : pour moi si Dieu permet que je sache Jésus crucifié, ma science sera parfaite, et mes désirs accomplis".


Bossuet
Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 18:51

Bernanos à Bobigny

MC93 de Bobigny présentera Compagnons inconnus,

Du 23 mars au 5 avril, la spectacle inspiré des Ecrits de combat de Georges Bernanos mis en scène par Valérie Aubert et Samir Siad. C’est sur le tragique de l’Histoire qu’est construit le spectacle : un coryphée aura la charge de proférer la parole de Bernanos. Compagnons inconnus offre une lumière nouvelle sur l’auteur du Journal d’un curé de campagne. On connaît l’homme de foi collaborateur de l’Action française, qui connut le succès avec son premier roman, Sous le soleil de Satan, publié en 1926. On connait moins bien celui qui, lorsque éclate la guerre civile espagnole, écrit un violent pamphlet antifranquiste Les Grands Cimetières sous la lune (1938).
Pour voir des extraits du spectacle, cliquez
ici

http://www.magazine-litteraire.com/



BERNANOS, Compagnons inconnus
05:56 - 19 févr. 2009 
youtube.com
Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 18:02


A la maison, tous les soirs,

je me mets à mes devoirs

Je commence par mes devoirs citoyens,

Je recopie les pétitions citoyennes de la semaine

Et je les signe.

Puis je m'entraîne aux démarches citoyennes

Et aux prochaines manifestations citoyennes.

Toute l'école y va deux fois par trimestre,

On s'amuse bien. Le maître nous dit quoi crier,

Mais nous, on triche. On crie :

« Durand, salaud, le peuple aura ta peau », ou bien:

« Dupont, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue ».

Durand et Dupont, c'est des profs qu'on n'aime pas.

Le devoir de valeurs, c'est fastoche :

Tu réponds « valeurs républicaines»

Et t'as tout bon.

En sciences nat', pareil. Tu torches dix lignes sur

La bête immonde qui rôde toujours, et c'est gagné.

Pour le devoir de repentance,

Faut se mettre à genoux sur la moquette

Et demander pardon pour tout ce qu'on a fait

Ou pas fait, arrière-grands-pères compris.

Le plus dur c'est les devoirs de mémoire

A cause des dates.

y a des années où faut, des années où faut pas.

Pour 1940, c'est moitié-moitié.

La dernière fois, j'ai remonté jusqu'à Henri IV,

Total, j'ai eu zéro.

La prochaine fois, je m'en tiendrai

Aux heures les plus sombres

Et j'aurai dix-neuf.

 

p.c.c. FRANÇOIS LE CHAMPI.

 

in  " Ils en font trop ! "  , ouvrage collectif du Club des Ronchons, L’Age d’Homme,  1998 (déjà) 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 11:10
 

La classe était recueillie et les plus habituellement dissipés n'avaient pas coeur à troubler le silence. Debout sur l'estrade, avec la gravité qui convient aux proclamations publiques, la maître commença la dictée du problème:

- Tandis qu'un train de marchandises...

 Ce début fit excellente impression sur le petit Fernand Ballavoine, le rouquin du sixième banc près de la fenêtre. On n'est pas arrivé jusqu'à la classe du certificat sans savoir que l'expression tandis que est plutôt favorable au développement narratif, poétique même, et c'est pourquoi, démarrant de la sorte, le train de marchandises avait une chance de fôlatrer dans la campagne, sans souci d'horaire ni d'aiguillage, avec une désinvolture de véhicule romantique. Le maître d'ailleurs avait attaqué le récit comme du Hugo et sa main droite elle-même, sa belle main crayeuse aux longs doigts instructifs, avait esquissé un geste ailé, déclamatoire, bien assorti au style de cette locution conjonctive. Naturellement, il ne fallait pas s'y fier.

- Tandis qu'un train de marchandises part de Tonerre à dix heures trente-trois, dix heures trente-trois, répéta le maître en articulant les chiffres avec une sévérité qui remettait toutes choses en place, à dix heures trente-trois, en direction de Paris, virgule...

" Je vois ce que c'est, pensa Fernand Ballavoine, ça promet !" Il posa son bout de zan humide sur le couvercle de son plumier, puis, consciencieusement, sauta sur le marchepied de la locomotive, décidé à suivre les évènements de près.

La composition de calcul, Gallimard, Paris, 1949

On peut lire la suite de l'histoire ici ...
http://paroissesaintjean.frbb.net/le-saviez-vous-f27/probleme-de-calcul-t265.htm




La composition de calcul  est une nouvelle de Jacques Perret; elle vient de paraître dans le recueil "Enfantillages". Visitez http://www.jacques-perret.com
Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 11:03


Petrus Angel vous recommande vivement cette lecture spectacle les 13 & 20 mars :

 


Dialogues des Carmélites

 


LECTURE SPECTACLE

DIALOGUES DES CARMELITES

de Georges Bernanos

D'après une nouvelle de Gertrude Von Le Fort
et un scénario du R.P. Bruckberger etde Philippe Agostini

Jeudi 5 mars 2009 à 20H30

Eglise des Billettes - 24 rue des Archives - Paris 4e - Métro  Hôtel de ville

10 euros

EGALEMENT
ESPACE GEORGES BERNANOS
vendredi 6, 13 et 20 mars à
17H30
Espace Georges Bernanos - 4 du Havre Paris 9ème - Métro: HAVRE CAUMARTIN

Renseignements et réservations : Compagnie de la Pléiade, tél 01 46 99 88 83

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:42
 

Textes choisis de Dom Delatte, ordonnés en forme de retraite. 11,8x18, 96 p.
Cette « Retraite avec Dom Delatte » est un recueil de textes du Père Abbé extraits de ses notes manuscrites et groupés autour d'un thème central : la vie surnaturelle en ce qui la constitue essentiellement : l'union à Dieu par Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Sans doute l'enseignement de dom Delatte était-il d'abord destiné à ses moines, mais n'étant que le pur écho de l'évangile et de saint Paul, il convient à tous les baptisés, à ceux-là aussi qui, au milieu des soucis et des distractions du monde, veulent garder et faire fructifier le trésor divin qu'ils portent en eux.
Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:28


"Il faut des actes, il faut marcher sans cesse, il faut courir. Les actes sont les fils de notre vie, ils la traduisent, ils la développent."

dom Delatte .
règle de st Benoît.
Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:29

 

- Comment se fait-il que cinq euros à la quête paraissent plus importants que cinq euros en courses ?

- Le temps est-il aussi long quand il s’agit d’un sermon ou d’un film ?

- Que choisir entre un chapitre de la Bible et cent pages du dernier best-seller ?

- La première place au concert ou au théâtre et la dernière place à l’Eglise sont-elles sur le même plan ?

- Accorde-t-on plus de crédit aux articles du journal qu’aux écrits de la Bible ?

- Est-il plus facile de lancer potins et commérages que de parler de Dieu ?

- Une messe plus longue que prévue et les prolongations d’un match de foot sont-elles ressenties de la même manière ?

- Très occupé(e)s, nous le sommes, et pourtant ne nous semble-t-il pas plus facile de récupérer du temps pour finir notre sudoku que pour faire notre prière journalière ?

Posez-vous ces huit questions ; elles faciliteront votre réflexion. Des symptômes pourraient apparaître, attristants peut-être, voire inquiétants, qui vous éclaireraient sur la malice d’une anémie spirituelle naissante ou chronique. Auquel cas, une ‘cure’ dans une maison de silence et de prière serait peut-être à envisager pour retrouver une foi plus tonique.

Prière :

Sois attentif, Seigneur, à la louange et à la prière que nous te présentons.
En faisant un bilan de santé qui risquerait de nous décourager,
nous nous tournons vers la Vierge Marie pour qu’elle nous apprenne,
ou réapprenne, à vivre en joyeuse harmonie avec son Fils.
Notre faiblesse est grande, mais nous croyons que ta grâce est puissante.

 reçu de
www.serviam.net      Carême 2009 sur Internet,

Si vous voulez inscrire un ami, cliquez ici ...

Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 13:13
Le Petit Nicolas, quinquagénaire fringant !

À 50 ans, il joue toujours dans la cour de l’école avec Clotaire, Eudes ou Agnan - le chouchou de la maîtresse. Gamin craquant créé en 1959 par René Goscinny (1926-1977) et Jean-Jacques Sempé dans Sud-Ouest Dimanche, le Petit Nicolas souffle ses cinquante bougies avec la parution de dix histoires inédites, regroupées dans Le Ballon et autres histoires inédites. Écrites à la fin des années 50, elles sont agrémentées de 70 nouveaux dessins en couleur, réalisés par Sempé à la demande d’Anne Goscinny, la fille du scénariste.

Le Petit Nicolas, c’est selon cette dernière « une partition écrite pour deux voix, dont l’une s’est tue il y a plus de trente ans - reste l’autre ». Dans la préface de ce nouvel album, elle assure que « Sempé a arrêté le temps sans pour autant le remonter ; Nicolas a le regard peut-être un peu plus sombre, le regard d’un enfant qui aurait cinquante ans d’histoires derrière lui. »

Dans ces nouveaux récits, plaisamment datés et néanmoins curieusement actuels, on se moque avec le héros et ses camarades du pull-over à canards d’Agnan, on se languit de la télé de Clotaire ou on va voir une opérette au théâtre avec Tonton Eugène. « L’univers du Petit Nicolas est un monde idéal, précise Sempé. C’est l’enfance que René Goscinny et moi aurions voulu avoir. » On s’y replonge avec délices le temps de 150 pages.

Le Ballon et autres histoires inédites. Par Sempé et René Goscinny. IMAV éditions, 19 €, le 5 mars 2009.
http://www.bodoi.info/news/2009-03-05/le-petit-nicolas-quinquagenaire-fringant/13054

En exclusivité « Le pull-over »,
http://www.lefigaro.fr/livres/2009/02/26/03005-20090226ARTFIG00386-une-nouvelle-inedite-du-petit-nicolas-.php
l'un de ces textes retrouvés par Anne Goscinny dans les cartons de son père. Retrouvez d'autres nouvelles inédites à partir sur lefigaro.fr.
 

Par ailleurs, l’Hôtel de ville de Paris accueille, à partir du 6 mars et jusqu’au 7 mai 2009, une exposition gratuite de documents inédits de Goscinny et Sempé autour du Petit Nicolas.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:42


L’ homme moderne à trop à faire et il voudrait tout faire. Comme il n’y arrive pas, il court, il s’énerve, tombe dans la surexcitation ou le découragement. Finalement, il devient intolérable, abrège sa vie, ne fait pas ce qu’il voudrait faire et fait à moitié tout ce qu’il fait. C’est un échec. Il faut réagir à tout prix contre ce nervosisme.
LE GRAND SECRET
*
Ne dis jamais: “je suis débordé”. Tu le croirais et ce serait désastreux.
*
Tu as plus de temps que tu l’imagines à ta disposition, mais (ne te rebelle pas trop vite contre ce que je vais te dire) peut-être que tu passes ton temps à perdre ton temps.
*
Les grands hommes font dix fois plus de travail que nous, en dix fois moins de temps. Pourquoi ? ils savent s’organiser, ils protègent leur calme, ou ils sont capables de le reconquérir. Ils se mettent tout entier dans chaque tâche. C’est le grand secret.
*
N’écris jamais : ‘Je n’ai pas une minute à moi, je ne t’envoie qu’un mot... j’aurais désiré..,”etc. Ecris immédiatement ce mot, tout simplement. Tu gagneras du temps et protégeras ton calme.
*
Ne dis pas au visiteur: “je ne peux te recevoir qu’un instant, je ne te fais pas asseoir etc. Et ne le garde pas un quart d’heure en faisant autre chose. Fais-le asseoir et garde-le dix minutes calmement
*
On te demande un rendez-vous. Ne commence pas par protester: “c’est impossible, je suis pris...”, etc..., puisque tu finiras par donner une date. Dis en souriant: “Mais oui Volontiers 1” Et offre la première date libre, même si elle est lointaine.
*
Tu ne gagneras jamais du temps à faire plusieurs choses à la fois. A table, lorsque tu verses à boire, tu remplis chaque verre l’un après l’autre. Dans la vie, il faut emplir à son tour chaque minute ; sinon, certains instants déborderont tandis que d’autres resteront vides.
* Répète-toi sans cesse: pour l’instant, je n’ai qu’une personne à recevoir: celle que je reçois ; je n’ai qu’une lettre à écrire: celle que j’écris ;
je n’ai qu’une chose à faire : celle que je fais.
SI TU VEUX ETRE FRATERNEL, GARDE TON CALME.
*
On ne se confie pas à l’homme débordé, on devine qu’il n’y a pas de place chez lui pour les soucis des autres ; il déborde !
* Si
plusieurs fois, on te dit: “je n’ai pas osé vous déranger tel jour... car vous aviez l’air très pressé”, c’est grave, car bien d’autres sont venus et repartis et ne l’ont jamais dit... Or, ce jour-là, ils avaient peut-être besoin de toi.
DORS !
*
Dormir et se détendre, ce n’est pas perdre du temps, c’est en gagner. Le besoin de sommeil et de détente varie selon les tempéraments et l’âge. Essaye de te connaître sur ce point, accorde-toi exactement ce qu’il te faut pour préserver ton équilibre et ne va surtout pas gâcher ce que tu as décidé par des scrupules ou des regrets.
DIEU N’EST PAS UN MAUVAIS PERE.
*
Le temps est un cadeau que Dieu nous fait. Il nous en demandera un compte exact. mais rassure-toi, Dieu n’est pas un mauvais père. On a toujours le temps de faire ce que Dieu nous donne à faire.
*
Quand tu manques de temps pour tout faire, arrête-toi quelques instants et prie. Puis fais ton emploi du temps sous le regard de Dieu. Ce que loyalement tu ne peux pas faire, laisse-le; Dieu ne te le donne pas à faire.
* Quand tu as découvert ce que Dieu désire te voir faire, alors laisse tout et mets-toi tout entier dans cette tâche. Dieu t’attend là, à ce moment, à cet endroit et nulle part ailleurs.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 14:26

Pub


et si faisiez connaître Petrus Angel
à 5 de vos amis....
merci !

 

   
       
Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 14:24
Argumentaire contre le projet de statut du "faux-parent"

E-deo propose un argumentaire en 7 points pour expliquer à nos élus en quoi ce projet est inutile et destructeur :

  1. La loi existante contient déjà tout ce qu’il faut pour régler au cas par cas les questions de partage de l’autorité parentale, sans donner un statut juridique formel au tiers. Ce nouveau texte est, au mieux, inutile.

  2. Aucune association familiale, de droite comme de gauche, ne se réjouit de ce texte. Au contraire, les seules associations à le soutenir avec ferveur sont les lobbies homosexuels, qui parlent en ce domaine de choses qui ne devraient normalement pas les concerner.

  3. La loi introduit un lien normatif (créateur de norme, de normalité sociale) qui brise le rapport naturel et biologique entre parents et enfants. Désormais, est considéré de fait comme parent la personne qui s’occupe de l’enfant. Cela introduit dans la loi l’idée que l’on peut être parent sans être père ou mère, ce qui ouvre le chemin à toute forme de « parenté » autre, comme l’homoparentalité. On ne peut dissocier, sans déstructurer l’enfant comme l’idée de famille, la notion de parent du lien biologique. La parenté biologique doit ainsi conserver une valeur légale supérieure à tout autre forme de liens, mêmes légitimes.

  4. Deux éléments rendent possible l’adoption homosexuelle : l’accord du juge (soumis aux pressions) et une convention de délégation d’autorité parentale vers un compagnon homosexuel par l’autre parent (si l’ex devient homosexuel ou dans le cadre d’un accord entre deux couples homosexuels 2 femmes / 2 hommes). La dernière version du texte cite le cas des homosexuels.

  5. Ce texte introduit une source de conflits familiaux sans fin : le droit du tiers à conserver légalement un droit de visite avec l’enfant de son ex-conjoint / concubin. Si une personne vit successivement avec trois ou quatre personnes, combien de conflits de droits de visite et de délégation d’autorité ne va-t-on pas voir ? L’enfant va-t-il avoir à visiter ses parents et trois ou quatre « tiers » ? Ce texte est nuisible au niveau du droit familial.

  6. Jusqu’ici le juge était seul habilité à décider de l’intérêt de l’enfant, c’était au demandeur d’une exception à justifier de sa demande. Avec ce projet de loi les parents peuvent faire une convention de délégation d’autorité parentale selon leurs désirs, le juge ne peut s’y opposer que s’il apporte la preuve que l’intérêt de l’enfant est en jeu. Ce n’est plus le demandeur mais le juge qui doit apporter la preuve. Dans le cadre d’une convention mettant en jeu une adoption homosexuelle de fait, le juge peut-il s’opposer sans tomber sous l’accusation d’homophobie ?

  7. Ce texte représente une étape dans la politique des petits pas pour obtenir la reconnaissance de droit de l’adoption homosexuelle, que nous croyons nuisible à l’intérêt de l’enfant, lequel ne peut se construire en dehors d’un modèle familial comprenant un père et une mère clairement identifiés comme parents.

MJ

http://lesalonbeige.blogs.com/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 02:01


C Une femme née avec un seul bras peut-elle présenter une émission pour enfants ? Le débat agite la Grande-Bretagne. Cerrie Burnell, qui coprésente depuis le 26 janvier 2009 CBeebies, une émission pour enfants de la BBC, a 29 ans, a étudié la comédie, a fait du théâtre et écrit également quelques pièces. Mais voilà, elle est également née avec un seul bras et a fait le choix de ne porter aucune prothèse. La chaîne britannique a reçu de nombreuses plaintes de parents accusant l’animatrice d’effrayer les enfants. Elle se défend :

"Cette polémique montre aux gens que ces attitudes anti-handicapés existent. Je ne me permettrais pas de dire aux parents ce qu'ils doivent apprendre à leurs enfants mais je crois que mon émission leur donne l'occasion d'aborder la question calmement, chez eux, plutôt que de répondre à la sauvette, dans le bus ou un endroit public, lorsque l'enfant demande pourquoi sa voisine n'a pas de main ou pourquoi le monsieur est tout petit. [...] Pour moi, mon handicap n'est pas une souffrance. Si je pouvais changer quelque chose, c'est ma couleur de cheveux que je changerais. J'aurais voulu naître blonde."

Ajoutons que si ces parents sont vraiment choqués, ou si les enfants ont vraiment peur, ils ne sont pas obligés non plus de laisser leurs enfants devant la télévision.

Michel Janva     http://www.lesalonbeige.blogs.com/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 01:58

"Ne perdons pas la simplicité de la vérité"

Benoît XVI a répondu aujourd'hui aux questions du clergé de son diocèse.
Zenit diffuse la réponse à la première question portant sur la manière d'aider ces personnes à rencontrer le Christ sans tomber dans des raisonnements « trop schématiques »:

BXVI 2  "Ce n'est pas suffisant de prêcher ou de faire de la pastorale avec le bagage précieux acquis durant les études de théologie. Cela est important et fondamental, mais doit être personnalisé : (il faut passer) d'une connaissance académique que nous avons apprise et sur laquelle nous avons réfléchie, à une vision personnelle de notre propre vie pour arriver aux autres. En ce sens, je voudrais dire qu'il est essentiel, d'une part, de concrétiser les mots importants de la foi, par notre expérience personnelle de la foi, dans la rencontre avec nos paroissiens, mais aussi de ne pas perdre la simplicité (de la foi). Naturellement, des mots importants de la tradition - comme sacrifice d'expiation, rédemption du sacrifice du Christ, péché originel - sont aujourd'hui incompréhensibles comme tels. Nous ne pouvons pas travailler simplement avec de grandes formules, vraies, mais qui ne trouvent plus leur contexte dans le monde d'aujourd'hui. Nous devons, par l'étude et ce que nous disent les maîtres de la théologie et notre expérience personnelle de Dieu, concrétiser, traduire ces mots importants, afin qu'ils puissent entrer dans l'annonce de Dieu aux hommes d'aujourd'hui.

 Et je dirais, d'autre part, qu'il ne faut pas recouvrir la simplicité de la Parole de Dieu par des jugements trop lourds d'approches humaines (...) Et nous devons aussi tenir compte, sans faire de fausses simplifications, du fait que les douze apôtres étaient des pêcheurs, des artisans, de cette province de Galilée, sans préparation particulière, sans connaissance du grand monde grec et BXVI 1latin. Et pourtant, ils sont allés dans tout l'Empire et même en dehors, jusqu'en Inde, et ils ont annoncé le Christ avec simplicité et avec la force de la simplicité de ce qui est vrai. Et il me semble que cela aussi est important : ne perdons pas la simplicité de la vérité. Dieu existe, et Dieu n'est pas un être hypothétique, lointain, mais il est proche, il a parlé avec nous, il a parlé avec moi. Et ainsi, nous affirmons simplement ce qui est et comment on peut, (comment) il faut naturellement expliquer et développer. Mais ne perdons pas de vue que nous ne proposons pas des réflexions, que nous ne proposons pas une philosophie, mais que nous proposons l'annonce simple de ce Dieu qui a agi. Qui a aussi agi avec moi (...)

Qui connaît mieux les hommes d'aujourd'hui que le prêtre ? Le presbytère n'est pas dans le monde, il est au contraire dans la paroisse. Et ici, les hommes viennent souvent, normalement, voir le prêtre, sans masque. Ils ne viennent pas avec des prétextes mais dans des situations de souffrance, de maladie, de mort, avec des questions familiales. Ils viennent au confessionnal sans masque, avec leur personnalité. Aucune autre profession, me semble-t-il, ne donne cette possibilité de connaître l'homme comme il est dans son humanité et non pas dans le rôle qu'il joue dans la société. En ce sens, nous pouvons réellement étudier comment il est dans sa profondeur, quand il ne joue pas un rôle, et apprendre nous aussi qui est l'être humain, l'être humain à l'école du Christ. En ce sens, je dirais qu'il est absolument important d'apprendre qui est l'homme, l'homme d'aujourd'hui, en nous et avec les autres, mais toujours dans l'écoute attentive au Seigneur et en acceptant en nous la semence de la Parole, parce qu'en nous elle se transforme en fruit et devient communicable aux autres".

Lahire  http://www.lesalonbeige.blogs.com/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 01:50
Ivan Kramskoy : Le Christ au désert, 1872-74

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 01:37


LECTURE SPECTACLE

DIALOGUES DES CARMELITES
de Georges Bernanos

D'après une nouvelle de Gertrude Von Le Fort
et un scénario du R.P. Bruckberger etde Philippe Agostini

Jeudi 5 mars 2009 à 20H30
Eglise des Billettes - 24 rue des Archives - Paris 4e - Métro  Hôtel de ville

10 euros

EGALEMENT
ESPACE GEORGES BERNANOS
vendredi 6, 13 et 20 mars à
17H30
Espace Georges Bernanos - 4 du Havre Paris 9ème - Métro: HAVRE CAUMARTIN

Renseignements et réservations : Compagnie de la Pléiade, tél 01 46 99 88 83


Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 01:26


 Samedi
7 mars 2009 : vente de livres à la “rue des Renaudes”


de 10h à 18h
, importante vente de livres à prix réduits

A cette occasion, Maurice Bertrand, Michel Berger,
Thibaut Dary (qui dédicacera son ouvrage),
Nicole Buron, 

permanents d’Icthus,
seront heureux de vous accueillir

Ichtus  49, rue des Renaudes 75017 Paris
tél
01 47 63 77 86
Métro Ternes ou Etoile


www.ichtus.fr

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 11:50
Vient de paraître ...
"Permanences" n°458

Editorial

Trop peu chrétiens ?

Parlons clerc

A la rencontre du Seigneur

Evénement

Levée des excommunications : un accord juste est possible

Entretien avec Christophe Geffroy, directeur de La Nef

Actualité

Etats-Unis : Obama, what else ?

Famille : Une mutation inquiétante

Kouchner : Les grands médias ne se mouillent plus

International : les leçons de l’exception africaine

Dossier

Ichtus, soixante ans d’adaptation au terrain

« N’ayez pas peur d’être les saints du IIIè millénaire »

S’inscrire dans la dynamique de la nouvelle évangélisation

Trois questions à Patrick Louis, député européen

Témoignages : ce qu’ils retiennent d’Ichtus

Trop souvent méconnue, l’action culturelle

Culture

Mystère et éclat du pastel

La Vierge en gloire du Maître de Moulins

Lire : France chrétienne, France laïque

Lire : La Genèse du féminin

Chroniques

Trotskysme multiforme

La loi des suspects

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 11:47



Le symbolisme du poisson dans l'art paléochrétien et copte
Calcaire. Erment copte. Égypte : vers le Vème siècle

Musée du Louvre, Paris © cliché Chuzeville/RMN

Les premiers chrétiens prirent la figure du poisson comme symbole.
Le symbolisme du poisson est attesté dans les catacombes de Rome, lieux où ils se rassemblaient.
Il est intéressant de souligner que le mot IKHTUS
signifie poisson en grec,
ce qui peut s'interprêter comme Iêsus KHristos THéou Uios S
ôter,
c'est à dire Jésus-Christ, fils du dieu sauveur.
C'est vraisemblablement l'importance de ce symbole qui fait qu'encore de nos jours,
le poisson est parmi les thèmes les plus fréquents des chocolats de Pâques,
moment clef du cycle chrétien.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:24
http://www.retraitedanslaville.org/

 

ici

Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:18
http://www.retraitedanslaville.org/ ici  

  
Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:06

Création et Redemption

L'enseignement de l'Eglise Catholique sur la Création répond aux questions essentielles que tout homme se pose sur l'origine du monde et des êtres vivants, sur l'homme, sur la souffrance et sur la mort, et sur le mal dont le scandale vient nous heurter de plein fouet. De la rectitude de cet enseignement sur la Création dépend la rectitude de la foi en la Rédemption opérée par Jésus Christ, mystère central de la foi chrétienne. Le propos principal de ce livre est d'exposer cet enseignement aussi clairement que possible, afin qu'en portant un regard plein d'admiration et d'émerveillement sur l'oeuvre du Créateur, chacun puisse s'associer à la prière de louange et d'action de grâce de l'Eglise, et, contemplant ainsi l'oeuvre et le dessein du Père, vivre dans la splendeur de son Amour. Mais cette louange pleinement filiale est aujourd'hui compromise. La raison principale de ce constat réside, semble-t-il, dans une adhésion générale et plus ou moins consciente à la théorie évolutionniste, théorie largement vulgarisée depuis un siècle. Malgré son caractère hypothétique, elle s'impose comme un paradigme tout-puissant, qu'il est difficile de remettre en cause sans être taxé de fondamentalisme. L'adhésion de nombreux théologiens à cette théorie les a d'ailleurs conduits à infléchir la doctrine catholique de la Création et de la Rédemption au risque de la dénaturer, signe que la théorie évolutionniste n'est pas neutre au regard de certaines affirmations centrales de la foi catholique. Or, beaucoup de recherches scientifiques menées depuis environ vingt-cinq ans apportent des données nouvelles et invitent à réouvrir ce dossier en dépassant l'opposition classique évolutionnisme-fixisme. L'enjeu de ce débat n'est nullement académique : il en va de la relation de l'homme à Dieu, de sa relation au monde, et de sa relation à ses semblables. Il en va de son bonheur même.

André Boulet, Création et Redemption

Partager cet article
Repost0