Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 18:13
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 00:03

Carmel Province Avignon-Aquitaine

Détail d'une peinture ... circulaire qui est ICI

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 12:58

 

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous :

  • le 31 décembre: saints du jour français ou en France.
    • Ste Colombe, vierge et martyre à Sens († 274)

Née en Espagne de famille royale et de parents païens, Colombe consacre sa vie à Jésus Christ. Avec quelques fidèles, elle prend le chemin de la Gaule. Après avoir reçu le baptême à Vienne (en Dauphiné), elle se rend au pays de Sens où la religion est très florissante. Modèle de pureté et de courage, elle subit le martyre le 31 décembre 274, pour affirmer sa foi et conserver sa virginité.

  • Bx Alain de Solminihac, évêque de Cahors († 1659)

À Mercuès près de Cahors, en 1659, le trépas du bienheureux Alain de Solminihac, évêque de Cahors, qui s'appliqua à corriger les mœurs de son peuple par ses visites pastorales et s'efforça par tous les moyens, avec un zèle apostolique, de rénover son Église.

 

 

  • Ste Catherine Labouré, Vierge, religieuse des filles de la charité (1806-1876)

Fête liturgique : le 28 novembre pour la famille vincentienne ; le 31 décembre (dies natalis) pour l'Église universelle.

Catherine Zoé Labouré, neuvième enfant d'une famille de dix-sept, vint au monde le 2 mai 1806, à Fain-les-Moutiers, petit village de la Côte-d'Or. Enfant, elle était surtout connue par son deuxième prénom, Zoé.

À neuf ans, elle perdit sa mère. On la vit alors monter sur une chaise, saisir la statue de Notre-Dame, l'embrasser longuement et la presser sur son cœur en disant : « Je n'ai plus de maman ; soyez vous-même ma maman, bonne Sainte Vierge ! »

À onze ans, la fillette dut remplir l'office de mère au foyer domestique. Prenant la direction intérieure de la ferme paternelle, elle devenait responsable des travaux domestiques. Malgré son peu d'instruction, Catherine s'occupa de former à la piété sa petite sœur et son petit frère. Après son travail, elle se rendait souvent à l'église et priait devant l'autel de la Vierge.

En 1830, après un séjour de deux ans chez deux de ses frères qui demeuraient près de Paris, Catherine Labouré fit trois mois de postulat à Châtillon-sur-Seine et entra au séminaire des Filles de la Charité, rue du Bac, toujours à Paris. Sœur Catherine fut favorisée de grâces exceptionnelles durant les six mois de son noviciat. Au moment de la messe, Notre-Seigneur se manifestait à sa petite servante. Dans sa ferveur, elle désirait voir la Très Sainte Vierge et demanda cette faveur par l'intermédiaire de son ange gardien.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830, veille de la fête de saint Vincent de Paul, le cœur de ce saint lui apparut dans la chapelle du couvent. La Sainte Vierge lui apparut et lui prédit des souffrances à venir tout en l'assurant du soutien de ses grâces maternelles.

Lors de la deuxième apparition de la Reine du ciel, Catherine Labouré reçoit la mission de répandre la médaille miraculeuse par le monde et de faire éclore sur des milliers de lèvres l'invocation : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ! » La prière fut le premier moyen qu'employa la voyante pour remplir sa mission.

La suite...

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 12:40

 

Le Musée du Louvre nous souhaite un joyeux Noël. Que fait la police de la laïcité ?

 
 
Musée du Louvre est à Musée du Louvre.

Nous partageons avec vous ce chef-d'oeuvre de Luca Giordano peint vers 1688 pour vous souhaiter un joyeux Noël ! Suivez ce lien pour en découvrir plus sur ce tableau : www.louvre.fr/oeuvre-notices/l-adoration-des-bergers-2

© RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle

 
             Retrouvons-nous sur Facebook !
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 18:58

Pour épater la galerie demain... Vous pouvez faire suivre...

 

Le 33e pape Sylvestre Ier tuant un dragon et ressuscitant ses victimes (Wikipedia)

 

31 décembre : Saint Sylvestre, pape.

Sylvestre, fils du prêtre Rufin, était un romain, mais ses origines sont obscurcies par toutes sortes de légendes. Sa mère, Justa, confia son éducation au prêtre Cyrinus. Il n’est pas douteux qu’il s’est bien conduit pendant la persécution de Dioclétien (284-305), ce qui lui a valu le titre de « très glorieux. » Il pratiqua l'hospitalité avec le plus grand courage en hébergeant un chrétien d’Antioche, Timothée, qui après avoir fait beaucoup de conversions fut décapité sur l'ordre du préfet de la ville, Tarquinius ; Sylvestre emporta le corps du martyre et, avec le pape Miltiade, il l'ensevelit près du tombeau de saint Paul, dans le jardin d'une pieuse dame, Théona. Tarquinius fit alors arrêter Sylvestre, le somma de livrer les biens de Timothée et d'apostasier. Sylvestre refusa et fut envoyé en prison d’où il fut libéré après que Tarquinius se fut étranglé avec une arête de poisson. Le pape Miltiade l'ordonna prêtre.

Elu à la succession de Miltiade, Sylvestre fut pape pendant près de vingt-deux ans (du 31 janvier 314 au 31 décembre 335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337), gouvernant l’Eglise à l’époque où elle passait de la persécution au pouvoir ; cependant, il semble n’avoir joué qu’un rôle insignifiant dans les grands événernents en cours. Il eut la satisfaction de voir l'Eglise de Rome enrichie et embellie par les largesses impériales auxquelles on doit de grands édifices comme la Basilique Constantinienne (plus tard Saint-Jean-du-Latran) avec son baptistère, et les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul.

Le pape Sylvestre organisa parfaitement le service des pauvres. Un évêque de Pamphilie, Luphronius ou Euphrosynus, vint à Rome ; ses discours et ses gestes donnèrent à Sylvestre l'occasion de divers règlements : il prescrivit aux prêtres et aux diacres de porter le colobium, tunique flottante et sans manches ; il ordonna de remplacer le nom des dieux que portaient les jours par les numéros des féries, il fit des dimanches et des jeudis des jours de fête, des mercredis, vendredis et samedis des jours de jeûne. Aux Grecs qui s'étonnaient de cette ordonnance, il rétorqua que le jeudi était le jour de l'Ascension et de l’institution de l'Eucharistie et que, puisque chaque dimanche commémorait la Résurrection, chaque samedi devait rappeler le séjour du Christ au tombeau.

Saint Sylvestre mourut à un âge avancé et fut enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille sur la Via Salaria (31 décembre 335).

 

Vu ICI

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 09:25

J. Strauss : Polka champagne, La Chauve-Souris ouverture
Moussorgski : Gopak
Tchaïkovski : Pas de deux, Trepak, extraits de Casse-Noisette
Ponchielli : La Danse
Grieg : Dans l’antre du roi de la montagne extrait de Peer Gynt
« Joululaulu » (Kuula, arrangement Gustafsson), « O Magnum mysterium » (Lauridsen), chants de Noël finnois
Rimski-Korsakov : La Marche des nobles
Bizet : La Marche des Rois
Fauré : Pie Jesu
« We wish you a Merry Christmas » cantique anglais de Noël
Holst : Christmas day
Anderson : Sleigh ride
Haendel : Hallelujah, extrait du Messie

 

En partenariat avec Chrétiens d’Orient

Grand Concert de Noël de Radio Classique au Théâtre des Champs-Elysées

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 10:00

Les Saints Innocents, c'était hier.

"En ce jour le Martyrologe romain fête les Saints Innocents, des enfants de moins de 2 ans massacrés pour le Christ par Hérode à Bethléem (1er s.).

C'étaient des tout-petits enfants, ils avaient à peine 2 ans pour les plus âgés. L'âge de la crèche, pas même de la maternelle. Pour leurs pères et leurs mères, ils étaient des merveilles, des enfançons qu'on élève encore contre sa joue. Voulant atteindre le roi d'Israël, ce sont les petits qu'Hérode fait tuer, les premiers accueillis par le Dieu d'Amour qui vient sauver les hommes. Ils sont incapables de parler. Mais aux yeux du Christ, c'est l'existence et non l'âge qui offre la liberté d'entrer dans l'Église."

Une exposition sur "le massacre des Innocents" autour du tableau de Poussin se poursuit au Doamine de Chantilly jusqu'au 7 janvier 2018.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 09:22

Ce soir sur la chaîne de télé HISTOIRE 

 

HISTOIRE/ 20h40 - Le film d’Yves-André Hubert, transposition magistrale de la superbe mise en scène de Gildas Bourdet, exalte la puissance de « Dialogues des carmélites », œuvre ultime de Georges Bernanos.

L’histoire des carmélites de Compiègne, guillotinées, place du Trône, le 17 juillet 1794, avait inspiré l’Allemande Gertrud von Le Fort, qui, dans La Dernière à l’échafaud (1931), racontait leur histoire en ajoutant un personnage, Blanche de La Force. Elle imaginait une jeune aristocrate dont la mère était morte en la mettant au monde après avoir été attaquée par une foule déchaînée. Blanche a hérité de cette peur. Elle quitte son père et son frère pour entrer au couvent. Elle se veut «héroïque». Mais la Terreur gronde et, dans le secret du Carmel, seize sœurs doivent affronter doute et désespoir.

Sur une suggestion du père Bruckberger, son ami, Georges Bernanos (1888-1948), un an avant sa mort, compose Dialogues des carmélites. Le texte est publié en 1949, à titre posthume. Il s’agit du scénario d’un film qui ne verra le jour qu’en 1960. Entre-temps, en 1952, Jacques Hébertot a adapté cette œuvre magistrale pour le théâtre. Poulenc en donnera la version lyrique, créée en 1957, à la Scala de Milan. Ces précisions sont nécessaires. L’ouvrage est parfois intitulé Dialogue au singulier.

Le film, réalisé à la fin des années 1980, que la chaîne Histoire diffuse ce soir est la traduction remarquable, par le regretté Yves-André Hubert, d’une mise en scène de Gildas Bourdet. Une production de la Comédie-Française, à l’époque donnée au Théâtre de la Porte Saint-Martin, transformé en studio dans le décor de la pièce, la salle Richelieu étant à l’époque en travaux.

On ne peut qu’être saisi devant la perfection de ce double travail, celui de la mise en scène théâtrale et celui de la réalisation. Et la longueur inusitée du film (2 h 17) ne doit en rien vous décourager. La puissance de la situation dramatique, les dialogues simples et frappants, l’interprétation exceptionnelle, la beauté du décor, la qualité des cadrages, de l’image, du son - avec peu de musique et quelques chants -, tout ici subjugue et impose sa profondeur et sa grâce.

La suite...

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 20:59

 

 

Aujourd'hui, lors de l'audience générale, le pape François a rappelé cette évidence :

Cq5dam.web.800.800"Frères et sœurs, je m’arrêterai aujourd’hui à la signification de la fête de la Nativité du Seigneur. A une époque où nous assistons à une sorte de dénaturation de Noël, il faut dire que c’est la naissance de Jésus qui est le vrai Noël, sans Jésus ce n’est pas Noël ! A travers l’annonce de l’Eglise, comme les bergers de l’Evangile, nous sommes guidés pour trouver la vraie lumière, celle de Jésus qui se révèle de façon surprenante : il naît d’une pauvre jeune fille inconnue, qui le met au monde dans une étable, avec la seule aide de son mari. C’est ainsi que le Fils de Dieu se présente encore à nous aujourd’hui : comme le don de Dieu pour l’humanité qui surgit dans la nuit et dans la torpeur du sommeil, alors que souvent l’humanité préfère demeurer dans l’obscurité et ne pas changer ses habitudes erronées. Par l’incarnation de son Fils, Dieu nous a ouvert le chemin d’une vie nouvelle, fondée sur l’amour et non sur l’égoïsme. A Noël, l’histoire humaine a été visitée par l’histoire de Dieu. Avec les petits, les méprisés, Jésus établit une amitié qui continue dans le temps et nourrit l’espérance d’un avenir meilleur. Avec eux, Dieu veut construire un monde nouveau où il n’y aura plus de personnes rejetées, maltraitées, indigentes. En ces jours de fête, ouvrons notre esprit et notre cœur pour accueillir cette grâce."

Michel Janva

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 20:04

 

La lumière de l'immuable Vérité

Le symbole de Jean est l’aigle. Voici pourquoi : les trois autres évangélistes se sont occupés de ce que le Christ a accompli dans la chair et ils sont désignés par des vivants qui marchent sur la terre, à savoir par l’homme, le bœuf et le lion ; Jean, lui, volant comme un aigle au-dessus des nuages de la faiblesse humaine, contemple la lumière de l’immuable Vérité avec les yeux du cœur, du regard le plus pénétrant et le plus ferme qui soit possible à l’homme. Attentif à la divinité même de Notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle Il est égal au Père ; Jean s’est efforcé principalement, dans son Évangile, de la manifester autant que, homme parmi les hommes, il l’a cru nécessaire. De ce vol de Jean, il est dit au Livre de Job : « L’aigle – c’est-à-dire Jean – s’élèvera-t-il en haut » (Jb 38,27), et encore : « ses yeux perçants voient de loin » (Jb 39,29), car, du regard de l’esprit, il contemple le Verbe même de Dieu dans le sein du Père. Le privilège de Jean fut d’être parmi tous les disciples du Seigneur, celui qui fut le plus aimé par le Christ : Jean fut en effet « le disciple que Jésus aimait » (Jn 21,20) comme lui-même l’a dit sans se nommer. Le Christ a donc révélé ses secrets de façon toute spéciale à ce disciple très spécialement aimé. C’est lui qui, voyant plus parfaitement la lumière du Verbe, nous la manifeste en disant : « Il était la lumière, la vraie, qui illumine tout homme venant en ce monde » (Jn 1,9).

 

Saint Thomas d'Aquin (1225-1274), théologien dominicain, docteur de l'Église
Commentaire sur Jean, (Prologue de saint Thomas ; Tome I, 11 p. 67 ; Ed. Les amis des Frères de Saint Jean, rev.)
 
lu ICI
 
 
 
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2017 2 26 /12 /décembre /2017 16:58

 

La simplicité est le propre des grands. S’il en était besoin, cette fresque de Fra Angelico [Moine dominicain florentin du XVè siècle (1400-1455).] en serait la parfaite démonstration. Le propos de ce chef d’œuvre, qui se trouve sur les murs de la chapelle Nicolas V au Vatican, est d’illustrer la vie de saint Etienne, premier martyr chrétien.

La vie de saint Etienne, se déroule en images sous nos yeux, telle une bande dessinée, en six petites scènes réparties sur trois fresques. Nous ne sommes pas en présence d’un art savant, destiné aux érudits, mais d’une volonté d’apologétique par l’image ; la vie de saint Etienne est dessinée pour l’enseignement du peuple et doit pouvoir être comprise et être capable de toucher même la partie de ce peuple qui ne sait pas lire. Ces œuvres d’art aux murs des chapelles, commandées par l’Eglise qui se faisait ainsi à la fois apôtre et mécène, permettaient de mémoriser en images ce que l’on avait entendu dire en chaire. L’art suscité par le christianisme est un art pédagogique. Les plus beaux passages de l’Ecriture sainte ou de la vie des saints sont mis à la portée de tous. Les fidèles, comme les clercs, pouvaient ainsi méditer sur la vie idéale du chrétien, devant aller parfois jusqu’au sacrifice de sa vie.

L’éclat et la fraîcheur des couleurs de ces fresques sont remarquables. Ils n’ont pas bougé depuis le milieu du XVè siècle. D’autres chefs-d’oeuvre, beaucoup plus récents, ne peuvent pas en dire autant. Que l’on songe, par exemple, aux tableaux de Léonard de Vinci qui « goudronnent » tragiquement. Il faut toujours garder à l’esprit que nous avons affaire ici à une technique de peinture qui exige de l’artiste une très grande virtuosité d’exécution. Il faut peindre avant que l’enduit ne sèche, il n’y a pas de retouche possible

La suite sur le site Ichtus...

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 22:12

Résultat de recherche d'images pour "gerrit van honthorst nativité"

ICI 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 17:30
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 15:52
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 14:48

 

Où diable est passé le forgeron ? C'est pourtant la plus belle nuit de Noël. L'air est si pur que les étoiles scintillent sur le velours du ciel. Sous l'éclat de la lune, la neige étincelle. Par les rues du village, filles et garçons en bandes joyeuses et dissipées s'apprêtent à glorifier le Christ. Mais où diable est passé le forgeron ? Car il y a bien du diable là-dessous... 

D'abord, c'est la lune qui disparaît, plongeant le village dans des ténèbres à vous crever les yeux. Puis une tempête de neige à geler touts les enfers s'abat sur la campagne. La belle Oksana elle-même réclame les souliers de la Tsarine ! Et le forgeron dans tout ça ? Peste soit de Satan ! Car c'est la plus belle nuit de Noël mais c'est aussi la plus folle... 

Et si le forgeron était tombé aux mains du diable ? Ou pire encore, si le diable en personne était tombé entre les siennes ?... 

 

D'après Une nouvelle de Gogol . Le texte est ICI.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 14:29

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 12:05
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 11:07
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 09:18

 

Sanctuaire de Lisieux
Exposition des reliques des saints de Lisieux.
    Le diocèse de Lille accueille jusqu’au dimanche 7 janvier les reliques de sainte Thérèse de Lisieux et de ses parents, les époux Martin. L’occasion de revenir sur leur signification pour les chrétiens et le fabuleux témoignage de foi et d’amour que nous livre la vie de cette sainte.

« Je voudrais parcourir la Terre, prêcher ton nom, mais ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffirait pas, je voudrais en même temps annoncer l’Évangile dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées… non seulement pendant quelques années. Je voudrais être missionnaire mais je voudrais l’avoir été depuis la création du monde et l’être jusqu’à la consommation des siècles. » Ces paroles sont celles que sainte Thérèse a adressé à Jésus dans ses prières. Si elle n’a pas voyagé de son vivant, sa lumière a rayonné par-delà les océans. « Les reliques de sainte Thérèse ont commencé à voyager en 1944 lorsqu’elle a été nommée patronne secondaire de la France, commence dans un sourire sœur Monique-Marie, responsable des voyages des reliques de sainte Thérèse de Lisieux. Après la victoire de 1945, un tour du reliquaire a été organisé à travers les diocèses de France afin de la remercier pour la paix ».

Une soixantaine de pays visités

En 1997, année du centenaire de la mort de Thérèse de Lisieux, le recteur de l’époque décide d’organiser un voyage des reliques dans trois grandes villes de France : Paris, Lyon et Marseille. « À l’époque, beaucoup de gens craignaient que cet événement soit un flop. Des reliques au XXsiècle vous imaginez, s’amuse sœur Monique-Marie. Et pourtant le succès fut immédiat ! » Aujourd’hui, les reliques de sainte Thérèse de Lisieux et de ses parents, les époux Martin, ont traversé une soixantaine de pays sur les cinq continents.

Depuis le 6 décembre et jusqu’au 7 janvier, elles sillonnent le diocèse de Lille. « L’enjeu de la venue de ces reliques est triple : honorer les familles – les reliques de sainte Thérèse sont accompagnées de celles de ses parents, parler aux jeunes – elle est entrée au carmel à l’âge de 15 ans, et faire de nos paroisses des paroisses missionnaires, sainte Thérèse étant la patronne des missions », détaille le père Xavier Behaegel responsable de la pastorale des jeunes à Lille et l’un des organisateurs de l’événement.

 

La suite de l'article

 Agnès Pinard Legry | 21 décembre 2017

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 16:14

Les rapports de Goscinny avec le cinéma ont été étroits et précoces. Parce qu’il se rêvait en Walt Disney français, Goscinny a très vite espéré que le cinéma, et plus précisément le dessin animé, devienne le relais de ses créations. Et en effet l’univers de Lucky Luke, d’Astérix et du Petit Nicolas ont été transposés au cinéma […] La Cinémathèque a donc eu l'heureuse idée de réaliser une exposition Goscinny. Il s'agit d'une exposition à la fois érudite (en direction des adultes) et très interactive, et de ce fait parfaitement accessible à des enfants, même très jeunes.

Francis Bergeron, Présent, 9/12/17.

 

Ça se passe à la Cinémathèque.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 14:40

 

" Petit test au passage : tapez « Noël » dans la barre Google et choisissez « images ». Vous aurez du mal à trouver une crèche. Il n’y a pas qu’en France, manifestement, qu’on cherche à escamoter le sens de Noël, ou les simples traditions culturelles. Google le fait au profit du business, en France, les motivations sont différentes.

 

Belles fêtes de Noël et joyeux passage en 2018 ! "

 

Reçu d'un syndicaliste CFTC.

 

Petrus Angel a vérifié :

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 16:44

 

Un livre ...

 

Dites-le donc à vos amis !!! Merci !

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 11:23

image honore-d-estienne-d-orves-9782268096339

 

Officier de marine et descendant d'une grande famille provençale, Honoré d'Estienne d'Orves est parmi les premiers à s'engager dans la Résistance. Il rejoint Londres et le général de Gaulle dès 1940. Organisateur du réseau Nemrod, il met en place la première liaison radio entre la France occupée et la France Libre. Son énergie, sa ténacité et son courage en font un modèle qui fera se lever de nombreux jeunes résistants.

Une idée de cadeau...

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 09:21
Jean d'Ormesson
 
 
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ormesson.
 Ne doit pas être confondu avec Jean Lefebvre.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir famille Lefèvre d'Ormesson.
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 15:21

 

L’image contient peut-être : 13 personnes, personnes souriantes, texte

Partager cet article
Repost0