Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 14:22

en kiosque ou sur Internet

Entretien avec le conseiller éditorial de la revue

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 12:36

Au sommaire :  
- Un quinquennat mort-né ? 
- Coronavirus : chroniques des années de peste 
- La méthanisation, écologie ou escroquerie ? 
- Avortement : une victoire pour les États-Unis au goût amer pour la France

etc.

Pour en savoir plus ...

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 10:23
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 10:01
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2022 7 24 /07 /juillet /2022 09:44
Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 16:45

Lettre de la rédaction

In memoriam Greg Groebner

De l’origine des Etrusques, F. CROMBETTE

Datation du Saint Suaire de Turin par les rayons X, P. DE RIEDMATTEN

Le signe de Jonas, J. TARNEAUD

L’héritage oublié des scolastiques (1) , S. RENAULT

Le Père Lamy, G. CALLET

De Leone Nemorosae Vallis

Napoléon et l’Église, D. MICHALOPOULOS

Courrier des Lecteurs…

Illustration de couverture : F. Crombette – Atlas, planche 10 : les divers types de chaînes arquées. Les cirques lunaires.

Et aussi sur Facebook ...

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 07:34

 

AU SOMMAIRE de Lectures Françaises 781 :  

Entretien - Bagarre pour une armée, par le colonel Chateau-Jobert. Entretien avec Mickaël Savigny (propos recueillis par la rédaction)   
Politique française 
- La France en reprend pour cinq ans. au moins (par Olivier Destouches) 
- Macron « maqué » avec McKinsey : l'envers du décor de « la Firme » (par Louis Gravêthe)   
Actualité - L'Ukraine dans la matrice mondialiste (par Pierre Hillard) 
Économie 
- Comment améliorer la santé des Français tout en réduisant le déficit du budget (par Pascal Renardet) 
Le mondialisme en marche 
- Enjeux de la « souveraineté numérique » (par Philippe Lauria) 
Histoire religieuse - Il y a cinquante ans mourait Claire Ferchaud (par Claude Mouton-Raimbault)   
Le dossier du mois 
- Mars-juillet 1962 : l'agonie de l'Algérie française. Appelé à servir l'Algérie française (par Jacques Boisard) 
Actualité religieuse - La Ciase et la disparition du droit de l'Église (par Paul-André Maur)   
LECTURE ET TRADITION  
Entretien - Faire resplendir le vrai par le beau. Entretien avec Quentin Moreau, éditeur

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 18:04

Rivarol privé d’aides à la presse

C’est un exemple de plus du couvercle qui pèse de plus en plus sur la liberté d’expression. L’hebdomadaire Rivarol – dont chacun peut penser tout à fait ce qu’il veut, y compris beaucoup de mal – est privé d’aides à la presse.

Une tribune dans Le Monde le 7 mars 2022.

C’est une pétition signée d’historiens, de personnalités diverses que nous évoquerons plus loin qui a entraîné cette mesure. Une trentaine de personnes considéraient que cette « propagande salit le travail des historiens ». La pétition remarque pourtant que la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) réunie en 2018 avait accordé son imprimatur au journal et renouvelé les avantages qui résultent du numéro d’immatriculation : TVA à taux réduit (2,1% au lieu de 20%), tarifs postaux préférentiels et accès aux aides à la presse.

Tout journal qui appartient à la catégorie des publications d’information politique et générale (IPG) et qui couvre en principe tout le champ de l’actualité y a droit. La pétition, qui demandait l’annulation de l’immatriculation du journal en tant qu’IPG, ajoute « pour autant que ces informations tendent à éclairer le jugement des citoyens ». Mais qui sera l’arbitre des élégances pour déterminer les « bonnes informations » qui vont « éclairer le jugement des citoyens » ? Les signataires de la pétition ?

Source OJIM 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2022 3 01 /06 /juin /2022 10:08

 

 

Le président de la République est souvent présenté comme un pur opportuniste, exprimant la quintessence du vide. À rebours de cette thèse, l’universitaire Frédéric Rouvillois estime qu’Emmanuel Macron porte une véritable doctrine, dans la droite ligne du comte de Saint-Simon, mêlant un socialisme à fois égalitaire et élitaire à une idéologie du mouvement qui vise à liquider les anciennes permanences. Il a également donné à voir un personnage volontiers messianique, faisant penser, toutes proportions gardées, au Maître de la terre décrit par R.H. Benson dans son fameux roman. Madeleine Dory nous rappelle les principales caractéristiques de cette œuvre au parfum eschatologique. La dimension autoritaire du personnage n’est pas à négliger non plus. Marie Dumoulin montre comment cinq années de macronisme ont fait reculer les libertés publiques. Enfin, la parole est donnée à cinq personnalités pour dresser un bilan synthétique du quinquennat.

VERS LA LIQUIDATION

Héritier de Saint-Simon, Emmanuel Macron entend liquider les permanences de l’ancien monde pour faire entrer la France dans un monde radicalement nouveau. Élu pour cinq années supplémentaires, ce personnage hors-norme mérite que l’on se penche sérieusement sur lui.

Emmanuel Macron a été réélu président de la République le dimanche 24 avril 2022, avec un score de 58 % des suffrages exprimés. Cette large victoire ne doit pas cacher une réalité plus nuancée : il a recueilli les suffrages de seulement 38,5 % des inscrits. Emmanuel Macron n’ouvre donc pas son second mandat conforté par un plébiscite populaire, mais dans une situation de statu quo : les fractures françaises sont toujours là, et il est aujourd’hui celui qui a su en tirer le meilleur parti. Pendant cinq ans, qu’il s’agisse de la révolte des Gilets jaunes ou de la pandémie de COVID, il n’a pas cherché à réduire ni apaiser ces fractures mais, au contraire, à cliver, à diviser, pour s’assurer l’allégeance d’un socle minoritaire suffisamment solide pour gouverner et être réélu.

Tirant les leçons de cette élection, le journaliste de L’Opinion Jean-Dominique Merchet souligne cependant la fragilité de ce socle minoritaire :

Nous assistons à la naissance d’une sorte de parti unique de gouvernement derrière Emmanuel Macron. […] Cela signifie qu’il n’y a désormais plus d’alternance possible au sein du système politique traditionnel. Très affaiblis, les partis de gouvernement et les catégories sociales qui les soutiennent n’ont plus d’autre choix que de fusionner derrière un chef. Ce parti unique de gouvernement est soutenu par ce que différents auteurs nomment le bloc central, élitaire ou bourgeois. Ce bloc sociologique n’est pas majoritaire dans la société, mais il gouverne seul. C’est le parti de l’ordre. Aucun autre bloc n’est majoritaire. […] Sa seule ligne possible : moi ou le chaos. Cela peut marcher un temps…

L’antienne « moi ou le chaos » suffira-t-elle à assurer sa victoire aux législatives ? Habituellement, les législatives qui suivent la présidentielle sont un vote de confirmation. Cependant, cette hypothèse est plus fragile aujourd’hui qu’il y a cinq ans et l’Assemblée nationale pourrait ne pas dégager de majorité. Une telle hypothèse présenterait l’avantage de redonner au Parlement un rôle décisif, ouvrant la possibilité d’un certain contre-pouvoir face au syndrome de toute-puissance autoritaire qui caractérise Emmanuel Macron. Ce ne serait certainement pas inutile, notamment quand on considère combien les libertés publiques ont été malmenées pendant cinq ans, comme le démontre Marie Dumoulin dans ce numéro de Permanences (lire pages 27 à 32).

Éradiquer toute forme d’héritage

Mais si monsieur Macron obtient une majorité absolue, il n’aura aucun frein. Où cela nous conduira-t-il ? Dans ce numéro de Permanences, nous avons cherché à cerner davantage le personnage : est-il seulement un opportuniste doué pour les calculs politiques ou a-t-il une véritable substance qui éclaire le chemin sur lequel il entend mener la France ? Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé Frédéric Rouvillois (lire pages 9 à 22), professeur agrégé de droit public et spécialiste de l’histoire des représentations politiques. Auteur d’un essai intitulé Liquidation – Emmanuel Macron et le saint-simonisme[1], l’universitaire situe clairement le président français dans la filiation de Saint-Simon :

Sur toutes les grandes questions politiques, il y a une parenté avec la tradition saint-simonienne, autrement dit avec cette utopie du mouvement, avec ce socialisme industrialiste et élitaire qui apparaît avec son inventeur, le comte de Saint-Simon, au tout début du XIXe siècle. […] Cette pensée utopiste et socialiste s’apparente avec ce que développe aujourd’hui notre jeune président philosophe.[…] Emmanuel Macron n’est pas seulement un opportuniste et un pragmatique : il a réfléchi au politique, il a une cohérence idéologique qui lui permet d’expliquer où il veut conduire la France.

Pour Frédéric Rouvillois, nous retrouvons chez Emmanuel Macron « l’idée du saint-simonisme qui combine un égalitarisme radical et une méritocratie républicaine très poussée. Pour que chacun possède selon son mérite, il faut s’attaquer à la notion d’héritage ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron serait mû par une volonté – en plus de diluer la France dans l’utopie européenne – de liquider, à terme, tous les héritages, non seulement matériels mais encore culturels, sociaux, anthropologiques, historiques, pour nous faire entrer dans un monde radicalement nouveau. Frédéric Rouvillois explique le sens de cette liquidation : « En choisissant le terme “liquidation”, j’ai voulu exprimer les deux sens du terme : fluidifier toute chose et, pour y parvenir, liquider le monde d’avant, supprimer les barrières et les repères qui construisaient l’humain et la société. Il faut en quelque sorte liquéfier pour liquider. »

Frédéric Rouvillois évoque également le côté séducteur et mystérieux, voire mystique, d’Emmanuel Macron, un peu comme « une sorte de faux messie ». Et il aborde les craintes que le personnage engendre dans une partie de l’opinion, avec cette idée que sa réélection pourrait mener à une sorte de cauchemar dystopique. Frédéric Rouvillois se réfère à cet égard au fameux personnage du roman de Benson, Le Maître de la terre, même si son propos n’est certainement pas de comparer le Président à l’Antéchrist ! Pour en savoir davantage, nous avons demandé à Madeleine Dory de nous présenter cette œuvre (lire pages 23 à 26), qui anticipe de manière saisissante les temps modernes et éclaire la dimension eschatologique de l’histoire concrète des hommes. Voici qui nous aidera peut-être à comprendre le parfum d’apocalypse qui se diffuse dans l’air du temps, à ce moment de l’histoire qui apparaît comme un possible point de bascule.

Guillaume DE PRÉMARE


[1] Le Cerf, sept. 2020, 304 pages, 20 €

 

Commander le N°589 de mai 2022

Partager cet article
Repost0
22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 19:01
Partager cet article
Repost0
22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 17:25

A lire sur le sujet : Le bestiaire de la Bible ...

Partager cet article
Repost0
15 février 2022 2 15 /02 /février /2022 11:00

Elle est celle par qui le Salut arrive. Celle qui fut choisie entre toutes pour une mission unique : permettre à Dieu de s’incarner en portant son Fils. Par son « oui » à l’ange de l’Annonciation, la Vierge Marie ouvre une brèche dans l’histoire de l’humanité, et permet le rétablissement de l’alliance entre Dieu et les hommes. Après ses numéros sur Le roman de la Bible et Jésus-Christ, cet inconnuLe Figaro Hors-série se penche sur la figure de celle que l’Eglise catholique reconnaît comme la Mère de Dieu. En partenariat avec l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem, ce numéro exceptionnel réunit biblistes, archéologues, historiens et théologiens pour passer le cas de Marie au crible de l’histoire. Quelle fut sa véritable mission dans le plan divin et quel rôle joua-t-elle dans la vie du Christ ? Comment se déroula sa vie ? Que penser des apparitions mariales ? Comment la figure de Marie a-t-elle inspiré les artistes ? Quelle est l’histoire du Je vous salue Marie, du Magnificat, du Salve Regina ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Marie, dans un numéro magnifiquement illustré par les plus grands peintres, sculpteurs ou maîtres verriers.

Pour en savoir plus et commander . Aussi "en kiosque".

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 12:06

en kiosque encore AUJOURD'HUI

le calendrier de la frousse

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 10:34
 

 

Les chrétiens continuent à souffrir. 

Notamment dans cet Orient si compliqué qui les a vus naître. Aux victimes de guerres interminables s´ajoutent les assassinats… et l´émigration. L´époque nous sert chaque jour de nouvelles victimes plus ou moins imaginaires à plaindre, à défendre ou à glorifier… Elle oublie trop souvent que de vraies victimes souffrent dans un silence assourdissant. Or, l´histoire de ces chrétiens est intimidante tant elle est fondatrice, lumineuse tant elle a irrigué le monde, aimable tant elle a précédé l´apothéose d´un Occident rayonnant à travers le monde. Voilà pourquoi ce hors-série de Valeurs actuelles vous propose de redécouvrir l´histoire d´épreuves multiséculaires, mais aussi vous expose les raisons d´espérer.

132 pages - en kiosque ou via Internet, version papier ou numérique.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 09:29
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 15:17

 

Brassens aurait 100 ANS cette année

La presse mainstream s’imposant elle-même ses grosses œillères bobos, bon teint, tient toujours à présenter Georges Brassens d’une manière manichéenne, partielle, partiale, malhonnête et honteuse.
En utilisant les même infâmes procédés, je pourrais écrire qu’il était flicard (« Gloire au flic qui barrait le passage aux autos »), collaborationniste (La TondueLes Deux oncles), homophobe (« Y a tant d’hommes aujourd’hui qui ont un penchant pervers / A prendre obstinément Cupidon à l’envers »), réactionnaire (« Pardonnez-moi, prince si je suis foutrement moyenâgeux » ou Le Passéiste), intolérant (« Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons »), fasciste (Honte à qui peut chanter), nazi (Entre la rue de Vanves et la rue Didot), catholique traditionaliste  (Tempête dans un bénitier), etc…

Pourquoi ne pas fréquenter Brassens, plutôt qu’expliquer Brassens ? Il s’est expliqué lui-même, et c’est bien suffisant.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 16:49

«Le scandale France Inter devrait être un thème majeur de la campagne»

Grand entretien avec Me Gilles-William Goldnadel, avocat, essayiste.

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 07:03

Science & Foi n°140 est paru cet été.

Au sommaire :

- La présentation du Colloque des 13&14 novembre 2021 ! Sur vos tablettes !

- La traversée de la Mer Rouge, par Fernand Crombette

- Sur les traces du Linceul, par P. Dor

- Les sens sont-ils trompeurs ? (2) par Thierry Martin

- Témoin ardent du Cœur de Jésus, par G.Callet

- De profundis, par Dimitri Michalopoulos

- Des mots, des sons et de l'Ecriture, par Benoît Neiss.

- Vive les vacances !

Et diverses nouvelles et recensions de livres.

Rappelons que la BD "Le savant de Dieu" sur Fernand Crombette est toujours disponible. N'attendez pas l'épuisement !

A commander sur le site du CESHE https://ceshe.fr/fr/ ou à cesheadm@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
9 août 2021 1 09 /08 /août /2021 09:40

C'est la question que pose le numéro de juillet 2021 de la revue LE CEP.

D'autres articles intéressants : La doctrine de la Création et l'Astronomie - L'épidémie de variole de 1721 à Boston  - Existe-t-il des contradictions dans la Bible ? - Les sens logés dans les antenne de l'abeille ...

Et des articles d'actualité ...   En marche vers l'homme immunologiquement modifié - Le monde obscur des vaccins et de la recherche sur les tissus fœtaux ...

On trouve nombre d'anciens articles ICI.

Archives des La revue - Le CEP

 

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 12:03

Pour en savoir plus sur ce numéro 

 

Retrouvez ce thème dans l'émission de Radio Courtoisie, où Daniel Lallemant reçoit :

  • Guillaume de Prémare, journaliste, directeur de la rédaction de "Permanences", écrivain
  • Henri Hude, philosophe
  • Christian Vanneste, député honoraire, professeur de philosophie

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 09:24

Comment George Soros étend son influence sur les Nations unies

Un rapport démontre qu'un petit nombre d'ONG et de fondations a pris la main sur le Conseil des droits de l'homme de l'Onu, transformé en outil d'influence au service de leur idéologie. Révélations.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 16:24

La guerre des mots

Il y a les mots usés à force d’avoir servi. Les mots que l’on n’ose plus utiliser. Les mots qui masquent les réalités. Les mots qui vous cataloguent ou vous tuent. Les mots de la langue de bois, ceux de la langue de coton. Les mots à la mode, les mots du franglais, les mots des jargons. Oui, on ne peut véritablement parler aujourd’hui de la guerre des mots. Philippe Van de Wiele

La suite dans le numéro Mots pour maux de la revue Permanences.

Visitez également le blog de la guerre des mots (et de la manière d'y répondre) ...

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 10:16

La décroissance

le numéro en kiosque du moment 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 06:46

Le dossier du dernier "Permanences"

N°584 : Le défi de l’identité et de l’immigration

Partager cet article
Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 08:33

Petrus Angel se réveille un peu tard ...

On peut peut-être trouver en kiosque ce 31 mars les derniers numéros de ces périodiques.

Sinon via Internet. A lire sans modération et avec discernement.

 

Eléments

Figaro Histoire

La Décroissance

Partager cet article
Repost0