Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 09:23

 

Rapport Leonetti-Claeys sur la fin de vie : l’euthanasie lente

 

Alliance Vita, mais aussi la Fondation Lejeune et
d'autres ont tôt prévenu du danger.
Ni piqûre létale, ni suicide assisté : le rapport Leonetti-Claeys sur la fin de vie recommande d’instituer un « droit » à la sédation terminale continue qui assure à chaque citoyen la possibilité d’éviter des souffrances insupportables au moment de la mort. Ces souffrances doivent aussi être évitées par la généralisation de l’accès aux soins palliatifs, aussi bien dans un établissement de soins qu’à domicile. François Hollande, qui a promis dans son engagement de campagne n°21 de faire bénéficier toute personne en phase terminale d’une maladie incurable et cause de souffrances « physiques ou psychiques » insupportables d’une « assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité », en a été content. La proposition de loi sera discutée au mois de janvier devant le Parlement, a-t-il promis. Alors, la France échappe-t-elle à l’euthanasie ?
Non, on lui applique une sédation anesthésique qui est bien dans la ligne de ce qui se passe dans des pays où l’euthanasie est légale, comme la Belgique ou les Pays-Bas. L’euthanasie y est de plus en plus fréquente, mais c’est surtout l’extension de son champ d’application qui est remarquable. En revanche, les sédations appelées, à tort et à travers, « palliatives », « terminales » ou « profondes » ont fortement progressé. Aucun formalisme ne s’y attache, ce ne sont pas des actes criminels dépénalisés, elles permettent d’« endormir » le patient pour le faire mourir tout comme elles peuvent être légitimement administrées pour éviter une agonie atroce. Je décrivais cela dès 2007 ici, en me demandant si ce glissement vers la zone grise entre soins et mise à mort n’allait pas s’imposer de plus en plus.
Avec la proposition Leonetti-Claeys nous y sommes, en tout cas pour ce qui concerne la France. Le rapport suggère que le « droit » des patients de prendre part à cette décision de fin de vie assurera non seulement leur « autonomie » mais évitera que des sédations terminales ne soient pratiquées à leur insu ou à l’insu de leurs proches, évitant ainsi des euthanasies ou des procédures de fin de vie pratiquées contre le gré des patients. 
La suite...  Par Jeanne Smits.
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 10:59

 

L'appel du héros d'Intouchables contre l'euthanasie 
 Publié le 10/12/2014
Philippe Pozzo di Borgo, en mai 2012.

 

FIGAROVOX/EXTRAITS - A l'occasion de la remise du rapport sur la fin de vie à Manuel Valls, Philippe Pozzo di Borgo, qui a inspiré le film Intouchables, Jean-Louis Terra et Tugdual Derville mettent en garde contre les dérives possibles d'une loi sur la fin de vie.


Philippe Pozzo di Borgo est auteur du «Second Souffle» (Bayard) qui a inspiré le film «Intouchables»

Jean-Louis Terra est professeur de psychiatrie à l'université Claude-Bernard Lyon-I

Tugdual Derville est fondateur d'À bras ouverts, auteur de «La Bataille de l'euthanasie» (Salvator).

Plus d'informations sur le site internet.


C'est parce que nous avons tous trois en commun d'avoir côtoyé la très grande vulnérabilité - sans que jamais elle soit pour nous source d'indignité - que nous avons décidé de prendre la parole ensemble: un «tétra», qui s'assume «non présentable», dont la vie a inspiré le film Intouchables, alors qu'il aurait consenti au suicide si on le lui avait proposé quand il était désespéré ; un «psy», engagé depuis longtemps dans la prévention du suicide à tous les âges de la vie ; et le fondateur d'une association pour enfants et jeunes porteurs de handicaps qu'il a toujours considérés comme 100 % vivants.

Notre pays semble prêt à admettre que certaines vies seraient devenues indignes, que certains suicides s'imposeraient comme solution dans l'épreuve de la fin de vie, et qu'il entrerait dans la mission des soignants, soit de proposer la mort, soit de la provoquer.

De multiples raisons sont avancées: la souffrance physique ou morale, la grande dépendance ou le grand âge… Certains n'hésitent pas à invoquer le sentiment d'inutilité qu'éprouvent des personnes qui approchent de leur mort, ou bien le poids de leur fin de vie pour leurs proches, et même le coût économique des derniers mois de la vie.

Comment en est-on arrivé là? Comment se fait-il que de nombreux Français imaginent désormais qu'il faudrait choisir entre «souffrir» et «mourir»? La loi fin de vie de 2005, votée à l'unanimité à l'Assemblée nationale, écarte pourtant à la fois l'acharnement thérapeutique et l'euthanasie. Elle promeut des soins palliatifs accessibles à tous, qui luttent contre la douleur physique et les souffrances morales des personnes gravement malades et de leurs proches. C'est la voie solidaire choisie par la France. Elle se résume en quatre mots: soulager mais pas tuer.

Alors que des personnalités militent explicitement pour l'euthanasie et le suicide assisté, d'autres ont commencé à utiliser l'expression «aide à mourir», pour des sédations terminales: celles-ci constitueraient en réalité un déguisement de l'euthanasie si leur objectif assumé est de provoquer rapidement la mort.

Pourquoi jouer avec les mots?

Découvrez l'intégralité de la tribune de Philippe Pozzo di Borgo, Jean-Louis Terra et Tugdual Derville ici ou dans le Figaro du 11 décembre.

Source

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 10:12
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 18:30

 

Quarante ans dans l'engrenage de la culture de mort

Il y a quarante ans, la France mettait le doigt dans l'engrenage de la culture de mort :

"Devant une Assemblée nationale qui compte, en 1974, neuf femmes pour quatre-vingt et un hommes, Simone Veil a prononcé l'un des discours les plus controversés de la Vème république. Il aura fallu trois jours de débats pour faire voter la loi sur l'IVG." (Le Figaro)

PHO220a92d8-749f-11e4-ac7a-d2604f233af0-805x453

De "toléré", l'avortement devient un "droit" fondamental. Une tribune du Père Matthieu Villemot, du Diocèse de Paris, dans le Figaro Vox :

"Une résolution va être présentée à l'Assemblée nationale réaffirmant plus que jamais l'IVG comme un droit fondamental et inconditionnel des femmes, indispensable à leur liberté et leur égalité. Encore une fois nous voulons redire ici combien ce raisonnement est déséquilibré. L'accueil de la vie ne peut pas être instrumentalisé ni réduit à la question de la condition féminine, c'est une question centrale de toute civilisation juste. La «civilisation de la mort», dénoncée par Paul VI, aboutit à une société inquiète, une fraternité blessée.

Le projet affirme que «le droit universel des femmes à disposer librement de leurs corps est une condition indispensable pour la construction de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes». Dans la logique du texte, qui ne parle jamais de naissance, de maternité, d'amour, ce «droit universel des femmes» est entièrement réduit à l'élargissement du droit à l'IVG, comme si la femme qui donne la vie avait un rapport moins libre à son corps. Comme si donner la vie était une contrainte, une inégalité, comme si laisser naître l'enfant n'était pas vraiment un droit. Certains psychologues parlent du premier IVG comme d'une «initiation à la féminité».[...]

Marie Bethanie sur le salon beige, site qui propose nombre d'articles intéressants aujourd'hui.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 17:40

Tribune de Cécile EDEL, présidente de CHOISIR LA VIE, présidente de la MARCHE POUR LA VIE

C"Il y a 40 ans, jour pour jour, Simone Veil, alors ministre de la Santé, défendait dans l’Hémicycle son projet de loi sur l’avortement en soutenant avec « toute sa conviction » que « l’avortement devra toujours être une exception, l’ultime recours pour des situations sans issue, car il est et restera toujours un drame pour tout être humain »

Aujourd’hui, Mme Catherine Coutelle, pour fêter ce triste anniversaire, présentera au vote à l’assemblée nationale, une résolution pour davantage asseoir le droit à l’avortement et l’ériger en un droit fondamental.

Depuis ce matin, nous entendons ainsi des voix se réjouir de ces 40 dernières années, appelant dans le même temps,  à une toujours plus grande vigilance pour que le droit à l’avortement soit un droit respecté. Nous entendons parler de « liberté des femmes à disposer de leurs corps », de « droit des femmes au confort », de « droit au choix »…. 

La suite...    

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 16:58

 

ici 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 16:45

 

En 2012, 43% du nombre total de découvertes de séropositivité en France correspondaient à des homosexuels.

Pour rappel, seul 1,1% des hommes se définissent comme homosexuels. Et ce 1% génère donc 43% des cas de séropositivité en France.

On comprend que le don du sang leur reste interdit.

 Source

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 11:45

 

A propos de l'UNESCO, de l'ONU, et de l'UNICEF dont on n'est pas obligé d'acheter les cartes de "fêtes de fin d'année"...

 

 La Sainte Famille; Bronzino (1503-1572)

Nous sommes engagés dans un processus de mainmise sur le monde par un système en comparaison duquel le communisme pourrait bien n'avoir été qu'un épiphénomène. « C'est la plus grande entreprise d'aliénation de l'histoire... projet sans précédent de colonisation mentale généralisée d'un impérialisme délirant », écrit Mgr Schooyans.

Famille et mondialisme 

La proclamation par l'ONU de 1994 comme Année internationale de la Famille était plus inquiétante que rassurante dés lors que son Secrétaire général, M. Boutros Boutros Galli, en fixait le thème autour de cette proposition : « il s'agit d'édifier la plus petite démocratie au cœur de la société ». Et c'est bien dans cet esprit « démocratique », au sens moderne du terme, qu'une conception individualiste, égalitariste de la famille était évoquée ; c'est également dans ce même esprit que le même Secrétaire général affirmait : « il n'y a pas une définition unique de la famille ni un seul modèle. Nous célébrons la famille sous toutes ses formes sociales et culturelles ».

La suite...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 23:51
  •  
    •     Nouveaux-nés handicapés : des dérives eugénistes en France ?

Dans La Vie, une tribune de Laurence Henry, Jean Vanier et Philippe de Roux sur l'assassinat des nouveau-nés porteurs d'un handicap :

[...]"Avant la loi Leonetti la plupart de ces personnes étaient euthanasiées par injection létale sur décision des médecins,décision dont les parents étaient le plus souvent ignorants (2).De nombreux témoignages montrent que les conséquences de cette « faille éthique » étaient loin d’être neutres sur le moral des équipes soignantes.

 

  • "Google Baby - Bébés en kit" : la GPA en images

La version courte d'un documentaire paru en 2009, que certains d'entre vous ont sans doute déjà vu, mais qui semble particulièrement approprié en cette "Journée internationale des droits de l'enfant", et dont vous trouverez un synopsis et une critique sous ce lien. A 4:15, le spectacle déchirant de cette jeune mère porteuse qui vient d'accoucher, qui caresse la joue de son bébé et pleure. Vendre son bébé n'a rien d'anodin.

 

  • Le Conseil de l’Europe refuse de se prononcer sur l’infanticide néonatal

Le 19 novembre, veille de la journée internationale des droits de l’enfant, le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a fait savoir qu’il estime que la pratique de l’infanticide néonatal ne relève pas de sa compétence et refuse de rencontrer des ONG désireuses de l’informer à ce sujet.

 

Relevé sur le salon beige

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 15:10

 

L’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) a réalisé une excellente vidéo expliquant pourquoi la modulation des allocations familiales, et donc sa diminution pour les plus aisés, va en réalité entraîner sa diminution pour les plus pauvres et à terme mener à sa disparition.

Cette vidéo corrobore les deux articles que j’avais publiés sur MPI :

– Pourquoi la baisse des allocations familiales va en réalité alourdir les comptes sociaux

– La modulation des allocations familiales selon les revenus a été adoptée

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 22:06

 

JL

Quelques extraits d'un très beau texte de Fabrice Hadjadj sur le Professeur Lejeune et la Trisomie 21, que les contingences du blog m'obligent hélas à couper, mais que l'on peut lire en entier sur le site de la fondation Jérôme Lejeune :

[...]"Et maintenant je reviens au Cheval de Troie, à ce chromosome de trop, à ce plus qui serait à l’origine d’un moins, à ce trois, donc, qui ne fait plus la paire, et qui sert à réduire la différence : trisomie 21. Il va de soi que c’est une conquête scientifique. Il va de soi que c’est le premier pas d’une thérapie. Mais Jérôme Lejeune n’a pas eu le Prix Nobel. Il ne l’a pas eu parce qu’il pressentait quelque chose, un renversement, une perversion de tout ce qu’il était en train faire. Ce qu’il fallait avant tout, il le répétait sans cesse, ce n’était pas d’abord repousser la trisomie 21, mais accueillir le petit, le faible, le fragile, et voilà – il le pressentait – voilà qu’on allait ne plus accueillir le petit, le faible, le fragile, en repoussant la trisomie 21. On connaît sa phrase fameuse, la seule phrase selon lui, celle qui doit commander tous nos jugements, puisqu’elle est d’après l’Évangile le critère même du Jugement dernier : « Une phrase, une seule dictera notre conduite, le mot même de Jésus : “Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait.” » Le plus petit dont il s’agit ici, ce n’est pas celui qui apparaît au microscope, c’est celui qui apparaît devant soi, qui appelle votre regard, vos soins, votre tendresse.

Sutout, lisez la suite...

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 10:06

 

Portrait : Delphine, fabuleuse maman d’un enfant autiste

Delphine, 37 ans, est mariée à Timothée. Ils sont les parents de Lucie, Manon, Julia, Ethan et Naël. « Dans ces 5 miracles, l’autisme s’est invité. Il n’était pas prévu au programme des festivités, mais on s’est adaptés ».

Portrait : Delphine, fabuleuse maman d’un enfant autisteDavid Bonhomme - Progressif Media

Depuis mon entretien avec Delphine, je pense à elle à chaque fois que je suis face à mes frustrations : sa vie est une véritable leçon de bonheur ! Conversation avec une maman authentique et déroutante, par sa sincérité, sa joie de vivre et sa rage de vaincre.

L’autisme, c’est quoi ?

L’autisme est un état d’être. Ce n’est pas une affection psychologique ni une maladie psychiatrique. C’est un handicap.
L’autisme, c’est un ensemble de troubles plus ou moins sévères et plus ou moins précoces qui envahissent un être et provoquent, entre autres et de manière très générale :  une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, des troubles de la communication non verbale, des activités stéréotypées (répétitives et souvent envahissantes)  avec restriction des intérêts (des choses auxquelles les personnes autistes s’intéressent de manière exclusive et intensive).
De plus amples explications sur l’autisme sont disponibles ici.
La suite de l'article ICI
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 14:56

 

Inégalité. Discrimination. Stigmatisation. Exclusion.

 

Le Danemark va interdire les relations sexuelles avec les animaux 

Le Ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture, Dan Jørgensen, qui envisage une modification de la Loi sur la protection des animaux pour l’année prochaine, a déclaré au journal danois Ekstra Bladet repris par “The Independent” : « J’ai décidé que nous devrions interdire le sexe avec des animaux. »

Il précise que les dommages faits à la réputation du Danemark pour permettre des relations sexuelles avec des animaux avaient influencés sa décision, mais il a ajouté: « Le plus important est que, dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une attaque contre les animaux. Et dans tous les cas, tous les doutes à ce sujet doivent aller au bénéfice des animaux. Ils ne peuvent naturellement pas dire non à cela « , a déclaré le ministre danois.

Un récent sondage Gallup a révélé que 76 % des Danois sont favorables à l’interdiction.

Source

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 06:52

 

GPA : Les usines à bébés sont prêtes, à trois heures de Paris

Comptez 9900 € pour acheter un enfant : en Ukraine, tout est déjà prêt pour produire des bébés à grande échelle.

© DR
D'un côté, Manuel Valls et François Hollande qui répètent en boucle que la GPA et la PMA resteront interdites en France. De l'autre, des tribunaux contraints d'inscrire à l'état civil des enfants issus de GPA pratiquées à l'étranger, ou encore d'autoriser l'adoption d'un enfant né après une PMA, par la conjointe lesbienne de la mère. Ethique, sens moral et religions sont appelées à la rescousse. Mais au final, tout cela n'est qu'une histoire d'argent, un caprice de riches. En Ukraine, tout est déjà prêt pour produire des bébés à grande échelle.

"Réduction du printemps, le paquet + succès garanti quantité non-limitée de tentatives +, l'argent est remboursé au cas du résultat négatif : 9900 euros" (sic). Voilà la triste et dure réalité de la GPA (gestation pour autrui), non pas en Inde, non pas au Mali, mais en... Ukraine, dont la capitale se trouve à trois heures de vol de Paris, pays associé à l'Union Européenne, qui espère en devenir membre en 2020.

L'orthographe et le style sont approximatifs (la home-page vous accueille avec un immense "Infertilitié n'est plus un verdict", sic), mais tout est bel et bien écrit en français sur le site mereporteuse.info qui ne laisse aucun doute sur son but, et les prix y sont mentionnés en euros. Pour 10 000 euros, pardon, pour 9900 euros, offre promotionnelle (quand le prix "normal" est de 12 000 euros), vous pouvez sélectionner la future mère de "votre" enfant sur photo...

Ici, aucun doute : le ventre est une usine, l'enfant, un produit, comme le soutient Pierre Bergé : "La sélection rigoureuse des donneuses et des mères porteuses (la priorité étant donnée aux jeunes femmes en parfaite santé physique et mentale, n'ayant aucun antécédent familial de maladie génétique) et les techniques du transfert embryonnaire (la culture des embryons étant poussée jusqu'à 5 jours afin d'obtenir des blastocyctes) augmentent significativement le taux de réussite".

Une fois né, quid de ramener le bébé en France, et de faire reconnaître ses parents "adoptifs" par l'état civil ? 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 07:28

 

Le Miracle de ta Vie - Les 9 mois de Grossesse en 13 minutes

 

 


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 22:24

 

MARGARET_SANGER-planning-pathé-mpi

C’est une vidéo glaçante qui a été retrouvée parmi les archives cinématographiques Pathé à propos de Margaret Sanger (1879-1966). Rappelons que celle-ci avait promu la contraception et l’avortement dans le but de limiter les populations des noirs en Amérique. Elle avait même soutenu le Klu Kux Klan. Elle est devenue la fondatrice de International Planned Parenthood et du planning familial malgré ses idées profondément racistes. Elle est l’égérie passée du gouvernement Obama. Il a même été créé un Prix Margaret Sanger qui est une consécration de cet eugénisme rappelant « les pages les plus sombres etc. » Le prix a été attribué l’an dernier à Hillary Clinton, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères de l’Amérique, pour la promotion internationale qu’elle fait de l’avortement.

margaret-sanger-kkk-meeting-mpi

 

Margaret Sanger en son temps, avait proposé que chaque famille demande un « permis d’avoir un enfant » ; lequel aurait été accordé selon la race et les conditions économiques des demandeurs. Sous-entendu : les noirs pauvres n’y auraient pas eu droit.

eugenics-and-birth-control-mpi

 

Dans cette vidéo de 1947, Margaret prend tranquillement le thé au Dorchester Hôtel, un hôtel cinq étoiles de Miami avec son directeur John Parsons. Elle porte le nom de Slee venant de son deuxième mariage. Elle explique à son interlocuteur que des régions entières ne doivent plus mettre au monde des enfants. Celui-ci suggère alors à tort que les Européens n’aient plus d’enfants pendant dix ans. Elle répond que c’est le Tiers Monde qui doit cesser toute reproduction durant dix ans. Elle défend sa politique de contrôle des naissances. Il lui est demandé si cette suggestion n’est pas irréaliste. Ce à quoi elle répond que cette dernière est pratique, intelligente et humaine. Celui qui pose les questions ajoute alors que dans l’après-guerre au Royaume-Uni, « avoir des enfants est la seule chose qui reste, qui est à la fois non rationnée et non imposée. » Elle répond que c’est une affaire personnelle que les parents doivent décider. Elle ajoute qu’ « il faudrait qu’il n’y ait plus de bébés. » (It should be there are no more babies)

Affirmation curieuse en réalité nihiliste : comment l’Humanité peut-elle survivre en bloquant la croissance démographique et en n’ayant plus d’enfants ? Ce serait sa fin. Telle est la proposition de Margaret Sanger : la disparition de l’Humanité.

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:54

 

Inès Pélissié du Rausas interviendra dans le cadre des tables rondes du colloque "Catholiques en action", de 14h à 16h. Chez Saint-Paul, elle est l'auteur de :
 
Renseignement et inscription ICI  . Une information lue sur le blog de Téqui.
 
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 07:59

 

Pause sourire...
La Manif pour Tous sur TV Libertés
Les flops du jour
Une marée bleu-blanc-rose à Paris et Bordeaux pour demander l’abolition universelle de la GPA
#5oct : en direct des manifs [fin du direct]
Pour un référendum sur la loi Taubira
La Manif Pour Tous : en Ethiopie aussi
A Tahiti, on soutient La Manif Pour Tous
La Manif Pour Tous a le soutien du tiers des Français. Et Hollande ?
"Manif pour tous : cinq raisons pour un retour"

C'est, depuis hier, sur le Salon Beige

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 16:31

      

 

Simpliste ? 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 10:20

 

Le lobby LGBT s'affiche au FN

Lu dans Minute :

"Mais quelle est donc la ligne du Front national sur le mariage des homosexuels ? D’un côté, Marine Le Pen affirme qu’elle l’abrogera sitôt arrivée au pouvoir. De l’autre, des élus FN célèbrent le mariage… de candidats du Front national avec des « époux » de même sexe ! Exemples tout frais dans le Lot-et-Garonne et en Gironde.

La suite des cérémonies...

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 10:00

Ne manquez pas l'article de Nathalie Henry , infirmière anesthésiste et philosophe :

Qui veut une vie de handicap pour son fils ?
Fotolia
Le 17 septembre 2014
Il n’y a de véritable liberté que dans le choix du bien. Le bien de l’enfant, pas celui des parents prioritairement.

« Qui veut une vie de handicap pour son fils ? » Cette phrase est posée tel un choix incongru. Il faut aujourd’hui « choisir » entre l’enfant avec et l’enfant sans handicap. Allons, levez le doigt ceux qui font le choix d’un enfant avec handicap ! Personne… Qui pourrait, de manière purement raisonnable, faire ce choix ? C’est la question posée par la maman de Titouan dont nous avons entendu les pleurs sur les ondes en début de semaine.

Elle dit sa douleur, sa profonde souffrance de voir son fils ainsi abîmé. Elle vient demander, implorer même la mort pour son fils parce qu’elle ne se sent pas capable d’accueillir son tout-petit. Titouan a eu le mauvais goût d’arriver trop tôt, et quand un invité arrive à l’avance, eh bien, tout n’est pas prêt pour le recevoir. C’est le corps de Titouan qui n’est pas prêt, tout immature qu’il est. Et certainement sa maman.

La suite 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 08:20

 

1400529760831.cached-e1409736765368.jpg

Phin Lyman n'avait pas imaginé que ses paroles auraient un tel retentissement. Ce jeune Anglais fait la couverture de tous les journaux. La raison: il est vierge et fier de l'être.

Qui aurait pensé qu'un jeune apparaîtrait dans tous les journaux du fait de sa décision de rester vierge jusqu'au mariage ? Nos grands-parents n'auraient probablement jamais pu l'imaginer, mais de nos jours c'est devenu quelque chose de peu commun. C'est en tout cas ce que croit The Guardian, un journal anglais qui n'a jamais été très orienté vers les valeurs chrétiennes. La nouvelle a causé un tel engouement que le même journal a publié trois éditions de la même nouvelle, qui a été reproduite par d'autres grands médias britanniques, notamment The Times et The Daily Breast, l'un des plus lus par le public jeune d'Angleterre.

"Sincèrement, je me demande : quel problème y a-t-il à attendre ? Pourquoi pensons-nous que tout doit être rapide ? Repas rapide, bronzage rapide, sexe rapide." C'est avec ces mots que Phyn Lyman a commencé une lettre ouverte écrite pour The Wellingtonian, une revue publiée dans son école, et qui a eu un si grand impact auprès de ses collègues de cours que les médias ont fait tout leur possible pour en obtenir l'exclusivité.

La suite sur espérance nouvelle

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 09:27

 

La photo du jour : quel est le féminin d'“un instituteur gai et gentil” ?

 

Merci au pédopsychiatre Vincent Rouyer qui a relayé cette photo sur sa page facebook – elle vaut le détour. 
Est-elle authentique ?
Ce qui est sûr, c'est que l'exercice en question fait partie de l'« évaluation diagnostique du début de CM1 » en 2010 (voir ici).
Et que l'irrégularité de l'écriture, les fautes d'orthographe et le choix des mots sont tout aussi caractéristiques de l'enfant du XXIe siècle que cette focalisation sur le discours LGBT…
Donc, selon toute probabilité, oui.

Lu ICI
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 08:54

 

L'idéologie du gender existe-t-elle ?

Certains catholiques (ici et ), trompés par la propagande des idéologues, en viennent à croire, comme Najat Vallaud-Belkacem, qu'il n'existe pas de théorie du genre mais des théories du genre. Sur la distinction entre la bonne théorie du genre et la mauvaise, je vous renvoie au sketch des Inconnus sur les chasseurs...

Disons le tout net : nous récusons le terme de théorie à ce qui n'est qu'une idéologie. Parler de théorie c'est donner une once de légitimité à un système pervers.

Sur ce sujet, il est utile de lire et relire ce qu'enseigne l'Eglise depuis assez longtemps, soit avant que nous prenions conscience de l'existence et de la nocivité de cette idéologie. Paru en juin 2005, le Lexique des termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques élaboré par le Conseil Pontifical pour la famille conserve toute sa pertinence aujourd’hui, notamment pour évoquer la question du Gender. Ouvrez-le de la page 559 à la page 594 : vous aurez ainsi exploré dans un détail tout à fait suffisant l’idéologie du Gender, que le Lexique explicite au long de trois articles complémentaires. Et si vous ne l’avez pas, rien n’empêche de se le procurer.

La suite est sur le salon beige (drôle de nom)

Les autres articles de Petrus Angel sur "la théorie qui n'existe pas" sont LA.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:30

Rien de tel que les images de synthèse des studios Pixar pour donner le goût du « oui, pour toujours, pour le meilleur et pour le pire ». Et fournir ainsi un bon petit coup de main à la théologie.

 

« oui, pour toujours, pour le meilleur et pour le pire »


Le mariage, ce « pacte d’amour pour la vie entre un homme et une femme » , est une formidable aventure, malgré les aléas inévitables liés à la condition humaine : imprévus, rêves qui tombent à l’eau faute de moyens, épreuves telles que la maladie, le chômage ou celle, terrible, de l’infertilité… Cet extrait de l’histoire de Carl et Ellie, les deux héros de « Là-haut », ce long métrage d’animation des studios Pixar (sorti en 2009 mais résistant au temps et à l’actualité) l’illustre de façon émouvante.
Partager cet article
Repost0