Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 11:46


 

« Le carême est un petit oiseau dont la prière est le centre,
l'offrande une aile et le jeûne l'autre pour nous aider
à monter vers le Ciel ! »
Saint Augustin

Partager cet article
Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 10:15
 

La symbolique des cendres


La cendre, dont la signification originelle est fort discutée, bien que son usage soit répandu dans la plupart des religions antiques, est souvent associée à la poussière[1], et symbolise à la fois le péché et la fragilité de l'homme.

I. Le cœur du pécheur, d'abord, est semblable à la cendre : le prophète Isaïe appelle l'idolâtre un « amateur de cendres[2] », et le Sage dit de lui : « Cendres, que son cœur ! Plus misérable que la poussière, sa vie ![3] » C'est pourquoi le salaire du péché ne peut être que cendre : les orgueilleux se verront « réduits en cendre sur la terre[4] », et les méchants seront piétinés comme cendre par les justes[5]. D'ailleurs le pécheur qui, au lieu de s'endurcir dans son orgueil[6], prend conscience de sa faute, confesse précisément qu'il n'est que « poussière et cendre[7] » ; et pour signifier aux autres et à lui-même qu'il en est convaincu, il s'assoit sur la cendre[8] et s'en couvre la tête[9].

2. Mais ce même symbole de pénitence sert aussi à exprimer la tristesse de l'homme anéanti par le malheur, sans doute parce qu'on suppose un lien entre le malheur et le péché. Thamar méprisée se couvre de cendre[10] ; de même les Juifs menacés de mort[11]. L'homme veut ainsi montrer l'état auquel il a été réduit[12] et va même jusqu'à se nourrir de cendre[13]. Mais c'est avant tout quand un deuil le frappe qu'il expérimente son néant, et il l'exprime alors en se couvrant de poussière et de cendre : « Fille de Sion, revêts le sac, roule-toi dans la cendre, fais un deuil[14]. »

Se couvrir de cendre, c'est donc réaliser une sorte de confession publique mimée, ce que représente encore la liturgie du Mercredi des cendres : par le langage de cette matière sans vie qui retourne en poussière, I'homme se reconnait pécheur et fragile, prévenant par 1à le jugement de Dieu et attirant sa miséricorde. A celui qui avoue ainsi son néant, se fait entendre la promesse du Messie qui vient triompher du péché et de la mort, « consoler les affligés et leur donner, au lieu de cendre, un diadème[15]. »



[1] Les Septante traduisent plus d'une fois « poussière » par « cendre ».

[2] Isaïe, XLIV 20.

[3] Livre de la Sagesse, XV 10.

[4] Ezéchiel, XXVIII 18.

[5] Malachie, III 21.

[6] Ecclésiastique, X 9.

[7] Genèse, XVIII 27 ; Ecclésiastique, XVII 32.

[8] Job, XLII 6 ; Jonas, III 6 ; S. Matthieu, XI 21.

[9] Judith, IV 11-15 & IX 1; Ezéchiel, XXVII 30.

[10] Deuxième livre de Samuel, XIII 19.

[11] Esther, IV 1-4.

[12] Job, XXX 19.

[13] Psaume CII 10 ; Lamentations, III 16.

[14] Jérémie, VI 26.

[15] Isaïe, LXI et suivants.

http://missel.free.fr/Annee_A/careme/cendres_4.html

Partager cet article
Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 10:06
Rien de mieux que de lire et de méditer le message du Pape, principalement axé, en cette année  de crise économique et matérielle, sur la pratique du jeûne, "arme spirituelle pour lutter contre tous les attachements désordonnés".

C Par ailleurs, votre blog relaie l'initiative de La Fondation des Orphelins d’Auteuil, qui propose, pour animer le Carême 2009, une grande chaîne de prière pour les enfants malmenés par la vie. Un livret de prière a été élaboré pour l'occasion.

Michel Janva
 
Addendum : dans la rubrique désinformation, Alexandre Simonnot fait remarquer :
"Comme chaque année, alors que le Ramadan est annoncé en boucle dans tous les médias, à toute heure et sur toutes les ondes, le temps du Carême qui débute en ce Mercredi des Cendres est totalement ignoré et volontairement oublié dans l’actualité. La France compte pourtant, rappelons-le, 70% de baptisés. Cet oubli, loin d’être le fruit du hasard, s’inscrit dans un processus toujours plus croissant de déchristianisation-islamisation de notre société [...]. Madame Alliot-Marie est allée récemment rompre le jeûne avec des musulmans durant le Ramadan… Ira-t-elle recevoir publiquement les Cendres avec les chrétiens en ce début de Carême ?"

www.lesalonbeige.blogs.com
Partager cet article
Repost0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 23:28


Vivre le carême avec Benoît XVI

Benoît XVI

Editions Tempora, 2009
La foi de Benoît XVI nous entraîne à une conversion intérieure pour une adhésion en profondeur au mystère central vécu en cette période de l’année liturgique : la passion, la mort et la résurrection de Jésus Christ. Guidé par le pape, l’itinéraire de carême nous explique les Écritures du mercredi des Cendres au Dimanche de Pâques. Cet ouvrage se veut un guide pour notre prière « creuset dans lequel nos attentes et nos aspirations sont exposées à la lumière de la Parole de Dieu, [ et ] sont plongées dans le dialogue avec Celui qui est la vérité ». Le carême est une occasion providentielle de découvrir la parole et la prière de Benoît XVI.
http://www.editionstempora.fr/
Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 11:46
 JE ME NOMME, BRUNO, JE SUIS LE FONDATEUR DE L'ORDRE DES CHARTREUX EN 1024.

SI MA VIE ET MON OEUVRE VOUS INTERESSE, SUIVEZ MOI AU DESERT DE CHARTREUSE...



http://membres.lycos.fr/grandechartreuse/bruno1.html

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 21:16

LE SAVIEZ-VOUS ?

Cette série a une vocation pédagogique.
En une minute, le père abbé de l'abbaye cistercienne
Notre- Dame des Neiges,
Dom Hugues de Séréville explique un point précis de la liturgie.
Quelque chose que vous avez vu ou entendu pendant la messe

Quel en est le sens?
http://www.jds.tv/html/main.php?page=visualiser&directtodocument=3&id_video=185
Dom Hugues de Séréville
nous apporte son explication

http://imageshack.us/

Partager cet article
Repost0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:52


Falk Van Gaver a traversé la France à pied. Il a parcouru les 1300 kilomètres reliant le monastère de Lérins, près de Cannes, au Mont-Saint-Michel, sans un sou en poche, mendiant le gîte et le couvert. De cette aventure hors norme est sorti un récit de voyage qui l'est tout autant. Il nous dévoile le visage d'une France simple et généreuse, celle des petites gens et des villages perdus. Ceux qui liront ce livre ne regarderont jamais la France comme avant.

Le chemin du Mont, de Falk Van Gaver

1300 kilomètres à pied en mendiant

Editions de l'Oeuvre, 2009 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:10

"Nous vivons dans la foi et ne devons pas nous étonner de l'obscurité. Marchons quand même vers la lumière. Ne doutez pas. Dieu se sert de tout. C'est parfois l'aspérité des choses qui nous jette dans ses bras."
Dom Delatte.
Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 10:51


... vue par Maurice Allais , lu sur le site http://etienne.chouard.free.fr :

Voici un texte
essentiel d’un homme important, Maurice Allais : ce fut d’abord un article clairvoyant et décapant publié dans Le Figaro des 12, 19 et 26 octobre 1998, dans la rubrique Opinions ; puis il fut repris et annoté dans un livre passionnant publié aux courageuses éditions Clément Juglar : de nombreuses notes et annexes supplémentaires que vous trouverez dans le livre (pas ici) permettent à l’auteur de répondre aux objections qu’on lui a présentées. L’ensemble est remarquable, vivant, utile : c’est de l’économie politique, à usage citoyen.

Lecture hautement conseillée.

Cliquez ici pour une présentation de Maurice Allais.  
Et cliquez ici pour une version pdf de ce document (impression soignée).

 

La crise mondiale d’aujourd’hui
Pour de profondes réformes des institutions financières et monétaires

1. La grande dépression de 1929-1934 et ses enseignements essentiels.

2. La crise mondiale d’aujourd’hui 

3. Pour de profondes réformes des institutions financières et monétaires

Partager cet article
Repost0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 00:13



Le petit livre que voici est écrit par un Chartreux dont le nom ne nous est pas révélé. Il comprend une " Introduction à la vie intérieure " ainsi que dix sermons prononcés, entre 1940 et 1943, par l'auteur à l'intention des moines de son abbaye. On trouvera difficilement - et dans un aussi mince volume - à la fois autant d'élévation et tant de simplicité. Méditations sur le plan divin, conseils sur les méthodes d'oraison, inscription de la vie spirituelle dans l'histoire des hommes, commentaire des grandes fêtes de l'Eglise, sont traités ici avec cette simplicité et cette évidence qui viennent d'une vision claire et d'une expérience intime. Point de traité, ici, ni de métaphysique, mais seulement le pur et puissant rappel des textes essentiels, commentés à coeur ouvert non par un philosophe, mais par quelqu'un qui, chaque jour, en vit.
Amour et Silence tire son prix autant de sa justesse de ton que de la richesse de son contenu.

Partager cet article
Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 00:05

 

 

2 février : Présentation de Jésus au Temple
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 23:02

 


bonne année, bonne santé, le paradis à la fin de vos jours !

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 22:50

"Nous devons nous comporter sans faire de différence entre toutes les choses créées, en sorte que, pour ce qui est de nous, nous ne cherchions pas la santé plus que la maladie, ni ne préférions la richesse à la pauvreté, l'honneur au mépris, une vie longue à une vie brève. Mais, de toutes ces choses, il convient de choisir et de désirer celles-là seulement qui conduisent à la fin "
Ignace de Loyola, Préface des Exercices spirituels, 1548


http://cathedrale16.over-blog.com/archive-12-2005.html
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 21:21


La confession, c’est un tribunal un peu maso non ?

Pourquoi se confesser à un prêtre et pas directement à Dieu ?

                                     Quelques points rapides sur la question.


Pourquoi se confesser à un prêtre et pas dialoguer directement avec Dieu ?
(article de fond)


« On sait bien que Dieu nous pardonne, pourquoi passer par un prêtre ? D’ailleurs n’est-on pas plus sincère en s’adressant à Dieu directement ? »



www.catholique.org

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 21:17

S'il y a un domaine où «le devoir de mémoire» ne s'applique pas c'est bien celui

qui concerne les racines chrétiennes du monde occidental et de la France en particulier.

Le PAF est en pointe dans le combat qui consiste à occulter la moindre résurgence de

ce passé "obscurantiste". Même les présentateurs météo ont été appelés en renfort.

Dans l'éphéméride qui clôt chaque bulletin le mot "saint" a disparu. Désormais, on fête

les Cyprien ou on remplace les Eulalie, et s'il pleut à la Médard, il pleuvra encore qua-

rante jours plus tard.

Ce qui m'étonne c'est que nul n'ait encore songé à utiliser le même procédé pour la

toponymie de nouvelles bourgades.

Cela pourrait aboutir à un croquignolet «récit de voyage »; qu'on en juge :

«A la Sylvestre, ce fut le jour de départ. Nous avons vite chargé le frusquin dans la voiture pour ne pas partir à la Glinglin. A 9 heures, nous avons quitté Germain-en-Laye et pris la route pour Maxime en passant par Etienne où nous avons déjeuné. Au menu, il y avait du Pierre (très bon poisson) suivi d'un plateau de fromages sur lequel un excellent Nectaire côtoyait un Paulin et un Azur. Pour arroser le tout, nous avons hésité entre un Emilion et un Estèphe. Ce fut finalement l'Emilion qui eut notre préférence », etc.
lu dans un courrier des lecteurs


Partager cet article
Repost0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 19:23
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 20:51


 
Piero della Francesca. Le Baptême du Christ
National Gallery, London
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 08:37
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 23:31

666


C'est le ...666e article de Petrus Angel...
L'occasion de présenter le site...
sosparanormal ...

Que trouverez vous sur sosparanormal ?

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 01:00

 150e anniversaire des Apparitions : le comédien Jean Piat raconte Bernadette Soubirous - Le comédien Jean Piat prête sa voix au récit de Saydeh Laetitia sur la vie de Bernadette Soubirous dans un CD original qui sortira le 1er septembre, pour préparer la venue de Benoît XVI à Lourdes. 1858-2008 : 150 ans après les apparitions de la Vierge, des millions d'hommes et de femmes du monde entier sont déjà venus en pèlerinage à Lourdes cette année. Sociétaire honoraire de la Comédie française, Jean Piat avait 23 ans quand il est entré au Théâtre Français. Il s'est dit séduit par la qualité du texte, et a choisi de se mettre au service de la petite Bernadette de Lourdes, pour être « un pont entre ce que le public attend comme message et ce qu'il espère ». Consacrée à Dieu, Saydeh Laetitia a participé au lancement de la maison fondée à Lourdes par le P. Mansour Labaky : un pont entre l'Orient et l'Occident, lieu de rencontre et d'échanges avec les pèlerins d'Orient (CD de 58 mn, 15 euros + frais de port, 62, route de Pau - 65100 - Lourdes).

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 22:20



      La prière offerte au temps de la nuit possède un grand pouvoir, plus que celle qui est offerte pendant le jour. C'est pourquoi tous les saints ont eu l'habitude de prier la nuit, combattant l'assoupissement du corps et la douceur du sommeil et dépassant leur nature corporelle. Le prophète disait lui aussi : « Je me suis fatigué à gémir ; chaque nuit, je baigne ma couche de mes larmes » (Ps 6,7) pendant qu'il soupirait du fond du coeur dans une prière passionnée. Et ailleurs : « Je me lève au milieu de la nuit pour te louer à cause de tes jugements, toi le Juste. » (Ps 118,62). Pour chacune des requêtes que les saints voulaient adresser à Dieu avec force, ils s'armaient de la prière pendant la nuit et aussitôt ils recevaient ce qu'ils demandaient.

      Satan lui-même ne craint rien autant que la prière que l'on offre pendant les veilles. Même si elles s'accompagnent de distractions, elle ne revient pas sans fruit, à moins qu'on ne demande ce qui ne convient pas. C'est pourquoi il engage de sévères combats contre ceux qui veillent, afin de les détourner si possible de cette pratique, surtout s'ils se montrent persévérants. Mais ceux qui sont quelque peu fortifiés contre ses ruses pernicieuses et ont goûté les dons que Dieu accorde durant les veilles, et qui ont expérimenté personnellement la grandeur de l'aide que Dieu leur accorde, le méprisent complètement, lui et tous ses stratagèmes.

Saint Isaac le Syrien (7ème siècle), moine à Ninive, près de Mossoul dans l'actuel Irak
Discours ascétiques (La fournaise de Babylone, Eds. Présence 1974)

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:27

 

« Travaille, a-t-il dit, fais des petites choses, en attendant, au jour le jour. Applique-toi bien. Rappelle-toi l'écolier penché sur sa page d'écriture, et qui tire la langue; Voilà comment le bon Dieu souhaite nous voir, lorsqu'il nous abandonne à nos propres forces. Les petites choses n'ont l'air de rien, mais elles donnent la paix. C'est comme les fleurs des champs, vois-tu. On les croit sans parfum;et toutes ensemble, elles embaument. La prière des petites choses est innocente. Dans chaque petite chose, il y a un Ange. Est-ce que tu pries les Anges? - Mon Dieu, oui...bien sûr. - On ne prie pas assez les Anges. Ils font un peu peur aux théologiens, rapport à ces vieilles hérésies des Eglises d'Orient, une peur nerveuse, quoi! Le monde est plein d'Anges. Et la Sainte Vierge, est-ce que tu pries la Sainte Vierge? - Par exemple - On dit ça... Seulement la pries-tu comme il faut, la pries-tu bien ? Elle est notre mère, c'est entendu. Elle est la mère du genre humain, la nouvelle Ève. Mais elle est aussi sa fille. L'ancien monde, le douloureux monde, le monde d'avant la Grâce l'a bercée longtemps sur son cœur désolé – des siècles et des siècles - dans l'attente obscure, incompréhensible d'une virgo genitrix... Des siècles et des siècles, il a protégé de ses vieilles mains chargées de crimes, ses lourdes mains, la petite fille merveilleuse dont il ne savait même pas le nom. Une petite fille, cette reine des Anges ! Et elle l'est restée, ne l'oublie pas !

 

Bernanos , « le journal d’un curé de campagne »

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 10:06
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 22:52
Béatification des parents de Ste Thérèse de Lisieux

M La béatification aujourd'hui des parents de sainte Thérèse est le fruit d'un long parcours. En 1941, les lettres de Zélie sont publiées et la font connaître. En 1946, les parents Martin acquièrent une notoriété mondiale avec la publication d'Histoire d'une famille, du P. Stéphane Piat, franciscain, traduite en plusieurs langues. L'année 1957 voit l'ouverture des procès de Louis et de Zélie. En 1971, les deux causes sont réunies en une seule et étudiées à Rome. En 1994, Jean-Paul II signe les décrets d'héroïcité de leurs vertus, en tant que laïcs, père et mère de famille, les proclamant « vénérables ».

Le 10 juin 2003, le cardinal Tettamanzi, archevêque de Milan, reconnaît un miracle attribué à Louis et Zélie. Pietro Schiliro né le 25 mai 2002 avec de graves problèmes respiratoires passe 40 jours entre la vie et la mort. Ses parents décident de faire baptiser leur enfant en danger de mort imminente. Le père carme qui le baptise suggère aux parents de prier les parents Martin qui ont perdu 4 enfants. Le 29 juin, jour de la St Pierre, c'est l'annonce de l'amélioration imprévue du nouveau-né. Le 27 juillet, Pietro est rendu à ses parents, en parfaite santé. Le dossier médical comportant 1 400 pages est envoyé à Rome. Cette guérison est reconnue comme miracle le 3 juillet 2008, par Benoît XVI.

T Cette béatification montre que la sainteté n'est pas l'exclusivité des religieux et religieuses, les couples y sont également invités. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face, Docteur de l'Eglise, a écrit :

"Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du ciel que de la terre".

la suite ....http://www.lesalonbeige.blogs.com/
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 18:50



Zélie et Louis Martin
Les saints de l'escalier

Par Henri Quantin - Alice Quantin

Editions du Cerf, Collection « Communion des saints »

On connaît mal la vie des parents de Thérèse de Lisieux. Ils furent liés par un amour fou, passionnés par l'éducation de leurs cinq fille et bouleversés par la mort de quatre enfants. Leur existence est un témoignage d'une indéracinable et joyeuse espérance. Thérèse écrivait d'ailleurs : « Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la terre. » Zélie et Louis Martin ont progressé dans la sainteté en traversant les étapes que rencontrent les couples modernes : ils se marient tard, s'inquiètent de la réussite de leurs affaires, sont soucieux de l'éducation de leurs enfants et sont terrassés par les maladies contemporaines : le cancer pour Zélie et une maladie neuro-psychiatrique pour Louis. Thérèse rêvait de rejopindre le Christ par l'ascenseur de l'amour. Zélie et louis Martin ont ralié le ciel plus lentement, dans l'effort, par l'escalier de service. À la fois grave et plein d'humour, rédigé par un couple d'aujourd'hui sur un couple d'hier, ce livre réinvente l'art de l'hagiographie.

Partager cet article
Repost0