Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 00:25
Lesyeux2

DOCUMENTAIRE TELEVISION
LES YEUX TOURNES VERS L'AUBE


Ce documentaire de 26 mn raconte la vie d'une petite communauté de religieuses trisomiques
née voici une vingtaine d'années, et qui vient
d'être reconnue par Rome.

Disposant de la première règle de vie adaptée à la trisomie 21, la petite communauté a traversé les années avec sa fragilité, ses épreuves, et s'est installée récemment à proximité dun grand monastère bénédictin.

Ce film est fait de silence et de contemplation.
Il est entrecoupé par la parole de ces jeunes filles trisomiques. Une parole claire, simple,
souvent bouleversante.

"Un film émouvant, une véritable ode
à la vie dans sa dignité infinie."

(Télévision Suisse Romande)

Disponible en DVD - 20 euros franco

Regarder un extrait

Projection vendredi 9 novembre à 18h30 au couvent Saint-Jacques,

20 rue des Tanneries , Paris 13e Metro Glacière

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 23:29

lls sont nombreux les bienheureux qui n'ont jamais fait parler d'eux
et qui n'ont pas laissé d'image.

Tous ceux qui ont depuis les âges aimé sans cesse
et de leur mieux
autant leurs frères que Dieu.

Ceux dont on ne dit pas un mot, ces bienheureux de l'humble classe,
ceux qui n'ont pas fait de miracle.

Ceux qui n'ont jamais eu d'extase
et qui n'ont laissé d'autre trace qu'un coin de terre ou un berceau.

Ils sont nombreux ces gens de rien,
ces bienheureux du quotidien qui n'entreront pas dans l'Histoire,
ceux qui ont travaillé sans gloire
et qui se sont usé les mains à pétrir, à gagner le pain.

Ils ont leur nom sur tant de pierres et quelquefois dans nos prières.
Mais ils sont dans le cœur de Dieu.

Et quand l'un d'eux quitte la Terre pour gagner la maison du Père,
une étoile naît dans les cieux.

Robert Lebel

La toussaint

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 08:51

« Toujours prier sans se décourager »



      J'ai passé ma vie et dans le bien et dans les péchés, et, au cours de soixante années, j'ai reconnu quelle force a l'habitude. L'âme et l'intelligence peuvent aussi acquérir des habitudes. Et l'homme fait ce dont il a l'habitude. S'il s'est habitué au péché, il sera constamment attiré par le péché, et les démons l'y pousseront ; mais s'il s'habitue au bien, Dieu l'assistera de sa grâce.

      Si tu prends l'habitude de prier sans cesse, d'aimer ton prochain et de pleurer dans la prière pour le monde entier, ton âme sera attirée vers la prière, les larmes et l'amour. Et si tu t'habitues à donner des aumônes, à être obéissant, à être ouvert à l'égard de ton père spirituel lors de la confession, tu agiras constamment de cette manière, et ainsi tu trouveras la paix en Dieu.

Saint Silouane (1866-1938), moine orthodoxe
Écrits (trad. Eds. Présence 1973)

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 22:54
Saint François d'Assise, patron des écologistes

Benoît XVI a rappelé hier la mémoire liturgique (aujourd'hui) de saint François d’Assise (1181-3 octobre 1226), qui a été canonisé peu après sa mort, en 1228 :

"En imitant le Christ, il a renoncé aux biens terrestres. Il nous a ainsi enseigné que nous devons être simples, humbles et purs, afin qu’en quittant ce monde, nous recevions la récompense par amour. Apprenons de saint François le comportement de la radicalité évangélique".

En 1979, saint François a été proclamé «patron des écologistes». Les Franciscains du Québec soulignent cet aspect de la vie de saint François :

"Toute sa vie, il fait la promotion de la solidarité aux pauvres, aux démunis, aux marginalisés. Il dénonce les injustices et s'oppose à toute appropriation. C'est dans la prière qu'il trouve toute sa force pour aimer et pour aider les autres. Un jour, il réalise que toute la Création forme une grande famille, une sorte de fraternité universelle. Il invite tous les humains à l'amour mutuel et au respect de notre mère la Terre, notre soeur la Lune, notre frère le Soleil. Au terme de sa vie, il rédige ce qu'on appelle le ‘Cantique du frère Soleil’ qui est l'aboutissement de ses enseignements sur le respect et l'amour que tous les humains doivent porter envers toutes les créatures de Dieu. Il rejoint ainsi les préoccupations de ceux et celles qui se soucient de la défense de la nature, des animaux et de l'environnement".

Michel Janva le 4 octobre 2007 sur  http://www.lesalonbeige.blogs.com/

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 22:57


Qu´aujourd´hui vous ayiez la paix intérieure.

Que vous puissiez faire confiance à votre puissance supérieure de vous avoir placé exactement là où vous devez être.

Que vous n´oubliez pas les possibilités sans limite qui naissent de la foi.

Que vous exploitiez les dons que vous avez reçus, et fassiez suivre l´amour qui vous a été donné.

Que vous soyez serein de  savoir que vous êtes un enfant de Dieu.

Laissez cette présence pénétrer  nos os, et donner à l´âme la liberté de chanter, danser, adorer et aimer.

Elle est là pour chacun et chacune d´entre vous.


Partager cet article
Repost0
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 21:00
 Foi et sport

Ndr La coupe du monde de rugby est l'occasion de découvrir cette chapelle Notre-Dame du Rugby, sise à Larrivière saint Savin dans les Landes. Datant du XI° siècle, elle a été restaurée en 1963 et dédiée au rugby par l'abbé Devert. Ses vitraux et la statue ont été fabriqués par d'anciens joueurs.
Devenue incontournable par les adeptes du jeu à XV, elle
contient cette prière du même abbé :

"Soyez à nos côtés pour soutenir nos forces et nos volontés tendues vers la victoire. Mais aussi, soyez avec nous dans la terrible mêlée de l'existence, afin que nous sortions vainqueurs du grand jeu de la vie".

Une chapelle préservée et une bien belle approche du sport.

Lahire           http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

Partager cet article
Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 21:05


      Nous avons reçu plus que nous n'avons donné ; nous quittons de petites choses et nous trouvons des biens immenses. Le Christ rend au centuple ce qu'on fait pour lui : « Si tu veux être parfait, va, vends tout et donnes-en le prix aux pauvres. Puis, viens et suis-moi ». « Si tu veux être parfait » -- les grandes choses sont toujours laissées à notre libre choix. De même l'apôtre Paul ne fait pas un commandement de la virginité (1Co 7), car Jésus a dit : « L'observe qui pourra ! Ce don vient de la miséricorde de Dieu » (cf Mt 19,12). « Si tu veux être parfait » ; on ne vous l'impose pas, afin que le sacrifice étant volontaire, le mérite en devienne plus grand. Et cependant, pour arriver à la perfection, il ne suffit pas simplement de mépriser les richesses et de donner ses biens, de se libérer de ce qu'on peut perdre et acquérir en un moment. Cela, les philosophes l'ont fait ; un chrétien doit faire plus qu'eux.

      Il ne suffit pas de quitter les biens terrestres, il faut suivre le Christ. Mais suivre le Christ, qu'est-ce que c'est ? C’est renoncer à tout péché, et adhérer à toute vertu. Le Christ, c’est la Sagesse éternelle, ce trésor qu'on trouve en un champ (Mt 13,44), dans le champ des Saintes Ecritures. C’est la perle précieuse pour laquelle il en faut sacrifier beaucoup d'autres (Mt 13,46). Le Christ, c’est encore la sainteté, la sainteté sans laquelle personne ne verra la face de Dieu. Le Christ est notre rédemption, notre rédempteur ; il est notre rançon (1 Tm 2,6). Le Christ est tout : celui donc qui acceptera de tout quitter pour lui retrouvera tout en lui. Celui-là pourra dire : « Ma part d’héritage, c’est le Seigneur » (Ps 15,5)… Ne donnez pas seulement votre argent, si vous voulez suivre Jésus Christ. Donnez-vous vous-même à lui ; imitez le Fils de l'Homme qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir (Mc 10,45).

 

Saint Jérôme (347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église
Lettre (trad. rev. Tournay)

Partager cet article
Repost0
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 15:07

"L'homme est crée pour louer, honorer et servir Dieu, notre Seigneur, et par ce moyen sauver son âme. Et les autres choses qui sont sur la terre sont crées à cause de l'homme et pour l'aider dans la poursuite de la fin que Dieu lui a marqué en le créant. D'où il suit qu'il doit en faire usage autant qu'elles le conduisent vers sa fin et s'en dégager autant qu'elles l'en détournent"
Saint Ignace de Loyola

Partager cet article
Repost0
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 09:40

 

Mexico: ...l'image de Notre Dame s'est soudain éclairée...

 
ImageNotre Dame de Guadalupe est pour les chrétiens du monde entier le symbole de la défense de l'enfant à naître. Ceux qui sont allés à Mexico voir cette basilique ont pu voir l'immense foi qui se manifeste autour de cette représentation de la Vierge. Il se présente que la ville de Mexico - seule dans le pays - vient d'autoriser l'avortement jusqu'à 12 semaines de la grossesse. Or devant des milliers de pèlerins, pendant la messe célébrée pour les enfants martyrs de l'avortement, l'image de Notre Dame s'est soudain éclairée au niveau de l'abdomen. Une sorte de lumière intense, une sorte de halo. Cette lumière a été photographiée. Il suffit d'avoir été en ce lieu pour comprendre que ce soit possible. En effet, devant l'image, il n'y a pas moins de deux tapis roulants pour permettre aux pèlerins de défiler plus vite. Et les flashes crépitent sans arrêt.

ImageEt en se rapprochant de cette luminosité, la forme d'un embryon apparaît de manière évidente comme celle que j'ai pu le voir quand j'achetais le premier échographe commercialisé par Hewlett Packart. Dans le sein de la Vierge que peut-il nous être montré sinon l'image de Jésus lui-même. A cette heure, nous n'en savons pas plus....


 

"MIRACLE DANS LA BASILIQUE ND de GUADALUPE"      30.04.2007

Voici quelques précisions à propos du miracle survenu le 24 avril 2007 à la Basilique ND de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement à la demande jusque là interdit. Les photos présentées ici ont été envoyées depuis le Mexique par le Père Luis Matos, supérieur de la Communauté des Béatitudes. Elles étaient accompagnées d’un commentaire en espagnol dont voici la traduction résumée.

ImageA la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l’assistance de la Basilique se demandait ce qu’attendait d’elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe . Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate de Tepeyac,  exposé et vénéré dans le Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre,  constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon. Avec un cadrage et un grossissement important il est possible d’apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l’image de la Sainte Vierge et n’est ni un reflet, ni un artéfact.

L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a confirmé l’authenticité du négatif et a pu préciser qu’il n’avait été ni modifié ni altéré, par superposition d’un autre image par exemple. Image Il a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge.  La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashes. Cette lumière est entourée d’un halo et paraît flotter à l’intérieur de l’abdomen de la Vierge. Ce halo possède la forme et les mesures d’un embryon. En effet si on examine plus précisément encore cette image en la faisant tourner dans un plan sagittal, on distingue à l’intérieur du halo certaines zones d’ombre qui ont les caractéristiques d’un embryon humain dans le sein maternel »

Jésus Christ vrai Dieu et vrai Homme : c’est la foi catholique ! Déjà St jean Baptiste avait tressailli dans le sein de sa mère pour saluer son Seigneur. N.D. de Guadalupe vient au secours des embryons non nés – ignorés des légistes – en rappelant ainsi l’évangile de St Luc (I, 31) : « Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus ».

lu sur http://www.acimps.org/content/view/88/2/

Partager cet article
Repost0
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 22:24

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 21:29

Prière pour obtenir des Graces


Dieu, infiniment Saint et glorifié dans Vos saints, qui avez inspiré au Saint moine et ermite Charbel de vivre et de mourir dans une parfaite ressemblance avec Jesus, lui accordant la force de se détacher du monde afin de faire triompher, dans son ermitage, l’héroїsme de vertus monastiques: la Pauvreté, l’Obéissance et la Chasteté, nous Vous supplions de nous accorder la grace de Vous aimer et de Vous servir à son exemple. Seigneur Tout-Puissant, qui avez manifesté le pouvoir de l’intercession de Saint Charbel par de nombreux miracles de faveurs, accordez-nous la grâce que nous implorons par son intercession.

Ainsi soit-il.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 22:17

11 juillet

Fête de saint Benoît, abbé, patron de l'Europe


Saint(s) du jour : St Benoît de Nursie (patron de l'Europe), fondateur (480-547)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Pie XII:
L'Europe civilisée et évangélisée par les fils de saint Benoît

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 21:44

" I have loved you with an everlasting love." Jer. 31:3


LIVE quietly with God.
WORK gladly for God.
VIEW things from God's viewpoint.
TALK things over with God.
GLOW with zeal for the glory of God.
FIND your joy in God.
REST deep in the heart of God.


Mother Mary Michaele

group

The present community at the Adoration Convent
of Christ the King in Lincoln
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 20:55

Jésus de Nazareth est entré au classement des meilleures ventes de l'Express, et se maintient à cette position pour la 4e semaine consécutive - et toujours derrière La Femme Fatale, une chronique de la campagne de Ségolène Royal.

HV

Posté le 2 juillet 2007 à 11h54 | Lien permanent

http://www.lesalonbeige.blogs.com/

Partager cet article
Repost0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 17:06

 

Ce poème, déjà publié dans le livret de carême 2002, mérite d’être relu ; il a aidé plus d’un lecteur.

 Depuis son plus jeune âge, petit Pierre partait avec son grand-père pour de longues promenades en forêt.
Mais, depuis quelque temps, grand-père marche moins vite. La canne lui est devenue une aide dont il ne peut plus guère se passer. Petit Pierre s’inquiète ; grand-père lui dit alors :
  « C’est normal, mon bonhomme, bientôt je pourrai cueillir ma dernière fleur. Elle commence à pousser. » L’hiver est venu et grand-père n’est plus guère sorti que dans le jardin. Un jour il a regardé, pensif, ses rosiers : « Tu sais mon garçon, la mort n’existe pas. Regarde ces rosiers, tu les crois morts ; eh bien, au printemps, tu les verras bourgeonner. Pour nous c’est la même chose. », et il a ajouté : « Je vais te dire un secret : bientôt je cueillerai ma dernière fleur. Ce sera la plus belle, celle de Pâques. Je pourrai l’offrir au Seigneur. »
Petit Pierre n’a pas très bien compris. Mais, au printemps suivant, sa mère est venue le chercher précipitamment à l’école après avoir parlé à voix basse à l’instituteur. A la maison, quand il est entré dans la chambre aux volets clos, grand-père semblait se reposer, et petit Pierre s’est souvenu : « Ne pleure pas, maman, dit-il, grand-père vient de cueillir sa plus belle fleur de Pâques ; il est allé l’offrir au Seigneur, il est ressuscité aussi avec Jésus .»

 Alléluia ! Alléluia !

 

   www.serviam.net    Carême 2007 sur Internet  

Partager cet article
Repost0
23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 20:20

Si tu savais le don de Dieu et ce qu’est le ciel,

Si tu pouvais d’ici entendre le chant des anges et me voir au milieu d’eux,

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels, les nouveaux sentiers où je marche,

Si un instant tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent …

Quoi ? Tu m’as vu, tu m’as aimé dans le pays des ombres, et tu ne pourrais ni me voir, ni m’aimer encore dans le pays des immuables réalités ?

Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m’enchaînaient, et quand un jour que Dieu connaît, et qu’Il a fixé, ton âme viendra dans le ciel où l’a précédée la mienne, ce jour-là tu reverras Celui qui t’aimait et qui t’aime encore, tu retrouveras Son cœur, tu en retrouveras les tendresses épurées…

A Dieu ne plaise qu’entrant dans une vie plus heureuse, infidèle aux souvenirs et aux vraies joies de mon autre vie, je sois devenu moins aimant !

Tu me reverras donc, transfiguré dans l’extase et le bonheur, non plus attendant la mort, mais avançant d’instant en instant avec toi, qui me tiendras la main, dans les sentiers nouveaux de la Lumière et de la Vie, buvant avec ivresse aux pieds de Dieu un breuvage dont on ne se lasse jamais et que tu viendras boire avec moi …

Essuie tes larmes et ne pleure pas si tu m’aimes !…

Saint-Augustin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 22:00

21 juin : Saint Louis de Gonzague

Si nous vivons ainsi à tout moment sous l'impulsion de l'amour de Dieu, faisant tout par amour pour Lui, chacune de nos occupations, que ce soit un travail ou un repos, un effort ou une détente, est une prière et nous unit davantage à Dieu peu importe ce qu'est l'occupation du moment présent pourvu qu'elle soit ce que Dieu veut de nous et soit accomplie par amour pour Lui.

On raconte que pendant le noviciat de saint Louis de Gonzague, alors que les novices occupaient une récréation à jouer à la balle, on leur dit soudainement : « Que feriez-vous si l'on vous apprenait que vous allez mourir dans quelques minutes ? » L'un répondit : « Je courrais à la chapelle m'agenouiller devant le Saint Sacrement », un autre : « Je réciterais le chapelet ». Un autre encore : « Je courrais trouver mon confesseur ». Et saint Louis de Gonzague répondit : « Je continuerais à jouer à la balle. » A l'heure où c'est la volonté de Dieu qu'on joue à la balle, on prie et on se sanctifie en jouant à la balle par amour de Dieu. C'est ainsi que la vie entière peut être une prière.

Jean Daujat, Vivre le christianisme (Tequi)
Partager cet article
Repost0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 09:07
Puce "Jésus de Nazareth", déjà plus d’1,5 million d’exemplaires vendus
28 mai 2007

ROME, Vendredi 25 mai 2007 (ZENIT.org) - Un peu plus d’un mois après sa publication, le livre de Joseph Ratzinger/Benoît XVI « Jésus de Nazareth » a déjà été vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires.

C’est ce qu’annonce la maison d’édition Rizzoli qui a publié l’ouvrage en italien et gère les droits de publication à travers le monde, à la demande de la Librairie éditrice vaticane.

Ce chiffre porte sur les ventes du livre en italien, en allemand, en slovène, en grec, en polonais, en anglais (éditions anglaise et américaine) et en français. Celui-ci est destiné à augmenter car certaines langues viennent à peine d’être publiées.

Des accords ont été conclus avec 42 éditeurs à travers le monde. Le livre est en cours de traduction dans 30 langues.

« Jésus de Nazareth » a été présenté mercredi au siège de l’UNESCO à Paris par le cardinal Carlo Martini, s.j. archevêque émérite de Milan. Il est publié en France aux éditions Flammarion (cf. http://editions.flammarion.com).

L’ouvrage a été également présenté ce jeudi en Grèce avec une postface signée par le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier.

Selon don Claudio Rossini s.d.b., directeur de la Librairie éditrice vaticane, « avant d’être une entreprise culturelle et commerciale, la diffusion de ce livre est un acte ecclésial et œcuménique ».

Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 09:33


« Le pain des anges, le pain de l’homme en route, le vrai pain des enfants de Dieu » (Séquence de la fête)


      Dieu tout-puissant et éternel, voici que je m'approche du sacrement de ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ. Malade, je viens au médecin dont dépend ma vie ; souillé, à la source de la miséricorde ; aveugle, au foyer de la lumière éternelle ; pauvre et dépourvu de tout, au maître du ciel et de la terre.

      J'implore donc ton immense, ton inépuisable générosité, afin que tu daignes guérir mes infirmités, laver mes souillures, illuminer mon aveuglement, combler mon indigence, couvrir ma nudité ; et qu'ainsi je puisse recevoir le pain des anges (Ps 77,25), le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs (1Tm 6,15), avec tout le respect et l'humilité, toute la contrition et la dévotion, toute la pureté et la foi, toute la fermeté de propos et la droiture d'intention que requiert le salut de mon âme.

      Donne-moi, je t’en prie, de ne pas recevoir simplement le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, mais bien toute la force et l'efficacité du sacrement. Dieu plein de douceur, donne-moi de si bien recevoir le Corps de ton Fils unique, notre Seigneur Jésus Christ, ce corps matériel qu'il a reçu de la Vierge Marie, que je mérite d'être incorporé à son Corps mystique et compté parmi ses membres.

      Père plein d'amour, accorde-moi que ce Fils bien-aimé que je m'apprête à recevoir maintenant sous le voile qui convient à mon état de voyageur, je puisse un jour le contempler à visage découvert et pour l'éternité, lui qui, étant Dieu, vit et règne avec toi dans l'unité du Saint Esprit dans les siècles des siècles. Amen.

Saint Thomas d'Aquin (1225-1274), théologien dominicain, docteur de l'Église
Prières

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 08:50

Don


                        Un jour je descendais la rue ; un mendiant vint vers moi et me dit: « Mère Teresa, tout le monde te fait des cadeaux ; moi aussi, je veux te donner quelque chose. Aujourd'hui, je n'ai reçu que vingt-neuf centimes pour toute la journée et je veux te les donner. » Je réfléchis un moment ; si je prends ces vingt-neuf centimes (qui ne valent pratiquement rien), il risque de n'avoir rien à manger ce soir, et si je ne les prends pas, je lui ferai de la peine. Alors j'ai tendu les mains et j'ai pris l'argent. Jamais sur aucun visage, je n'ai vu autant de joie que sur celui de cet homme, tellement heureux d'avoir pu faire un don à Mère Teresa ! C'était un énorme sacrifice pour lui, qui avait mendié toute la journée au soleil cette somme dérisoire dont on ne pouvait rien faire. Mais c'était merveilleux aussi, car ces piécettes auxquelles il renonçait devenaient une fortune, puisqu'elles étaient données avec tant d'amour.

Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997),
fondatrice des Soeurs Missionnaires de la Charité
A Simple Path (trad. Un Chemin tout simple, Plon Mame 1995)
Partager cet article
Repost0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 23:31

Mardi soir (c'était le 29 mai) sur TF1 : le "Tombeau de Jésus", l'exploitation du filon commercial de Da Vinci Code continue


Mardi soir sur TF1, vous aurez droit à la dernière lubie de James Cameron, le sémillant auteur du navet intersidéral "Titanic", qui avait passionné des téléspectateurs avides de candeur et de sirupeux. Sa trouvaille pour faire parler de lui? Une imposture archéologique nommée "Le tombeau de Jésus".

Vous en avez peut-être déjà entendu parler : un documentaire tourné en Palestine devait révolutionner les croyances sur le Christ. Baptisée
"Le Tombeau de Jésus", cette "oeuvre" a été réalisée par cinéaste israélo-canadien Simcha Jacobovici et financée et produite par l'américain James Cameron. La thèse qui est développée est iconoclaste, mais surtout, ridicule car non étayée. En revanche, elle fera parler d'elle et rendra riche ses auteurs : TF1 a racheté les droits et le documentaire sera diffusé mardi soir sur la "une" en seconde partie de soirée.
 
.......la suite sur http://penseespolitiques.over-blog.com/article-10591294.html , le blog des pensées d'outre-politique
Partager cet article
Repost0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 21:32

« Tombeau de Jésus » : le faux scoop

 À notre époque déchristianisée,

pourquoi tant de « révélations »

sur…  le christianisme ?

   Moins on connaît le christianisme, plus on aime les « scoops » à son sujet. L’apothéose de Dan Brown avec son Da Vinci Code  (43 millions d’exemplaires) fait rêver les médias.  En 2006, des éditeurs et des télévisions lancent sur le marché L’évangile de Judas : un papyrus non-chrétien et tardif (IVe siècle), mais censé plus chrétien et plus « originel » que les quatre vrais évangiles (du Ier siècle)... En 2007 paraît un roman intitulé L’Evangile selon Judas : signé du pittoresque Jeffrey Archer (député aux Communes, repris de justice et fabricant de polars), ce livre nous dit – lui aussi – que les choses ne se sont pas passées comme dans les quatre évangiles.

Au même moment, TF1 achète le plus sulfureux des documentaires : Le tombeau perdu de Jésus. C’est une production du célèbre Canadien James Cameron, réalisateur de Terminator et de Titanic.

Qu’a-t-on découvert dans ce tombeau  « perdu »? Une série de coffres funéraires. Le 26 février, dans une conférence de presse à New York (scénarisée à la façon d’un film fantastique), Cameron fait pleuvoir les révélations. Sur l’un de ces coffres, dit-il, on lit : « Judas fils de Jésus ».  Sur un coffre voisin : « Marie-Madeleine ». Et sur un troisième coffre : « Jésus » ! Donc Jésus et Marie-Madeleine étaient le papa et la maman de Judas, déclare le producteur hollywoodien.  

Si ça n’est pas le plus grand scoop de l’histoire, Cameron veut bien être lapidé...

D’ailleurs, ajoute-t-il, le tombeau contenait aussi les restes de Marie, de saint Matthieu et d’un frère de Jésus. Tout le monde ou presque.

Ainsi les évangiles auraient menti, et nous aurions notamment la preuve – « tangible et inédite » – que la résurrection de Jésus n’a pas eu lieu. « Le film de Cameron est une bombe qui frappe le catholicisme en plein cœur », s’écrie Radio Canada. Comment en douter ! Si cette affaire de tombeau est lancée par le réalisateur de Titanic (1,8 milliard de dollars de recettes dans le monde), c’est « du lourd », comme disent les journalistes au festival de Cannes. Une fièvre d’audimat s’empare des médias. En France, TF1 achète le film.

Du côté des archéologues israéliens, on est moins enthousiaste.

Le Pr Amos Kloner, de l’université Bar-Ilan, déclare : « Cette histoire est sans fondement d’aucune sorte,  sur le plan historique et archéologique. »

Quel est le point de départ ?  En 1980, dans un faubourg de Jérusalem nommé Talpiot, une équipe de spécialistes met au jour un tombeau comme il y en a déjà des centaines en Israël. Il contient des coffres funéraires, selon le rite juif antique. Sur les coffres, des noms :  Yeshua   bar Yosef, Yehuda bar Yeshua, Mariamne, Mariam, Matia, Yose. Jésus-Christ et les siens  ?  « Sûrement pas », dit le professeur d’anthropologie biblique Joe Zias – qui dirige alors l’archéologie israélienne. Ses collègues et lui estiment « proche de zéro »  la possibilité que ce tombeau soit celui   de Jésus de Nazareth et de sa famille. Cela pour des raisons techniques…      

 GLOSES FANTAISISTES

 Par exemple, à propos de Marie-Madeleine. Ce n’est pas elle qui reposait là, pour trois raisons :

1. le nom « Madeleine » ne vient pas du nom « Mariamne » ; 

2.  le mot « Madeleine » vient du nom de la ville de Magdala, située en Galilée ;

3. selon les archéologues, les six défunts du tombeau de Talpiot ne sont pas des Galiléens (comme Marie-Madeleine, les apôtres et la famille de Jésus), mais des Judéens de Jérusalem.  En outre, leurs noms font partie des seize noms portés par 75 % des habitants de Jérusalem au Ier siècle : rien de plus banal, dans cette ville et à cette époque, que de s’appeler Jésus, Marie ou Judas.

En 2007, le Pr Zias s’indigne donc des allégations de James Cameron. Les gloses du Canadien sur la décoration des coffres de Talpiot sont fantaisistes, souligne l’Israélien : en réalité ces motifs géométriques n’ont rien de chrétien ! D’autre part, quand Cameron dit que le Yeshua et la Mariamne du tombeau « étaient deux époux  puisque leurs ADN étaient différents », il affabule : car la différence des ADN ne suffit pas à prouver la conjugalité !

La « preuve scientifique » invoquée par Cameron n’existe pas, constate de son côté le Pr Kloner.  

Le réalisateur du film, Simcha Jacobovici, s’était déjà fait remarquer en tournant un documentaire en faveur d’un faux : la fameuse urne de « Jacques frère de Jésus », dénoncée comme imposture en 2003 par les Antiquités israéliennes. « Le documentaire de Cameron est fait pour tromper le public », concluent les archéologues.

Le public français est-il trompé ?  Les médias l’informent dans la confusion. Des journaux affirment que le film « déclenche les foudres de l’Eglise »… (Il déclenche plutôt celles des archéologues). Une radio dit que Cameron « apporte enfin la preuve de l’existence physique de Jésus »… (Mais cette existence ne faisait aucun doute aux yeux des historiens). Un quotidien du matin dit que le film de Cameron est « sérieux »… (malgré le tollé chez les scientifiques). Le journal gratuit 20 minutes  croit savoir  que les chrétiens nient le caractère « terrestre » de Jésus… (Au contraire : le christianisme repose sur la certitude que Jésus est un homme véritable !).

Les journalistes de 2007 sont comme beaucoup de contemporains : ils n’ont pas idée de ce que pense la foi chrétienne. Elle est pour eux hors de vue, engloutie plus profond que l’épave du Titanic.  Ils peuvent donc lui prêter toutes les formes, aussi étranges soient-elles.

C’est là-dessus que jouent les entrepreneurs en fantasmagories. L’occulte passionne les imaginations. Les gens sont prêts à croire ce qu’on veut, pourvu qu’on leur dise : « L’Eglise vous le cachait depuis deux mille ans. » Pour nous vendre de l’invraisemblable, il suffit d’affirmer que le pape le dissimulait dans ses caves. Cameron, Archer, Brown & partners se présentent comme des explorateurs des abysses, qui en remontent des trouvailles. Ils ajoutent que celles-ci « dérangent le Vatican» : c’est le ressort d’un bon lancement commercial.

En effet, les gens cherchent du spirituel mais hors de l’institution chrétienne, parce que toutes les institutions (aujourd’hui) sont supposées mentir.  La vérité est « ailleurs », comme disait une série télé des années 1990. Mettre cette « vérité » au jour, c’est, croit-on, ébranler les institutions – et surtout l’Eglise. Rome regimbe contre Da Vinci Code ou Le Tombeau perdu de Jésus ?  Cela prouve que ces œuvres apportent la vérité...

Avec un tel raisonnement, on finit par croire que Marie-Madeleine a épousé  le Messie ; que Judas était leur rejeton ; et que c’est Jésus-Christ, pas Jules César, qui a dit en mourant : Tu quoque fili (mais en araméen). Ebouriffantes révélations ! Dans la réalité, il n’y a aucun indice d’un mariage de Jésus ; Cameron et  Brown ont mélangé trois personnages évangéliques différents pour créer leur Marie-Madeleine ;  et  Judas l’Iscariote – s’il avait été le fils de Jésus de Nazareth –  n’aurait eu que douze ou treize ans le jour du Golgotha.  Mais le public ignore ce genre de choses. On les laisse aux érudits. Comme ils ne sont pas souvent invités à TF1, l’industrie du faux scoop n’a pas de souci à se faire.

Patrick de Plunkett, Spectacle du Monde, avril 2007

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2007/05/28/mgr-di-falco-l-eglise-n-a-pas-peur-de-la-verite-historique.html#more

Partager cet article
Repost0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 20:09

Le plus grand miracle du Christ a été celui de sa Résurrection d'entre les morts, qui est la preuve par excellence de sa légation divine.

 Jésus avait prédit sa mort en croix (Mt 26, 2) et sa résurrection le troisième jour (Mt 20, 19); les princes des prêtres étaient informés de cette prophétie (cf. Mt 27, 63), et avaient pris en conséquence leurs précautions pour empêcher sa réalisation (sceaux de l'Empire, gardes postés devant le tombeau; cf. Mt 27, 66).

Au matin de Pâques, tandis que les soldats s'enfuient affolés, l'Ange déclare aux saintes femmes: Il est ressuscité, comme il l'avait prédit! (Mt 28, 6). Jésus se montre vivant aux saintes femmes, à ses Apôtres et à ses disciples, le jour même de sa Résurrection et pendant quarante jours. Les Apôtres prennent Jésus pour un revenant; le Sauveur les invite à le toucher et il mange en leur présence. Il se montre à plus de cinq cents disciples avant de monter au Ciel (1 Co 15, 6). Comment, et surtout dans quel but les Évangélistes auraient-ils pu inventer tout cela, moins de quatre décennies plus tard?

Dès le jour de la Pentecôte, après avoir reçu le Saint-Esprit, saint Pierre prêche la Résurrection du Christ. Après avoir guéri le paralytique de la porte du Temple, le prince des Apôtres déclare: Vous avez mis à mort l'Auteur de la vie. Dieu l'a ressuscité, nous en sommes témoins (Ac 3, 15).

La Résurrection de Jésus-Christ est le grand motif de crédibilité donné par les Apôtres. Saint Paul en particulier en fera le fond de sa prédication: Si le Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, vaine aussi notre foi  Mais justement, le Christ est ressuscité, prémices de ceux qui se sont endormis (1 Co 15, 14-20). Et sous cet aspect élevé, la Résurrection est si liée à la Rédemption qu'elle devient elle-même objet de foi sans rien perdre, pour autant, de son aspect extérieur constatable de fait historique.

Si le Christ n'était pas ressuscité, il faudrait expliquer comment les Apôtres sont arrivés à croire et à se faire tuer pour prêcher la Résurrection, et comment le monde a cru à leur parole; ce qui faisait dire à saint Augustin: «De deux choses l'une: ou le monde a été converti par les miracles que nous prétendons avoir été faits en faveur de la religion chrétienne, et dès lors, celle-ci est divine; ou le monde a été converti sans miracles et, dans ce cas, l'établissement du christianisme est, à lui seul, le plus grand des miracles» (De civitate Dei, 22, 5).

trouvé sur http://www.clairval.com/lettres/fr/textes/JecroisenJC_fr.htm

Partager cet article
Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 10:55

 

Vierge Marie, je viens te prier,
Toi que j’appelle ici Notre Dame de la Garde

 Tu me présentes ton Fils.
Il me dit : "Voici ta Mère".
Je suis et je veux rester ton enfant.

 Garde-moi la santé de l’âme et du corps.
Garde-la aussi à tous ceux qui me sont chers.

 (Je prie spécialement aujourd’hui pour...)

 Aide-nous à être fidèles à la foi de notre Baptême,
et obéissants à tout ce que ton Fils nous demande.
Donne-nous d’aimer tous ceux qui nous entourent.
Que notre amour rayonne
de bonté, de compréhension et d’indulgence.
Aide-nous à servir toujours davantage nos frères.
Soutiens-nous dans les épreuves.
Protège tous ceux qui souffrent
dans leur corps et dans leur cœur.

 O Vierge de la Garde, o ma Mère du Ciel,
Je m’adrese à toi avec un cœur d’enfant.
Prie pour nous ton Fils Jésus.
Obtiens-nous la grâce
de l’aimer toujours plus
et de lui ressembler chaque jour davantage.

 

Résultat de recherche d'images pour "bonne mere marseille"

Partager cet article
Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 11:16

 

Miracle dans la basilique de Notre-Dame de Guadalupe

Voici quelques précisions à propos du miracle survenu le 24 avril 2007 à la Basilique Notre-Dame de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l'avortement à la demande jusque là interdit. Les photos présentées ici ont été envoyées depuis le Mexique par le Père Luis Matos, supérieur de la Communauté des Béatitudes. Elles étaient accompagnées d'un commentaire en espagnol dont voici la traduction résumée.

"A la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l'assistance de la Basilique se demandait ce qu'attendait d'elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe . Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l'ayate de Tepeyac, exposé et vénéré dans le Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l'image de la Vierge a commencé à s'effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d'un embryon. Avec un cadrage et un grossissement important il est possible d'apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l'image de la Sainte Vierge et n'est ni un reflet, ni un artéfact.

L'ingénieur Luis Girault qui a étudié l'image ainsi réalisée a confirmé l'authenticité du négatif et a pu préciser qu'il n'avait été ni modifié ni altéré, par superposition d'un autre image par exemple. Il a découvert que l'image ne provient d'aucun reflet, mais sort littéralement de l'intérieur de l'image de la Vierge. La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashes. Cette lumière est entourée d'un halo et paraît flotter à l'intérieur de l'abdomen de la Vierge. Ce halo possède la forme et les mesures d'un embryon. En effet si on examine plus précisément encore cette image en la faisant tourner dans un plan sagittal, on distingue à l'intérieur du halo certaines zones d'ombre qui ont les caractéristiques d'un embryon humain dans le sein maternel » Jésus Christ vrai Dieu et vrai Homme : c'est la foi catholique !

Déjà St jean Baptiste avait tressailli dans le sein de sa mère pour saluer son Seigneur. N.D. de Guadalupe vient au secours des embryons non nés - ignorés des légistes - en rappelant ainsi l'évangile de St Luc (I, 31) :

« Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus ».

Dr Jean-Pierre Dickès 

Partager cet article
Repost0