Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 15:08

Savez-vous ce que signifie " épiphanie " ? Lequel des 3 Rois Mages apporte l’encens ? De quelle couleur est l’habit de Gaspard ? En partageant la galette des Rois, n’oubliez pas de laisser une part... Pourquoi ? Réponses :

L’Epiphanie

Le terme "épiphanie" est issu du grec et signifie "apparition", manifestation.

L’Eglise d’Orient célèbre le 6 janvier, jour de l’Epiphanie, à la fois la naissance de Jésus, son baptême, et le miracle de Cana, soit ses 3 premières " manifestations " -épiphanies ou théophanies- au monde.

En Occident où l’on célébrait la naissance de Jésus le 25 décembre, on fêta le 6 janvier la présentation de Jésus Enfant aux rois mages, symbolisant ainsi la manifestation du Christ aux nations païennes.

" De bon matin... "

Venus d’Orient, trois rois ont suivi la lumière de l’étoile qui les guida jusqu’à Bethléem. Une tradition remontant au VIIe siècle les nomme Balthazar [déformation de Belshatsar, Daniel], Melchior et Gaspard. Arrivés devant la Crèche, ils adorent Jésus et reconnaissent en lui le Sauveur. La symbolique des cadeaux en porte témoignage :
-  Balthazar, vêtu de rouge, offre une urne remplie d’or, symbole de vertu, pour honorer Jésus comme roi.
-  Gaspard est vêtu en bleu et tient un ciboire qui contient de l’encens correspondant à la divinité du Christ et symbole de prière.
-  Quant à Melchior, vêtu de vert, il tend un coffret contenant de la myrrhe -gomme aromatique issue de la résine du balsamier, arbre d’Arabie), signe de souffrance, annonçait la souffrance rédemptrice de l’homme à venir sous les traits de l’enfant.

Au XVe siècle, ont leur attribue chacun une race différente ; Melchior est ainsi représenté en blanc, Balthazar en noir et Gaspard en jaune.

La part du pauvre

La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge", était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n’était pas rentrés. La part était rangée dans la huche jusqu’à leur retour, une façon tendre de dire "on a pensé à vous". Si elle se gardait longtemps, sans s’émietter et sans moisir, c’était un bon présage.

relevé sur  www.christicity.com

 

Partager cet article
Repost0

commentaires