Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 22:13

 

fjl-manuel-bioethique-des-jeunes

Présenté par thème (l’embryon, l’avortement, la fécondation in vitro, le diagnostic prénatal et préimplantatoire, la recherche utilisant les cellules souches embryonnaires, l’euthanasie, le don d’organe), 
cet ouvrage adopte un ton résolument scientifique, clair et factuel en développant à la fin de chaque chapitre une approche éthique.

Les thèmes y sont abordés simplement à l’aide de définitions, explications, éléments de législation, réflexions éthiques, témoignages, questions/réponses…

Avec une approche scientifique et factuelle, le Manuel Bioéthique des Jeunes, présenté par la Fondation Jérôme Lejeune et Gènéthique, propose des pistes de réflexion pour donner aux jeunes les clefs d’un discerneme

On peut le télécharger ICI

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 21:36

 

A l'heure où les grands media parlent des fécondation in vitro comme des "avancées", sans même plus évoquer les questions "éthiques" qu'elles posent.


Un de nous : mobilisation pour protéger l'embryon !
Publié le 31/07/2013 dans Bioéthique

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 22:55

 

"Il fut un temps où le mode de vie des acteurs n’était que toléré par la société. Tenus pour dépravés, les comédiens étaient discrédités à cause de leur capacité à feindre les émotions et à mentir en déguisant leur pensée. Contraire au bien commun, mentir était mal. Aujourd’hui, adulés et rétribués à l’excès, les comédiens véhiculent la réussite, sont un exemple pour les jeunes de toutes les stars académies et tous nous parlent d’amour. Sur ce thème, à la pointe du progrès, les artistes véhiculent une nouvelle mode : celle du surrogate baby. Eh oui, Sarah Jessika Parker, Nicole Kidman, Ricky Martin ou encore Elton John ont fait appel à des mères porteuses pour avoir un ou plusieurs bébés.

Pour Sarah Jessika Parker, c’était en 2009, l’héroïne de Sex in the City avait alors 44 ans, un fils de 6 ans, et avouait dans les tabloïds ne pas arriver à mener une grossesse à son terme. Sarah Jessika Parker reçut des jumelles. Selon Daily Mail, la mère porteuse s’appelait Michelle Ross, avait 26 ans et s’était tatouée un triangle bleu et rose sur son poignet pour marquer sa bisexualité. Elle aurait reçue environ 30 000 euros pour ses prestations et l’agence californienne Growing Generations, spécialisée dans le commerce de mères porteuses aurait touché une commission de près de 80 000 euros.

En 2011, c’est Nicole Kidman qui fait appel à une mère porteuse, elle a alors 43 ans. Ce sera son quatrième enfant, elle avait déjà une fille de deux ans et deux adolescents adoptés avec Tom Cruise qui ne lui parlent plus. Selon le Herald Sun, environ 110 000 euros ont changé de main, 20 % auraient été remis à la mère porteuse. Karen Synesiou du Centre for Surrogate Parenting organisme en charge de la prestation, avait alors indiqué qu’il n’y avait pas de bonus en liquide pour les mères porteuses qui donnaient naissance à des enfants de stars.

Le jour de Noël 2010, Elton John, 63 ans, et son partenaire David Furnish, 48 ans, ont programmé la naissance de « leur » fils Zachary. Elton John avait alors précisé qu’il ne savait pas qui était le père, car les deux hommes avaient fourni leur semence pour qu’elle soit mélangée à des ovules anonymes. Deux ans plus tard, de la même mère porteuse naissait « leur » second fils, Elijah.

Ricky Martin a révélé son homosexualité en 2010. En 2008, à 36 ans, il a fait appel à une mère porteuse qui a mis au monde deux garçons fabriqués avec son sperme et l’ovule d’une donneuse anonyme, à l’époque Ricky Martin était célibataire. A Oprah Winfrey, le chanteur déclarait qu’il pensait déjà ce qu’il dirait aux garçons sur leur mère biologique : « je vous voulais si fort dans ma vie, qu’avec l’aide de Dieu, tout a été possible. Je pense qu’une famille est basée sur l’amour. Je vous aime et vous m’aimez et c’est la chose la plus importante. » Depuis, il a rencontré un ami et celui-ci accepterait très bien ses enfants.

Outre atlantique, la pratique se banalise et la liste des stars du showbiz ayant fait appel à des mères porteuses s’allonge chaque jour : Elisabeth Banks, Chris Daughtry, Neil Patrick Harris, etc.Bien sûr, toutes ces stars se déclarent ravies et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes car on s’aime, mais quelle sorte d’amour filial pourra développer la fille de Robert De Niro, née d’une mère porteuse il y a deux ans, alors que l’acteur vient de fêter ses 70 printemps ? [Lire la suite]" 

Lu sur le salon beige

Partager cet article
Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 09:49

 

La communauté LGBT aux Etats-Unis en est toute émue : la dernière saison de Good Luck Charlie, une sitcom pour enfants diffusée par le Disney Channel, comportera une petite famille avec deux mamans. Elle apparaîtra au cours d'un des épisodes où Charlie (une jeune fille) se lie d'amitié avec une petite fille tandis que les parents de l'héroïne tentent de se lier d'amitié avec ses « deux mamans » lesbiennes.

Un hic : alors que la paire lesbienne est jeune, moderne, rigolote, les « parents hétérosexuels » de Charlie sont aussi ringards qu'ennuyeux. Surtout le père. CQFD…

L'épisode a été élaboré sous l'étroite surveillance d'experts du développement enfantin et de travailleurs sociaux, assure un responsable de Disney Channel. « Comme tous les programmes de Disney Channel, il a été conçu en vue de correspondre aux intérêts des enfants et des familles dans le monde entier et pour  promouvoir les thèmes de la diversité et de l'inclusion. »

La chaîne câblée annonce 1 million de spectateurs aux Etats-Unis dans le segment des 2-11 ans ; 300.000 d'entre eux ont moins de six ans.

Jeanne Smits, le 26 juin 2013, sur son blog

good-luck-charlie-disney-channel.jpg
Partager cet article
Repost0
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 13:36

Partager cet article
Repost0
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 08:22

Ce matin, sur France Culture, la chronique de Marine de La Moissonnière, sur le "Stop and Frisk" new-yorkais anticonstitutionnel.

Extraits : 

"  A New York, les fouilles au corps menées par la police, appelées "Stop and Frisk" ("arrêter et fouiller"), viennent d'être déclarées contraires au 4e et au 14e amendement de la Constitution. Dans un jugement de 195 pages - dont les journaux américains publient de larges extraits ce matin - la juge fédérale Shira Scheindlin écrit notamment : "Dans les faits, la police a ciblé les jeunes hommes noirs et latinos parce qu'ils apparaissent plus souvent dans les dénonciations de crimes au niveau local. C'est une forme de profilage racial", ajoute-t-elle. Un délit de faciès, dirait-on en France. 

Ainsi sur les dix dernières années, environ 4,4 millions de personnes ont été contrôlées par la police de New York, en majorité des Noirs et des Hispaniques, détaille le New Yorker qui précise que dans 80% des cas, la personne s'en est allée sans être conduite au commissariat, ni même avoir écoppé d'une amende. Voilà qui constitue selon l'avocat des plaignants, cité par The Guardian, "un harcèlement [de ces communautés] arbitraire, inutile et anticonstitutionel".

(... )   

Ce jugement a suscité de nombreuses réactions. Dans les quartiers a priori concernés tout d'abord. Le New York Times s'est rendu à Brooklyn où "le septicisme prévaut", titre le quotidien. "Thank God", s'est exclamé Steve quand il a appris la nouvelle. Cet homme de 38 ans raconte dans les colonnes du quotidien qu'une fois, il a été arrêté simplement parce qu'il portait un sweet à capuche. Des récits comme le sien, le New York Times en a recueilli plusieurs : des gens ayant eu affaire à la police parce qu'ils promenaient leurs chiens, faisaient du vélo... "

" arrêté simplement parce qu'il portait un sweet à capuche" ....

Ca ne vous rappelle rien ? Ca ne se passait pas à New York ...


Un procès-verbal pour le port du sweat-shirt de la Manif pour tous

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 07:29

 

La Maison Magnificat est un lieu d’accueil familial, un lieu de vie, pour la femme accueillie et son enfant à venir, en chambre individuelle meublée.

La Maison accueille jusqu’à huit femmes du début de la grossesse jusqu’aux trois mois du bébé environ. L’objectif pour les jeunes femmes est de réfléchir, de se projeter dans l’avenir, de mûrir pour construire une nouvelle vie stable et équilibrée pour devenir mère.

Les jeunes femmes sont de toutes origines, de tous milieux, de toutes confessions. La vie s’organise d’elle-même, selon l’adhésion de chacune, sa maturité, son intégration dans « la famille ». Chacune a sa chambre et l’entretient ; les repas sont pris ensemble, c’est un moment important d’échanges et de détente. Une grande partie du chemin se construit ainsi : des mamans qui se rassurent, nouent une amitié, se rendent service et apprécient de vivre dans un respect mutuel. 

la suite ...

On peut aider la Maison Magnificat qui fait un travail remarquable.

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 07:17

Sous la pression des LGBT, «Elle» censure un quiz

Sous la pression des LGBT, «Elle» censure un quizSous la pression de militants homosexuels très remontés sur Twitter et du site internet Yagg.com qui dénonce un quiz « hétérocentré », Elle a modifié un test figurant sur son site et fait sauter certaines questions.

Vu sur Yagg.com :

Encore de l'humour… ou de l'hétérocentrisme dans toute sa splendeur? [+mise à jour avec la réaction du magazine]

[mise à jour, 8 août, 12h30] Réaction du magazine ELLE

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 06:55
Au risque de radoter, « la théorie du genre » n’existe pas
Florencia Rovira Torres | Journaliste

 

 

Gay pride à Paris, le 29 juin 2013 (Remy de la Mauviniere/AP/SIPA)

C’est reparti de plus belle grâce à la « Manif pour tous ». Plus que jamais, on parle de « théorie du genre » en France pour dire tout et n’importe quoi.Obsession d’une partie de la droite, cette chose indéterminée permet de mélanger le sexe, la sexualité, l’orientation sexuelle et la fin du monde.

Elle est devenu hautement politique et suspecte, au point que la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, par ailleurs ministre des Droits des femmes, a été obligée de nier l’existence d’une telle théorie.

Retrouvez  la théorie qui n'existe pas sur Petrus Angel !   " la théorie du genre, ça n'existe pas, ça n'existe pas !"

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 06:38

 

"L'identité sexuelle" doit disparaître au profit de "l'identité de genre"

C'est ce que demande la Commission nationale consultative des droits de l'homme de la façon la plus officielle qui soit.

Ce scandale au coeur de l'été, se double d'un mensonge : ce Gouvernement se f.. vraiment des Français. 

En effet, ce texte commence par ces mots : 

" Par lettre en date du 8 janvier 2013, cosignée par la garde des sceaux et la ministre aux droits des femmes, la CNCDH a été saisie dans le cadre du programme d'actions interministérielles contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre".

Voilà qui dit clairement que mesdames Taubira et Vallaut-Belkacem ont saisi cette commission sur un sujet lié à l'identité du genre. Or, cette même NVB affirmait le 6 juin dernier  :

"La théorie du genre, ça n'existe pas, ça n'existe pas !

En tout cas, je ne l'ai jamais rencontrée!"

par Lahire , le 9 août

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 11:30

 

Une série d'articles sur le site de l'hebdomadaire Famille Chrétienne.

Nombre d'autres Dossiers : couple, travail, dépendances, ados, sexualité, fin de vie, etc.

 

Le célibat, temps d’attente

" En augmentation constante depuis les années soixante, le célibat est devenu un véritable phénomène de société, recouvrant des réalités très diverses, heureuses ou malheureuses, choisies ou non. Car la croissance du célibat correspond à l’érosion des mariages et de tout type d’engagement durable. D’où vient que cet engagement soit si difficile aujourd’hui, y a-t-il moyen d’y remédier ? Mis à part les célibats dits « consacrés » qui feront l’objet d’une future Sélection Premium, le célibat peut-il être considéré comme un état de vie, une vocation ? Enfin, quelle place ont les célibataires dans les familles ? "   la suite...

© OJO Images M. Barraud Getty Images 

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 11:15

Lettre de Diderot à sa fille Madame de Vandeul : « Vous allez quitter la maison de votre père, pour entrer dans celle de votre époux et la vôtre. »

Denis_Diderot_111     Denis Diderot, figure capitale des Lumières, maître d’oeuvre de l’Encyclopédie, romancier, philosophe, était un aussi un bon vivant, attaché, certes, aux idées, mais surtout à ses amis, ses proches, sa famille. Vivace et déconcertant, drôle et affectueux, l’homme Diderot apparaît dans sa correspondance sous mille facettes qui tranchent avec l’image transmise par notre « Education Nationale » de l’austère philosophe, ferraillant contre la religion et la noblesse pour ses idées progressistes. Dans cette lettre à sa fille Marie-Angélique, écrite juste après son mariage le 9 septembre 1772 avec Abel-François Caroillon de Vandeul, il lui donne de précieux conseils sur la vita nova qui l’attend : une lettre tendre d’un père meurtri par le départ de sa fille.  ... La lettre ...

« Votre bonheur est inséparable de celui de votre époux ; il faut absolument que vous soyez heureux ou malheureux l’un par l’autre » – Denis Diderot

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 10:55

 

Lu sur ndf.fr : Idéologie du genre. Slate.com propose un reportage photo réalisé à partir du travail militant de Lindsay Morris sur un camp d’été de quatre jours pour jeunes garçons ayant des doutes sur leur identité ainsi que leurs parents, intitulé « Tu es toi ». On vous prévient, la laideur s’y dispute au ridicule et à la perversité des parents, sans parler des clichés grotesques (se prendre pour une fille, ce serait forcément se maquiller, croiser les jambes, etc.).

La source ici : A Boys' Camp to Redefine Gender

1
Family members applaud a camper as he makes his way down the fashion-show runway.

Lindsay Morris

Over the past three years, photographer Lindsay Morris has been documenting a four-day camp for gender nonconforming boys and their parents.

The camp, “You Are You” (the name has been changed to protect the privacy of the children and is also the name of Morris’ series), is for “Parents who don’t have a gender-confirming 3-year-old who wants to wear high heels and prefers to go down the pink aisle in K-Mart and not that nasty dark boys’ aisle,” Morris said with a laugh.

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 09:35

 

Actions violentes d'Act-up contre la Fondation Lejeune sous prétexte d'homophobie

Comment peut-on accuser d'homophobie une fondation spécialisée dans la recherche sur les maladies de l'intelligence? Les activistes déjà connus pour leur violence ont pourtant collé des affiches et jeté du faux sang sur les murs de la Fondation Lejeune (qui épargne la vie in utero de tant d'enfants !) :

"Shame", "Homophobe", "La Manif pour Tous, homophobes" : les militants ont collé une dizaine d'affiches sur la façade de ce bâtiment situé dans le XVème arrondissement de Paris. Ils ont également jeté de la peinture rouge, en réaction à l'appel à l'aide adressé le 26 mai à Poutine par des militants de la Manif pour Tous. "La France n'est plus un démocratie (...). La Russie est un pays qui défend encore la famille et le mariage", avaient-ils dénoncé, devant l'ambassade de Russie à Paris.

La peinture rouge versée sur le bâtiment de la fondation Lejeune symbolise, a expliqué Laure, militante d'Act Up, "le sang qui coule en Russie et que ces personnes là veulent voir couler en France".

"Il n'y a pas d'attaque personnelle. On attaque l'idée de légitimation de la parole homophobe", a-t-elle ajouté".

Le prétexte de ces gestes condamnables est donné par la dépêche : 

"La Fondation Jérôme-Lejeune soutient la recherche sur la trisomie et la lutte contre l'avortement. La présidente de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère en est la responsable de communication".

A ce titre, les excités d'Act-up ont du pain sur la planche s'ils doivent s'en prendre aux associations et entreprises auxquelles appartiennent les millions de personnes qui ont pris part aux Manifs pour tous.

 Lahire sur Le salon beige 

Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 17:59

 

Chaque semaine, le journal de la campagne Vous trouvez ça normal ? vous informe. Retrouvez des retours sur l’actualité, des paroles d’experts,  des exemples d’échanges avec les politiques et des zooms sur des initiatives qui font monter la mobilisation contre la recherche sur l’embryon humain.  Cette semaine, place à la recherche ! Grâce à l’éclairage du Pr Alain Privat, décryptons pourquoi il est aujourd’hui moins nécessaire que jamais de recourir à l’embryon humain pour faire avancer la recherche.

Parole d’expert : « Il n’y a plus aucune raison d’utiliser des cellules souches embryonnaires humaines ! »

Une proposition de loi visant l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain a été votée au Sénat et sera examinée par l’Assemblée Nationale avant le printemps. Au-delà des arguments éthiques, des scientifiques interpellent citoyens et responsables politiques : cette libéralisation n’est pas nécessaire pour faire avancer la recherche, au contraire…


Cette semaine, Alain Privat, professeur en neurobiologie à l’EPHE, ancien directeur de recherche à l’INSERM, et spécialiste des cellules souches,  nous explique les raisons de son opposition ferme à l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain en France. Le 19 novembre, Pr Alain Privat signait une tribune à ce sujet dans le Figaro, une semaine avant le vote du texte par le Sénat.

Ecouter l'interview  /    Lire l’interview

 
 

www.vous-trouvez-ca-normal.com Facebook | Pétition

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 17:00

 

Un mémo
Les cellules souches d’où viennent-elles, à quoi servent-elles ?

Il existe plusieurs types de cellules souches, en particulier :

  • Les cellules souches pluripotentes : capables de générer TOUS les types de cellules de l’organisme. Ce sont les cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) et cellules souches pluripotentes induites (IPS).
  • Les cellules souches multipotentes : capables de générer un grand nombre de types cellulaires mais pas tous les types. Ce sont notamment les cellules souches adultes et les cellules souches du sang de cordon. 

Les cellules souches sont utilisées dans deux cadres :

  • L’industrie pharmaceutique :
    • Le criblage pharmaceutique vise à identifier les problèmes de toxicité et l’efficacité d’une molécule thérapeutique (voir détails dans l’interview du Pr Privat)
    • La modélisation de maladies est la création de modèles représentatifs de maladies humaines notamment pour tester l’efficacité comparative de molécules thérapeutiques sur les cellules.

   Dans ce domaine, les cellules IPS, non-embryonnaires sont aussi performantes que les cellules 
   souches embryonnaires.

  • La thérapie cellulaire : Il s’agit de greffer des cellules souches pour remplacer les fonctions altérées d’un tissu ou d’un organe. Dans ce domaine, les CSEh et les IPS font aujourd’hui face au même obstacle : le développement de tumeurs. Il n’y a aucune application thérapeutique aujourd’hui. En revanche, les cellules souches adultes, notamment les cellules de sang de cordon, elles, donnent déjà lieu à des applications thérapeutiques.
Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 16:45

 

Ce n'est qu'un début ...

 

Eugénisme actuel : "Connor, premier bébé aux gènes "parfaits"

On se vante aujourd'hui de fabriquer le bébé parfait comme le titre Le Point. Cela n'est pas sans rappeler les heures sombres de notre histoire :

"Le petit Connor Levy, né le 18 mai dernier à Philadelphie (États-Unis), se porte très bien ! Il faut dire qu'il a toutes les chances de son côté : le jeune garçon est le premier à avoir vu le jour grâce à une nouvelle technologie de fécondation in vitro (FIV), né après que ses parents eurent passé en revue son génome complet. La nouvelle méthode, qui utilise une technique de séquençage de l'ADN de pointe, permet aux futurs parents de choisir l'embryon qui présente le moins de risques d'anomalies génétiques.

En effet, Marybeth Scheidts, 36 ans, et David Levy, 41 ans, parents du petit Connor, ont pu envoyer treize embryons fécondés à l'université d'Oxford pour repérer les gènes défectueux. Les tests ont déterminé que seul trois des treize embryons avaient un nombre correct de chromosomes. Un de ces trois embryons a donc été implanté dans l'utérus de Marybeth, donnant naissance au premier bébé "génétiquement parfait".

Et les douze frères et soeurs de Connor qui avaient le tort de ne pas être parfaits, ont été exterminés. On dit "éliminés".

Bienvenue à Gattaca ! 

par Lahire 

Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 09:56

 

On ne lâche rien pendant les vacances... à Neuschwanstein

 Photo paru ICI  

Partager cet article
Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 21:20

 

"  Vous l’avez sans doute lu dans vos journaux, la loi autorisant la recherche sur l’embryon humain a été votée par l’Assemblée nationale mardi16 juillet, par 314 voix contre 223.


Nous avons à cette occasion diffusé un communiqué de presse que vous pourrez lire ci-dessous.
Un recours devant le Conseil constitutionnel a été déposé par l’opposition.
L’Initiative européenne Un de nous représente désormais un recours essentiel pour protéger l’embryon humain à l’avenir : il est indispensable de réunir le million de signatures dans les 28 pays européens.

Nous en sommes aujourd’hui à 830 000 citoyens européens, dont 77 000 Français signataires.
L’objectif en France est de parvenir à 100 000 d’ici la fin de l’été.
Signez et faites signer autour de vous sur www.undenous.fr.

Nous comptons sur vous.

Alliance VITA, Fondation Jérôme Lejeune, Associations Familiales Catholiques, Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine.   "

Partager cet article
Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 19:55

 

Le Conseil constitutionnel valide le texte autorisant la recherche sur l'embryon
PARIS, 1 août 2013 (AFP) - Le Conseil constitutionnel a validé jeudi le texte autorisant la recherche sur l'embryon et les cellules souches, adopté à la mi-juillet par le Parlement mais contesté par les députés de l'opposition, à l'origine de la saisine. 

Avec ce texte, à l'initiative des députés Radicaux de gauche et que soutenait le gouvernement, la recherche sur l'embryon et les cellules souches passe en France de l'interdiction avec dérogations - qui était en vigueur depuis 2004 - à une autorisation encadrée.  

 

Les journaux télévisés du jour n'en ont pas parlé, ou à peine.

Il est vrai que l'actualité était chargée : il fait chaud; les ministres vont partir en vacances et il est important de savoir où (merci à TF1 pour la carte de France ), et pour quoi faire; et puis, l'audition devant le juge du conducteur du TGV espagnol a été (illégalement) enregistrée, il faut donc la montrer aux voyeurs téléspectateurs; et puis ... le Livret A, Johnny dans un film de Lelouch, un funambule entre deux montgolfières, etc. etc.etc.

Il n'y avait plus de place pour l'embryon.


Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 08:31

 

Les Français sont en extase devant la famille royale d’Angleterre et son bébé royal. C’en est comique. Et, homo soit qui mal y pense, le « Royal Baby » est né d’un homme et d’une femme et aura un papa et une maman. A l’heure de la guerre contre les « stéréotypes genrés », cette vision est-elle encore supportable, Nadia Vallaud-Belkacem ne va-t-elle pas dire quelque chose ?

On a même vu Kate et William, elle en robe et cheveux longs, lui en pantalon et cheveux dégarnis, sur le perron de l’hôpital St Mary de Londres, devant les médias du monde entier. William très protecteur, embarquant sa petite famille, attachant lui-même le siège-bébé et prenant le volant de son 4X4 familial. Very old school.

« Il ressemble à sa mère, Dieu merci », s’est félicité le prince William. Parce que ce n’est pas sympa de ressembler à Elton John peut-être ?

Le couple, qui a reçu la visite de tous les grands-parents maternels et paternels dans l’après-midi (à chaque fois un homme et une femme) a ainsi réédité le geste de Charles et Diana, qui avaient présenté leur premier fils, le prince William, exactement au même endroit il y a trente et un ans.

Le prince de Cambridge (ah, l’insupportable référence « genrée » du « prince » qu’attendent les petites princesses endormies) a déjà reçu des kilos de layette sexuellement typée. Dans la journée, les célébrations se sont succédé en respectant des traditions séculaires. La fanfare des gardes de la reine, vêtus de leur uniforme rouge surmonté d’un bonnet en poil d’ours, a salué l’événement en jouant « Congratulations » (« Félicitations ») devant des centaines de touristes, dans la cour du Palais de Buckingham. En début d’après-midi, 103 coups de canon ont été tirés à Londres, alors que les cloches de Westminster Abbey, où Kate et William s’étaient mariés en avril 2011, ont carillonné pendant trois heures.

La naissance du troisième héritier direct du trône a été saluée jusque dans les Caraïbes, où des dizaines de marins du HMS Lancaster de la Royal Navy ont formé les lettres BOY (pour garçon) sur le pont. William et Kate ont aussi reçu une avalanche de félicitations en provenance du monde entier, de la Maison-Blanche à la Russie en passant par Monaco, la France et des pays membres de la Couronne. L’Australie a évoqué « un jour heureux pour nos amis au Royaume-Uni et dans le Commonwealth ». Alors qu’au Canada, les chutes du Niagara ont été éclairées de bleu fluo (l’effrayante dictature du bleu pour les garçons) en l’honneur du petit prince.

CAROLINE PARMENTIER,  extrait du n° 7902 de "Présent" du 25 juillet 2013 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 23:17

 

Belle histoire racontée par Jeanne Smits :

"Cette belle histoire nous vient des Etats-Unis : celle d’un enfant à naître diagnostiqué trisomique à l’occasion d’une amniocentèse, et que sa mère voulait éliminer par avortement. L’apprenant, le curé d’une paroisse catholique de Gaineswoode, Virginie proposa aux parents du petit un marché : elle mènerait la grossesse à terme, et lui se chargerait de trouver des parents adoptifs…

Le P. Vander Woude posta un message sur Facebook un beau lundi matin.

La réponse fut telle qu’il fallut mobiliser un séminariste en stage à la paroisse pour répondre aux messages, trier les propositions, bref, choisir parmi les près de l.000 propositions d’adoptions qui affluèrent, submergeant complètement le secrétariat. [...]"
 lu ici 
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 07:02

Recherche sur l’embryon : la vie est un énorme caillou.

bébé bocal     L’archaïque République Française doit retrouver sa place dans le grand marathon du Progrès. Enthousiasmé par son avancée fulgurante dans la course à l’égalité des droits, l’Etat Socialiste ne compte pas s’arrêter en si bonne route, et entend doubler ses voisins européens dans l’épreuve décisive de la compétitivité scientifique. Vous l’aurez compris, un pays moderne ne peut plus tolérer qu’on prive ses chercheurs du droit à utiliser tous les matériaux disponibles pour faire évoluer la Science. Puisqu’il y a un droit à l’enfant, il y aura donc, a fortiori, un droit à l’embryon. Mon but ici n’est pas de discuter l’idée de progrès scientifique (pourtant discutable), ni même de souligner les enjeux moraux des débats qui se tiennent actuellement à l’Assemblée Nationale. Mon projet est d’étudier les implications logiques de la loi autorisant la recherche sur l’embryon.

la suite est ICI 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 21:10
RECHERCHE SUR L’EMBRYON : APRÈS LE PASSAGE EN FORCE FRANÇAIS, LE RECOURS EUROPÉEN S’IMPOSE

Quatre associations* françaises, réunies sous le label européen Un de nous, dénoncent la manière dont le destin des embryons humains congelés vient d’être scellé à l’issue d’un vote bloqué à l’Assemblée nationale, en catimini et sans débat. Un de nous a rassemblé en quelques semaines plus de 765 000 signatures de citoyens européens, dont 67 000 en France, pour protéger l’embryon humain. Face à la levée de l’interdiction de la recherche sur l’embryon humain en France, cette initiative citoyenne est aujourd’hui le recours urgent pour stopper les financements européens de ces recherches.

Loin d’être un sujet purement scientifique et technique, la recherche sur l’embryon humain est avant tout un sujet éthique et éminemment politique. Cette loi bouleverse un principe fondamental de notre société qui protège l’embryon humain au nom de l’intégrité et de la non-marchandisation du corps humain. De plus elle est scientifiquement injustifiable : des avancées majeures confirment l’inutilité de la recherche sur l’embryon. Au-delà des cellules souches adultes et de sang de cordon qui permettent déjà de soigner, les cellules reprogrammées dites iPS** sont très prometteuses. En particulier, après l’annonce du gouvernement japonais au printemps dernier d’un investissement massif sur les cellules reprogrammées, des essais cliniques seront autorisés mi-juillet. Alors que la communauté scientifique internationale concentre aujourd’hui ses efforts humains et financiers sur ces nouvelles techniques éthiques et efficaces, comment comprendre que la France persiste dans une voie qui va non seulement à l’encontre de l’éthique et du bien commun, mais également à contresens des évolutions scientifiques ?

la suite ...

un_de_nous.jpg

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 16:10

150e article du blog "La guerre des mots"Ne dites plus "il" ou "elle"; dites "hen"


Substituer un pronom "neutre" aux pronoms "il" ou "elle" qui nous enferment dans une stupide identité sexuelle, voilà la solution! C'est ce qui est préconisé en Suède, ce pays qui nous précède dans les allées d'un avenir prometteur. A découvrir, dans Slate.fr :
Hen : le nouveau pronom neutre qui fait polémique en Suède.
La Suède tente de se débarrasser de ses «il» et «elle»...

Partager cet article
Repost0